for Journals by Title or ISSN
for Articles by Keywords
help
  Subjects -> BIOLOGY (Total: 2784 journals)
    - BIOCHEMISTRY (212 journals)
    - BIOENGINEERING (90 journals)
    - BIOLOGY (1361 journals)
    - BIOPHYSICS (44 journals)
    - BIOTECHNOLOGY (176 journals)
    - BOTANY (213 journals)
    - CYTOLOGY AND HISTOLOGY (25 journals)
    - ENTOMOLOGY (56 journals)
    - GENETICS (146 journals)
    - MICROBIOLOGY (231 journals)
    - MICROSCOPY (10 journals)
    - ORNITHOLOGY (27 journals)
    - PHYSIOLOGY (66 journals)
    - ZOOLOGY (127 journals)

BIOLOGY (1361 journals)            First | 7 8 9 10 11 12 13 14     

The end of the list has been reached. Please navigate to previous pages.

  First | 7 8 9 10 11 12 13 14     

Journal Cover   Médecine Nucléaire
  [SJR: 0.133]   [H-I: 7]   Follow
    
   Full-text available via subscription Subscription journal
   ISSN (Print) 0928-1258
   Published by Elsevier Homepage  [2586 journals]
  • La radioprotection des patients, évolutions réglementaires
           après la publication de la directive 2013-59Euratom
    • Abstract: Publication date: Available online 9 April 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): T. Kiffel
      La transposition de la directive 2013-59Euratom est l’occasion de revoir le dispositif législatif et réglementaire de radioprotection en France. Dans le domaine médical, cette directive reprend pour l’essentiel les dispositions des directives précédentes de 1996 et 1997 avec cependant des nuances… Il n’y a plus d’expositions « médico-légales », mais des « expositions à des fins d’imagerie non médicale ». La définition de la justification a été modifiée, des dispositions particulières sont plus précises pour la reconnaissance et les missions des « experts » et notamment des radiophysiciens. Des références à l’assurance qualité, des dispositions concernant les équipements et une plus grande prise en compte de la formation à tous les niveaux complètent ces nuances. L’ASN, avec les administrations concernées, a commencé le travail de transposition tant sur le plan législatif que réglementaire. The transposition of the directive 2013-59Euratom is the opportunity to revise the legislative and regulatory of radioprotection in France. In the medical field, this directive resumes, for the main part, the measures of the previous directives of 1996 and 1997 with, however, nuances… There are no “medico-legal” exposures anymore but “non-medical imaging exposures”. The definition of the justification in medical applications has been modified, specific arrangements are more precise for the recognition and the missions of the “experts”, in particular the radio physicists. References to the quality assurance system, the measures concerning equipment and a bigger consideration of the training at every level complete these nuances. The ASN, with the concerned administrations, began the work on transposition both for legislation and regulation.


      PubDate: 2015-04-12T09:36:31Z
       
  • Apport de l’imagerie hybride TEP-IRM pour la quantification en TEP
    • Abstract: Publication date: Available online 9 April 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): I. Buvat
      La disponibilité de nouvelles machines hybrides couplant un détecteur TEP et une IRM 3T ouvre des opportunités extrêmement prometteuses, à la fois pour l’amélioration de la quantification du signal TEP, mais aussi pour la création de nouvelles images et de nouveaux biomarqueurs intégrant des informations émanant des deux modalités. The recent availability of PET-MR scanners opens new avenues for practical and enhanced PET quantification, and also for inventing new images and biomarkers that will integrate PET and MR signal.


      PubDate: 2015-04-12T09:36:31Z
       
  • Information et communication en médecine nucléaire : vers
           une nécessaire harmonisation
    • Abstract: Publication date: Available online 9 April 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): G. Bonardel
      Du fait de dérives excessives dans le discours vis-à-vis des rayonnements ionisants, des comportements parfois totalement irrationnels et contre-productifs qui en découlent et, parce que pour certains, précaution rime avec déraison, scintigraphie avec phobie, microsievert avec cancer ou que la moindre exposition d’une grossesse rime avec stress, d’un jeune enfant avec tourment ou d’une professionnelle enceinte avec crainte, l’ensemble de la communauté de médecine nucléaire se doit de réagir. Il est urgent de prendre conscience des effets néfastes de telles dérives pour l’avenir de la spécialité, et de plutôt faire rimer désormais rayon avec communication, radioactivité avec objectivité et médecine nucléaire avec discours unitaire. Le but de cet article est de donner quelques éléments de réflexion, d’analyse et de langage concernant la radioprotection en médecine nucléaire afin de prévenir les effets délétères d’une communication qui serait basée exclusivement sur le principe de précaution, en rappelant les aspects positifs et objectifs de la spécialité dans le cadre de la balance bénéfice/risque. Parmi les différents éléments de langage proposés, le plus emblématique consiste à ne plus recommander de mesure d’éviction particulière pour l’entourage, quel qu’il soit, des patients venant de bénéficier d’un examen d’imagerie nucléaire diagnostique, les doses cumulées par les sujets contacts, y compris les enfants en bas âge et les femmes enceintes, étant toujours très inférieures à 1 mSv et très souvent équivalentes à celles délivrées par l’irradiation naturelle de certaines régions sur quelques jours. Because of excesses in the speech related to ionizing radiations which leads sometimes to totally irrational and counterproductive behavior, and because, for some, precaution rhymes with nonsense, scintigraphy with phobia, microsievert with cancer or because the slightest exposure of a pregnancy rhymes with stress, of a young child with agony or a professional with fear, the time has come for the whole community of nuclear medicine to be aware fatal effects of such excesses for its future and to react in order to radiation with communication, radioactivity with objectivity and nuclear medicine with unitarian speech. The purpose of this article is to provide some elements of think, analysis and language concerning radiation protection in nuclear medicine with the will to prevent the noxious effects of a communication which would be too much based on the precautionary principle. On the contrary, the goal is to insist on the positive and objective aspects of the specialty within the framework of the balance clinical benefit/risk. The most important point which is proposed consists in eliminating of recommendations for patients any measure of eviction after a scintigraphy including for young children and pregnant women. Indeed, the radiation exposure for the entourage of a patient who leaves the nuclear medicine department is always very below 1 mSv and often close to the natural radiation exposure.


      PubDate: 2015-04-12T09:36:31Z
       
  • Endocardite infectieuse : état des lieux et place de la
           médecine nucléaire
    • Abstract: Publication date: Available online 8 April 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): X. Duval , F. Rouzet
      L’endocardite infectieuse (EI) est une maladie rare de diagnostic souvent difficile et de mortalité élevée. Les manifestations extracardiaques, décrites dans 30 à 80 % des cas, influencent le pronostic de la maladie. Leur détection permet de conforter le diagnostic lorsque celui-ci est incertain et peut conduire à modifier les projets thérapeutiques. La TEP au 18FDG permet de détecter avec une très bonne sensibilité les localisations infectieuses secondaires de l’EI. Elle offre l’intérêt de détecter en un seul examen l’ensemble des localisations cardiaques et extracardiaques de l’EI. Par ailleurs, la scintigraphie aux leucocytes marqués est un examen très spécifique de l’infection, dont la valeur diagnostique a été prouvée dans l’endocardite sur valve native ou prothétique. La stratégie diagnostique optimale adaptée au patient reste à définir. Infective endocarditis (IE) is a rare and severe disease whose diagnosis is challenging. Extracardiac manifestations of the disease, occurring in 30 to 80% of patients, impact on the prognosis. Their detection help to support the diagnosis when this one is doubtful and may lead to alter the therapeutic plan. FDG PET/CT allows to detect secondary septic locations in IE with a high sensitivity. In addition, it offers the possibility to provide both cardiac and extracardiac locations in a single scan. Radiolabelled leukocytes SPECT is very specific of infection. Its diagnostic value has been evidenced in native and prosthetic valve endocarditis. The optimal diagnostic strategy, tailored to the patient, remains to be established.


      PubDate: 2015-04-12T09:36:31Z
       
  • Controverse : est-il nécessaire de faire des images
           (lymphoscintigraphies) pour repérer le ganglion sentinelle dans le
           cancer du sein '
    • Abstract: Publication date: Available online 8 April 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): A. Moreau , F. Giammarile
      Depuis près d’un quart de siècle, la recherche du ganglion sentinelle (GS) tend à remplacer le curage axillaire systématique pour le staging ganglionnaire dans le cancer du sein. La quête du GS est indiquée chez les patientes atteintes d’une tumeur de moins de 3cm sans ganglion cliniquement palpable au niveau axillaire. Suite à l’injection du traceur isotopique, la recherche du GS se fait généralement par le chirurgien grâce à sa sonde en peropératoire. Toutefois, une lymphoscintigraphie complète très fréquemment la méthode afin de guider le chirurgien dans son geste et d’accélérer la procédure chirurgicale. La réalisation d’images planaires suffit le plus souvent pour conclure quant à la localisation du GS. Il existe toutefois un certain nombre de cas complexes pour lesquels une TEMP/TDM peut s’avérer nécessaire. C’est le cas notamment des faux négatifs, des situations de drainage atypique ou difficilement interprétable, des GS extra-axillaires ou situés non loin des sites d’injection. Du fait d’une meilleure résolution spatiale, sensibilité, résolution en contraste et de l’apport d’images anatomiques, l’imagerie hybride constitue un gain non négligeable pour ces différents cas difficiles. Elle permet ainsi une meilleure approche chirurgicale. Comme toute imagerie hybride, elle entraîne une augmentation du coût et du temps d’acquisition ainsi qu’une irradiation supplémentaire, quoique faible. Elle devrait donc être réservée à certaines situations problématiques, situations qui n’ont encore fait l’objet d’aucun consensus, mais qui semblent similaires d’une équipe à une autre. In breast cancer, searching for sentinel node have tended to replace routine axillary dissection for lymph node staging for about 25 years. The search of the sentinel node is indicated in patients suffering from a tumor less than 3 cm without clinically palpable axillary lymph node. Following the isotope injection, looking at the sentinel node is typically done by the surgeon with its probe intraoperatively. However, lymphoscintigraphy frequently guide the surgeon in his gesture and can accelerate the surgical procedure. The realization of planar images is usually sufficient to conclude on the location of the sentinel node. However, there are a few number of complex cases for which a SPECT/CT may be necessary. For example this may be indicated for false negatives, atypical drainage situations or difficult to interpret, extra-axillary sentinel lymph nodes or located near the injection sites. Hybrid imaging brings benefits for difficult cases because of a better spatial resolution, sensitivity, contrast resolution and the contribution of anatomical images. It thus allows a better surgical approach. Like any hybrid imaging it leads to an increase of cost and time of acquisition and additional irradiation even if low. Therefore it should be restricted to some difficult cases for which no consensus have been reached so far, but which seem similar from one team to another.


      PubDate: 2015-04-12T09:36:31Z
       
  • TEP/TDM au 18FDG dans le bilan initial et l’évaluation
           précoce de la chimiothérapie néoadjuvante du cancer du sein
           
    • Abstract: Publication date: Available online 11 April 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): D. Groheux , E. Hindié
      Le travail de plusieurs équipes a permis au cours de ces dernières années d’asseoir le rôle de la TEP au 18FDG dans le bilan initial du cancer du sein chez des patientes risque élevé d’extension ganglionnaire extra-axillaire ou d’atteinte métastatique occulte. Dans cet article de revue, nous discuterons du stade clinique à partir duquel il est licite de demander cet examen. Dans le cadre d’essais cliniques, cet examen de stadification pourra également servir comme point de départ à l’évaluation de la réponse au traitement néoadjuvant avec pour objectif d’identifier précocement les patientes avec mauvaise réponse thérapeutique. Après l’ère de l’intérim-PET dans les lymphomes, les années futures pourraient être celles de l’intérim-PET dans le cancer du sein. Là encore, le rôle pilote d’équipes françaises a été déterminant. Nous soulignerons comment l’évaluation précoce du cancer du sein doit considérer les trois grands sous-types (cancer triple-négatif, cancer ER+/HER2− et cancer HER2+) de manière séparée avec des critères de réponse spécifiques. Un premier essai multicentrique de changement thérapeutique guidé par la réponse précoce au traitement néoadjuvant, piloté par l’équipe de Dijon, vient d’être publié, avec des résultats encourageants. Accurate staging is of importance for taking appropriate management decisions in a patient with newly diagnosed breast cancer. The role of 18FDG-imaging in detecting extra-axillary lymph node involvement and distant lesions in high-risk breast cancer patients is highlighted. This review also discusses potential roles of 18FDG-PET/CT in early assessing response to neoadjuvant chemotherapy. Interim-PET/CT received increased attention in recent years through pilot studies exploring its role in specific subtypes of breast cancer. Results of a French trial that used early metabolic response with 18FDG-PET/CT as a means to select poor responders for intensification have been recently published, with encouraging results.


      PubDate: 2015-04-12T09:36:31Z
       
  • Imagerie des phéochromocytomes et paragangliomes en 2015
    • Abstract: Publication date: Available online 7 April 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): D. Taïeb
      Les techniques d’imagerie isotopiques jouent un rôle crucial dans l’évaluation des PHEOs/PGLs. Ceci est rendu possible par le développement croissant de médicaments radiopharmaceutiques ciblant des récepteurs de peptide, des systèmes de transporteurs ou des voies métaboliques qui sont spécifiques des tumeurs neuroendocriniennes. Au-delà de la localisation des PHEOs/PGLs, l’imagerie moléculaire donne aussi l’opportunité de mieux comprendre les relations complexes génotype–phénotype. Radionuclide imaging techniques play a crucial role in the evaluation of PHEOs/PGLs. This is enabled by the increasing availability of radiopharmaceuticals that have been developed to target peptide receptors, transporter systems, or metabolic pathways that are specific to neuroendocrine tumors. Beyond localization of PHEOs/PGLs, molecular imaging also provides unique opportunities for a better understanding of complex genotype–phenotype patterns.


      PubDate: 2015-04-07T21:15:36Z
       
  • Apport de la tomographie par émission de positons (TEP)
           cérébrale dans les encéphalites dysimmunitaires
    • Abstract: Publication date: Available online 7 April 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): S. Lagarde , E. Guedj
      Les encéphalites dysimmunitaires sont des pathologies fréquentes et pourvoyeuses de handicap, pour lesquelles il existe des traitements efficaces (immunothérapies). Certains signes cliniques sont évocateurs : évolution rapidement progressive, crise d’épilepsie, mouvements anormaux, troubles psychiatriques, troubles mnésiques, dysautonomie, hyponatrémie. Les examens classiques, notamment l’imagerie par résonance magnétique (IRM) et les analyses standard du liquide céphalo-rachidien (LCR), peuvent être pris en défaut. Dans ce contexte, la tomographie par émission de positons (TEP) cérébrale a un grand intérêt pour le diagnostic. Les patterns retrouvés sont : association d’hypo- et d’hypermétabolisme, gradient hypermétabolisme fronto-temporal/hypométabolisme pariéto-occipital (encéphalites anti-N-methyl-D-aspartate receptor [NMDAR]), hypermétabolisme temporal et des ganglions de la base (encéphalite anti-leucine-rich glioma inactivated protein 1 [LGI1]), hypermétabolisme temporal (autres encéphalites limbiques), hypométabolismes pariéto-occipital±des ganglions de la base (neurolupus), hypométabolisme unihémisphérique diffus (encéphalite de Rasmussen). La confirmation diagnostique pourra nécessiter la recherche d’anticorps spécifique (sérum/LCR). La TEP cérébrale est aussi utile au cours du suivi : efficacité du traitement (amélioration du métabolisme), rechute (aggravation des altérations du métabolisme) et évaluation d’éventuelles séquelles. Dysimmune encephalitis are frequent and disabling pathologies with efficacious treatments (immunotherapy). Evocative clinical signs are: rapid progressive evolution, seizure, movement disorder, psychiatric troubles, memory defect, dysautonomia and hyponatremia. Classical ancillary test: magnetic resonance imaging (MRI) and standard cerebro-spinal fluid (CSF) analysis can be normal. In this context, the cerebral positron emission tomography (PET) is helpful for the diagnosis. More often reported patterns are: association of hyper- and hypo-metabolism; fronto-temporal hyper-metabolism/parieto-occipital hypo-metabolism gradient (anti-N-methyl-D-aspartate receptor [NMDAR] encephalitis); temporal and basal ganglia hyper-metabolism (anti-leucine-rich glioma inactivated protein 1 [LGI1] encephalitis); temporal hyper-metabolism (other limbic encephalitis); parieto-occipital±basal ganglia hypo-metabolism (neurolupus); unihemispheric diffuse hypo-metabolism (Rasmussen encephalitis). The diagnosis could require research of specific antibodies. Finally, the cerebral PET is also useful during the follow-up: treatment's efficacy (improvement of metabolism), relapse (aggravation of metabolism's alteration), and evaluation of possible sequelae.


      PubDate: 2015-04-07T21:15:36Z
       
  • Index des auteurs
    • Abstract: Publication date: Available online 7 April 2015
      Source:Médecine Nucléaire




      PubDate: 2015-04-07T21:15:36Z
       
  • Nouveaux indices en TEP/TDM : mythe et réalités
    • Abstract: Publication date: Available online 7 April 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): M. Hatt , F. Tixier , C. Cheze Le Rest , D. Visvikis
      Le rôle de l’imagerie multimodalité couplant la tomographie par émission de positons (TEP) et la tomodensitométrie (TDM) est devenu de plus en plus important en oncologie. Son utilisation en routine clinique et dans la majorité des travaux de recherche clinique se limite toutefois à des analyses manuelles et visuelles et par l’utilisation de métriques réductrices, comme le SUVmax, qui ne représente qu’un seul voxel de la tumeur. D’autres paramètres quantifiant la tumeur de façon plus complète, comme le volume métabolique ou le total lesion glycolysis (TLG, produit du volume et du SUV moyen dans le volume) sont de plus en plus souvent évalués. Depuis quelques années, plusieurs travaux ont étudié la valeur potentielle de nouveaux paramètres caractérisant la forme géométrique ou l’hétérogénéité intratumorale du radiotraceur. Nous faisons le point ici sur quatre aspects du développement de ces nouveaux indices en imagerie TEP : (i) les motivations sous-jacentes à leur utilisation ; (ii) les obstacles à surmonter pour leur mise en œuvre ; (iii) les problématiques méthodologiques de leur définition ; (iv) leurs potentielles valeurs cliniques et les défis futurs à relever pour les valider. The role of multimodality imaging based on the use of positron emission tomography (PET) coupled to computerised tomography (CT) is continuously gaining ground in the field of oncology. The use of the technique in routine clinical practice is based on a visual interpretation or the determination of parameters such as the maximum standardised uptake value representing the highest activity voxel within the tumor. Other semi-quantitative parameters including the metabolic tumor volume and the total lesion glycolysis are increasingly used in the literature. More recently, alternative image derived parameters characterizing the tumor form and the heterogeneity in the intratumour activity distribution have been proposed. The objective of this article is to cover different aspects on these novel image derived indices, including: (i) the motivation behind their introduction and current use; (ii) obstacles in their utilization; (iii) methodological issues on their definition; (iv) their potential interest for future use in clinical practice.


      PubDate: 2015-04-07T21:15:36Z
       
  • Index des mots clés
    • Abstract: Publication date: Available online 7 April 2015
      Source:Médecine Nucléaire




      PubDate: 2015-04-07T21:15:36Z
       
  • Imagerie moléculaire des maladies
           neurodégénératives : état de l’art et
           perspectives
    • Abstract: Publication date: Available online 7 April 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): D. Guilloteau
      De nombreuses cibles moléculaires sont impliquées dans les maladies neurodégénératives comme les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, la sclérose latérale amyotrophique, et de très gros efforts ont été faits ces dernières années afin de développer des médicaments radiopharmaceutiques pour les visualiser et les quantifier. Les médicaments déjà utilisés chez l’homme seront présentés et leurs potentialités et leurs limites seront discutées. Par ailleurs, le point sera fait sur les recherches actuelles pour explorer de nouvelles cibles comme par exemple les protéines TAU, l’alpha-synucléine, de nouveaux paramètres de neurotransmission, la neuroinflammation. Enfin la place que ces biomarqueurs occupent ou pourront occuper dans un avenir proche pour le développement de la médecine personnalisée ou « stratifiée » et pour le développement de nouveaux traitements sera discutée. A numerous of molecular targets are involved in neurodegenerative diseases such as Alzheimer disease, Parkinson disease or ALS. Large efforts have been done during the last 10 years, to develop radiopharmaceuticals in order to visualize and to quantify these targets. We will present some radiopharmaceuticals already used in human for research or routine. Moreover, we will present the research on the new tracers such as TAU and synuclein aggregates, new neurotransmission parameters, neuroinflammation. Finally, the role played by these markers for diagnosis, disease evolution and treatment follow-up will be discussed. So the aim of this communication is to present the current situation of molecular imaging research in neurodegenerative diseases exploration, and to discuss the potential applications of the molecular imaging to innovative drug development.


      PubDate: 2015-04-07T21:15:36Z
       
  • Update in cardiac PET/MR applications
    • Abstract: Publication date: Available online 7 April 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): P.A. Kaufmann , T.A. Fuchs
      A new development has entered the clinical arena – the hybrid PET/MR scanner. However, PET/MR has been used in experimental setups for almost 20 years. The long time it has taken until this imaging modality has started to enter the clinical arena has to do with technical and practical hurdles that the clinical applications of PET/MR are facing. Tremendous intellectual efforts have been done for achieving a big technical progress, which has raised high hopes for substantial steps of progress in medical imaging. Cardiac applications for PET/MR are vividly discussed. Cardiac tumors have been identified as being among the most straightforward potential cardiac applications for combined PET/MR scanning. However, primary cardiac tumors are extremely rare. Cardiac sarcoidosis is another potentially fatal disease, which has been identified as a well-suited target for PET/MR imaging by offering complementary clinical information about active inflammation. Myocarditis may represent another interesting domain for PET/MR imaging by visualizing pathophysiologic processes and offer information on the inflammatory state. Interestingly, the role of PET/MR in the most important field of classic nuclear cardiology indications, i.e. evaluation of ischemia in coronary artery disease has been even less well evaluated. The novel PET/MRI devices may help the field of molecular imaging to further evolve, which in turn will facilitate that PET/MR will likely expand into new and unforeseen directions. Although the way to clinical use of cardiac molecular imaging seems still far, we believe that any step in the right direction will bring us closer to the target.


      PubDate: 2015-04-07T21:15:36Z
       
  • Recherche de contamination atmosphérique dans un service de
           médecine nucléaire
    • Abstract: Publication date: April 2015
      Source:Médecine Nucléaire, Volume 39, Issue 2
      Author(s): P. Damien , V. Guilloux , F. Blanc-Béguin , P. Guillo , P.Y. Salaün
      Malgré l’application des différentes règles de radioprotection, le personnel de médecine nucléaire peut être exposé à une contamination interne, notamment par inhalation. L’arrêté 4451-30 du code du travail impose la surveillance de ces risques avec, entre autres, la réalisation de prélèvements d’air. L’intérêt était donc de prendre en compte, en plus de l’exposition externe, la contamination interne par inhalation ignorée jusqu’à présent. L’objectif de cette étude était d’évaluer la contamination atmosphérique dans un service de médecine nucléaire, tant du côté diagnostique que du côté irathérapie. La méthodologie de cette étude reposait sur le prélèvement d’un mètre cube d’air sur filtres adaptés aux isotopes recherchés. L’étude a été réalisée dans différents locaux des secteurs diagnostique et thérapeutique du service de médecine nucléaire du CHRU de Brest. Aucune contamination atmosphérique n’a été mise en évidence au niveau du secteur diagnostique. Cependant, sur le secteur d’irathérapie, la dose efficace engagée moyenne par inhalation/an/travailleur a été estimée à 0,4mSv, avec une dose efficace moyenne totale de 2,4mSv/an. Dans nos conditions actuelles de travail, la contamination par inhalation ne dépasse pas les valeurs de la réglementation. Néanmoins, des actions correctives à court et long terme ont été mises en place. Au vu des résultats obtenus, aucun changement de classement du personnel n’a été nécessaire. Despite the application of different rules in radioprotection, the nuclear medicine staff may be exposed to an internal contamination by inhalation in particular. Labour legislation (ministerial order 4451-30) requires monitoring of these risks by conducting air samples for example. The internal contamination by inhalation, ignored until now, was taken into account in addition to external exposure. The aim of this study was to assess the atmospheric contamination in a nuclear medicine department both in diagnostic and therapeutic areas. The methodology was based on air sampling on filters adapted to isotopes. The study was conducted in different areas of the nuclear medicine department in CHRU of Brest. No air contamination was showed at the diagnostic sector. However, in therapeutic area, the average effective dose was estimated at 0.4mSv/inhalation/year/worker and the total average effective dose at 2.4mSv/year. In our current working conditions, contamination by inhalation doesn’t exceed the values of the regulation. Nevertheless, short and long term corrective actions have been established. With these results, no change in staff ranking was necessary.


      PubDate: 2015-04-02T21:14:47Z
       
  • Editorial board
    • Abstract: Publication date: April 2015
      Source:Médecine Nucléaire, Volume 39, Issue 2




      PubDate: 2015-04-02T21:14:47Z
       
  • Pr Ismael Mena
    • Abstract: Publication date: April 2015
      Source:Médecine Nucléaire, Volume 39, Issue 2
      Author(s): J. Darcourt



      PubDate: 2015-04-02T21:14:47Z
       
  • Caractérisation de populations tumorales dans les cancers bronchiques
           non à petites cellules en TEP au FDG en fonction de critères
           anatomopathologiques et génétiques
    • Abstract: Publication date: April 2015
      Source:Médecine Nucléaire, Volume 39, Issue 2
      Author(s): Y. El Yaagoubi , F. Perraudeau , I. Barre , J. Guillet , D. Momboisse , C. Role , O. Bernard , A. Cauchois , J. Colin , T. Fagot , L. Nguyen
      Objectif Étudier la relation entre la valeur du standardized uptake value maximal (SUVmax) en TEP FDG et les caractéristiques anatomopathologiques et génétiques K-ras et EGFR dans le cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC). Patients et méthodes Nous avons réalisé une étude rétrospective portant sur 123 patients présentant un CBNPC et ayant bénéficié d’une TEP FDG lors du bilan préthérapeutique. Le type histologique et, dans le cas des adénocarcinomes, les données génétiques des mutations K-ras et EGFR ont été recueillis. Nous avons comparé le SUVmax entre, d’une part, un groupe carcinome épidermoïde (CE) et adénocarcinome (AC) et, d’autre part, entre des sous-groupes d’adénocarcinome en considérant la présence ou l’absence de mutation du gène K-ras et EGFR. Résultats Quatre-vingt-onze AC et 32 CE constituaient notre cohorte. Les mutations K-ras et EGFR ont été détectées, respectivement, chez 31 et 30 patients atteints d’AC. En utilisant un test de Mann-Whitney, il existait une différence significative de SUVmax entre les deux types histologiques au profit des CE (p =0,01). Il n’y avait pas de différence entre les populations K-ras mutées et sauvages (p =0,70), ni entre les populations EGFR mutées et sauvages (p =0,20). Conclusion Le SUVmax dans les CBNPC était supérieur au sein des CE, comparativement aux AC, suggérant un potentiel d’agressivité plus important. Il n’y avait pas de différence significative entre les SUVmax des groupes K-ras mutés et sauvages ni EGFR mutés et sauvages. Purpose To investigate the relationship between the maximum standardized uptake value (SUVmax) on FDG-PET and pathological type, and K-ras/EGFR mutations status in non-small-cell lung cancer (NSCLC). Patients and methods We made a retrospective review of 123 patients with pathologically proven NSCLC who underwent FDG-PET before treatment. Pathological type was determined and in case of adenocarcinomas, K-ras and EGFR mutations were searched. Comparisons of SUVmax were realized on the one hand between pathological type groups’ squamous cell carcinoma (SCC) and adenocarcinoma (AC) and on the other hand between groups depending on the K-ras or EGFR mutations status. Results Ninety-one AC and 32 SCC were diagnosed. K-ras and EGFR mutations were respectively found in 31 and 30 cases. Using a Mann-Whitney test, SUVmax was significantly different between pathological type groups. SUVmax of the SCC group was higher than that of AC group (P =0.01). No difference was found between SUVmax and K-ras mutant vs. wild types (P =0.70) nor EGFR mutant vs. wild types (P
      PubDate: 2015-04-02T21:14:47Z
       
  • Editorial board
    • Abstract: Publication date: February 2015
      Source:Médecine Nucléaire, Volume 39, Issue 1




      PubDate: 2015-04-02T21:14:47Z
       
  • Éditorial
    • Abstract: Publication date: February 2015
      Source:Médecine Nucléaire, Volume 39, Issue 1
      Author(s): O. Couturier



      PubDate: 2015-04-02T21:14:47Z
       
  • Editorial board
    • Abstract: Publication date: March 2015
      Source:Médecine Nucléaire, Volume 39, Supplement




      PubDate: 2015-04-02T21:14:47Z
       
  • Apport de la scintigraphie de perfusion cérébrale dans
           l’exploration du syndrome cortico-basal
    • Abstract: Publication date: Available online 13 March 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): P. Decazes , M. Teichmann , F. Di Stefano , M.-O. Habert , A. Kas
      Contexte Le syndrome cortico-basal (SCB), syndrome neurologique complexe d’origine dégénérative, peut avoir plusieurs étiologies dont la dégénérescence cortico-basale (DCB) et la maladie d’Alzheimer (MA). L’objectif de cette étude était d’étudier les anomalies de perfusion cérébrale en fonction du profil des biomarqueurs (BM) du LCR dans le SCB. Matériel et méthodes Quinze patients répondant aux critères cliniques de SCB ont eu une scintigraphie cérébrale de perfusion au 99mTc-ethyl cysteinate dimer (99mTc-ECD) (740 à 925 MBq) et un dosage des biomarqueurs (Aβ42, tau et p-tau) dans le LCR. Les scintigraphies cérébrales de plusieurs sous-groupes de sujets ont été comparées avec le logiciel SPM8 : 1) 5 patients présentant un SCB avec un profil des biomarqueurs en faveur de MA (SCB-MA) ; 2) 10 patients présentant un SCB avec un profil des biomarqueurs écartant la MA (SCB-nonMA) ; 3) 24 témoins sains (Tem-N) ; 4) 24 patients présentant une forme typique amnésique de MA (Tem-MA). Résultats Comparé au groupe Tem-N, le groupe SCB entier (non MA et MA) présentait une hypoperfusion corticale asymétrique prédominant au niveau du cortex pariéto-frontal gauche, le groupe SCB-MA une hypoperfusion relativement symétrique prédominant dans le cortex associatif postérieur et le groupe SCB-nonMA une hypoperfusion plus asymétrique avec une atteinte périrolandique, préfrontale et périsylvienne gauche. La comparaison avec les Tem-MA ne retrouvait, pour le groupe SCB-MA, pas de différence significative et, pour le groupe SCB-nonMA, une hypoperfusion périrolandique bilatérale asymétrique. Conclusion Dans les SCB liés à la MA, l’hypoperfusion est symétrique et prédomine dans le cortex associatif postérieur, alors que dans les SCB non MA, l’hypoperfusion est plus asymétrique et antérieure avec une atteinte périrolandique. Context The cortico-basal syndrome (CBS), a complex clinical neurodegenerative disorder, may have multiple aetiologies including corticobasal degeneration (CBD) and Alzheimer's disease (AD). The aim of this study was to explore the brain perfusion profile in CBS patients according to the biological profile of CFS biomarkers (BM). Materials and methods Fifteen patients fulfilling clinical criteria of CBS underwent a brain perfusion scintigraphy with 99mTc-ECD and a lumbar punction to determine the biochemical profile of CSF biomarkers (BM). Several groups were compared with SPM8 software: 1) 5 patients with SCB and with an AD CSF profile (CBS-AD); 2) 10 patients with CBS and not having an AD CSF profile (SCB-nonAD); 3) 24 healthy controls (Wit-N); 4) 24 typical amnestic (AD). Results Compared to the group Wit-N, the entire SCB group (non-AD and AD) showed an asymmetric cortical hypoperfusion with the left parietal-frontal cortex predominance, the S...
      PubDate: 2015-03-13T21:10:54Z
       
  • Évaluation de critères d’interprétation de la
           tomoscintigraphie d’émission monophotonique au 99mTC-HMDP pour
           le diagnostic des complications tardives des arthrodèses rachidiennes
           
    • Abstract: Publication date: Available online 11 March 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): C. Heimburger , F. Hubele , Y.P. Charles , J.-P. Steib , I.-J. Namer , E. Rust
      Introduction Les complications tardives des arthrodèses rachidiennes sont généralement diagnostiquées par l’imagerie morphologique (radiographies standards et dynamiques, scanner ou IRM). Mais, ces examens peuvent s’avérer non conclusifs principalement en raison d’artéfacts métalliques. Objectifs Évaluer les performances d’un plan de lecture systématisé de la TEMP/TDM au 99mTc-HMDP pour le diagnostic des complications tardives postopératoires chez des patients préalablement opérés d’une arthrodèse rachidienne rapportant des douleurs, dont le bilan d’imagerie morphologique a été jugé insuffisamment conclusif par les chirurgiens. Patients et méthodes Cinquante-quatre patients, avec arthrodèse rachidienne et étalon de vérité, ont été rétrospectivement retenus pour l’analyse. Les TEMP/TDM au 99mTc-HMDP réalisées ont été interprétées grâce à une grille de lecture évaluant la présence d’une hyperfixation au niveau des articulations sus- ou sous-jacentes évoquant une dégénérescence mécanique adjacente (DMA), au niveau des greffes inter-somatiques ou postérieures évoquant une pseudarthrose (PA) ou au contact du matériel d’ostéosynthèse évoquant un descellement. Les résultats ont ensuite été confrontés aux données opératoires en cas de ré-intervention, aux résultats de geste de radiologie interventionnelle ou au suivi clinico-radiologique. Résultats Ce plan de lecture a permis d’obtenir des valeurs de sensibilité et de spécificité de, respectivement, 88,2 % et 93,9 % pour le diagnostic de DMA, 80,7 % et 82,7 % pour le diagnostic de PA postérieure, 100 % et 60 % pour le diagnostic de PA inter-somatique, 68,2 % et 91,7 % pour le diagnostic de descellement. Conclusion Malgré certaines limites, la TEMP/TDM au 99mTc-HMDP est une modalité d’imagerie pertinente pour orienter le diagnostic des complications postopératoires des arthrodèses rachidiennes. Introduction Late complications after spinal fusion are usually evaluated using conventional radiographs, CT or MRI. Unfortunately, these postoperative imaging are sometimes inconclusive mainly due to artifacts formation. Aims Assessment of criteria for bone scan SPECT/CT interpretation in the diagnosis of late postoperative complications after spinal fusion in patients with inconclusive conventional imaging. Materiel and methods Fifty-four patients with painful spinal arthrodesis and available final diagnosis...
      PubDate: 2015-03-13T21:10:54Z
       
  • Évaluation de la réponse thérapeutique par TEP à la
           choline : mise en place et résultats préliminaires
           (étude PRECHOL)
    • Abstract: Publication date: Available online 11 March 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): J. Dubreuil , M. Laramas , M.V. Moreau-Claeys , J. Roux , C. Gallazzini-Crépin , A. Calizzano , L. Dupuy-Brousseau , M. Roustit , D. Fagret , J.-P. Vuillez
      Introduction La réponse thérapeutique (RT) des patients sous traitement pour un cancer de la prostate résistant à la castration (CPRC) reste difficile à apprécier, car l’envahissement métastatique est souvent osseux. Nous présentons ici une étude pilote et ses résultats préliminaires dont l’objectif est d’évaluer si la tomographie par émission de positons à la fluoro-choline (TEP-FCH) peut avoir un rôle dans l’évaluation de la RT. Matériel et méthode L’étude PRECHOL est une étude prospective dont le critère de jugement principal est la sensibilité et spécificité de la TEP-FCH réalisée à 6semaines pour la prédiction de la réponse à 12semaines de traitement chez les patients porteurs d’un CPRC. En plus des critères d’évaluation habituels du Prostate Clinic Working Group 2 (PCWG2) (douleurs, concentration sérique du PSA et scintigraphie osseuse), chaque patient bénéficie d’une TEP-FCH avant et à six semaines (TEP2) de traitement. Résultats L’étude est ouverte depuis le 10 décembre 2013 et prévoit d’inclure 31 patients sur 2ans au CHU de Grenoble et à l’institut Daniel-Hollard (Grenoble). Début juillet 2014, 7 patients ont été inclus et 6 ont été évalués à 12semaines de traitement. Toutes les TEP2 réalisées à 6semaines de traitement ont été prédictives de la RT à 12 semaines selon des critères qualitatifs (analyse visuelle). Conclusions Il s’agit de la première étude pilote référencée proposant la TEP-FCH comme marqueur précoce de la RT dans le CPRC. Les premiers résultats sont encourageants et l’étude mérite d’être poursuivie. Introduction The therapeutic response (TR) of patients treated for cancer castration-resistant prostate cancer (CRPC) remains difficult to assess, because bone metastases are predominant. We present a pilot study and its preliminary results whose the aim is assessing if positron emission tomography with fluoro-choline (FCH-PET) could have a role in the evaluation of TR. Materials and methods PRECHOL is a prospective study whose primary endpoint is the sensitivity and specificity of FCH-PET at 6weeks of response to 12weeks of treatment in patients with CRPC. Each patient has an FCH-PET before and at 6weeks (PET2) of treatment in addition to the standard evaluation criteria of the Prostate Clinic Working Group 2 (PCWG2) (pain, PSA and bone scan). Results The study has opened on December 10, 2013 and plans to include 31 patients over 2years at the University Hospital of Grenoble and Daniel-Hollard Institute (Grenoble). In July 2014, seven patien...
      PubDate: 2015-03-13T21:10:54Z
       
  • Intérêt de la quantification absolue du débit sanguin
           myocardique dans la sarcoïdose cardiaque par la TEP au 82-Rubidium
    • Abstract: Publication date: Available online 11 March 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): Q. Gillebert , R. Chequer , R. Ben Azzouna , S. Leygnac , N. Mikail , F. Hyafil , C. Chapelon-Albric , B. Crestani , D. Le Guludec , F. Rouzet
      Introduction La sarcoïdose cardiaque (SC) est l’une des principales causes de morbi-mortalité de la sarcoïdose. Son diagnostic reste aujourd’hui difficile. La TEP au 82-Rubidium est utilisée comme imagerie de perfusion myocardique dans la SC. Cependant, la quantification du débit sanguin myocardique (DSM) n’a pas encore été étudiée dans cette indication. Le but de cette étude était d’évaluer son apport pour le diagnostic de SC. Patients et méthodes Trente-sept patients ont été inclus (47,7±12,2 ans ; fraction d’éjection=50,6±7,8 %), avec un diagnostic histologique de sarcoïdose et une suspicion d’atteinte cardiaque. Le diagnostic de SC était retenu ou non par une réunion pluridisciplinaire (RCP). Tous les patients passaient une TEP au 82-Rubidum avec acquisitions de repos et de stress. Le résultat de la RCP était comparé à l’analyse visuelle, à la quantification du DSM et à une analyse combinée visuelle puis quantitative dans les cas douteux de la TEP. Résultats Trente-deux examens TEP ont été analysés (21 patients sans atteinte cardiaque, 11 malades). La sensibilité était de 90,9 % et la spécificité de 90,5 % avec l’analyse visuelle. Il n’existait pas de différence significative entre le DSM des patients sains ou malades pour l’ensemble du ventricule gauche ou pour chaque territoire vasculaire. La sensibilité était alors de 100 % et la spécificité de 81 % avec l’analyse combinée. Conclusion La TEP au 82-Rubidium est un examen performant pour le diagnostic de SC. La quantification du DSM dans les cas douteux permet d’augmenter la sensibilité en maintenant une bonne spécificité. Introduction Cardiac sarcoidosis (CS) is one of the leading causes of morbi-mortality in sarcoidosis. Its diagnosis still remains challenging. 82-Rubidium PET/CT is being widely used as myocardial perfusion imaging (MPI) in CS. However, myocardial blood flow (MBF) quantification has not yet been studied. The aim of the study was to evaluate the additional value of MBF quantification for the diagnosis of CS. Materials and method Thirty-seven patients have been included (47.7±12.2 years; left ventricular ejection fraction=50.6±7.8 %) with a histological proven diagnosis of sarcoidosis and suspicion of CS in this multicenter prospective study. Cardiac involvement was confirmed or excluded by a multidisciplinary team (MDT). All patients underwent a 82-Rubidium rest-stress PET MPI. MDT decision was compared with visual analysis, MBF quantification and combined analysis (visual analysis followed by MBF quantification) of PET imaging. Combined analysis was performed only for doubtful PET imaging. Results
      PubDate: 2015-03-13T21:10:54Z
       
  • Évaluation de la valeur prédictive positive de la scintigraphie
           aux leucocytes marqués dans le diagnostic d’infections
           ostéo-articulaires
    • Abstract: Publication date: Available online 11 March 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): A. Morel , A. Le Duc-Pennec , F. Dubrana , F. Blanc-Beguin , S. Querellou , N. Keromnes , P. Robin , L. Arnaud , R. Abgral , P.Y. Le Roux , M. Cavarec , P.Y. Salaun
      Objectif Évaluer la valeur prédictive positive de la scintigraphie aux leucocytes marqués dans le diagnostic d’infections ostéo-articulaires avec ou sans matériel chirurgical. Patients et méthodes Étude rétrospective portant sur 80 patients suspectés d’infection ostéo-articulaire, avec ou sans matériel chirurgical, ayant bénéficié d’une scintigraphie osseuse, d’une scintigraphie aux leucocytes marqués et d’une scintigraphie aux colloïdes. Ce travail préliminaire porte sur les scintigraphies non négatives réalisées de 2005 à 2010. Le diagnostic final a été obtenu sur un faisceau d’arguments cliniques, biologiques, bactériologiques, d’imagerie et le suivi. Les patients ont été classés en vrais et faux positifs. Une analyse statistique de l’influence de différents paramètres sur les performances de l’examen a été réalisée. Résultats Sur les 80 examens scintigraphiques, 55 étaient positifs et 25 étaient douteux. Sur les 55 examens positifs, il y avait 33 vrais positifs, 10 faux positifs et 2 cas cliniquement douteux (10 patients ont été perdus de vue). La valeur prédictive positive était de 76,7 %. Il n’y avait pas de différence significative entre les sous-groupes : avec ou sans matériel chirurgical (p =0,385), localisation osseuse suspectée d’infection (squelette axial versus squelette périphérique) (p =0,425), avec ou sans antibiothérapie (p =0,311), technique de marquage des leucocytes (avec séparation des polynucléaires ou non) (p =0,892), avec ou sans scintigraphie médullaire aux colloïdes (p =0,529). Conclusion Nos résultats indiquent que la valeur prédictive positive était bonne et qu’aucun des différents paramètres n’a modifié les performances de la scintigraphie aux leucocytes marqués. Objective Evaluate the positive predictive value of labeled-leukocyte scintigraphy in the diagnosis of bone and joint infections with or without orthopaedic implants. Materials and methods Retrospective study of 80 patients suspected of bone and joint infections, with or without orthopaedic implants, who underwent bone scintigraphy, labeled-leukocyte scintigraphy and colloid bone marrow scintigraphy. This preliminary study focuses on non-negative scintigraphy results performed from 2005 to 2010. The final diagnosis conclusion was based on clinical, biological, bacteriological data, imaging techniques, and follow-up. The patients were classified as true or false-positives. The influence of the different parameters on the exam's diagnostic performances was assessed by a statistical analysis. Re...
      PubDate: 2015-03-13T21:10:54Z
       
  • Quels sont les signes indirects de sepsis sévère en
           tomoscintigraphie par émission de positons au
           18-désoxy-fluoroglucose '
    • Abstract: Publication date: Available online 11 March 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): C. Besseau , E. Chevalier Mathias , V. Roch , A. Verger , J. Lemarié , S. Gibot , P. Olivier , G. Karcher , P.-Y. Marie
      Introduction La tomoscintigraphie par émission de positons (TEP) au 18-désoxy-fluoroglucose (18F-FDG) est une modalité d’imagerie de plus en plus utilisée dans le diagnostic d’infections en raison de sa capacité à détecter directement le foyer infectieux. Cependant, il existe aussi des signes indirects d’infection sur l’examen TEP. L’objectif de cette étude est d’identifier des signes indirects de sepsis en TEP chez des patients présentant un sepsis sévère d’origine inconnue et de déterminer leur valeur diagnostique. Matériel et méthodes Nous avons analysé les examens de TEP de 13 patients, âgés de 22 à 82ans, présentant un sepsis sévère (7 pneumopathies, 2 ostéites, 1 cellulite cervicale, 1 pyélonéphrite, 1 abcès de la paroi abdominale, 1 infection de prothèse aortique). Tous étaient sous ventilation assistée et 7 avaient des drogues vasopressives. Ces examens ont été comparés à ceux d’un groupe de sujets témoins appariés selon l’âge et le sexe. Des régions d’intérêt ont été utilisées pour quantifier l’activité maximum (standardised uptake value ; SUVmax) de la rate, de la moelle osseuse, du foie, des surrénales, de la thyroïde, du muscle squelettique, du cœur, de l’aorte, de l’artère mésentérique supérieure et du sang. Résultats Comparativement au groupe témoins, les patients atteints de sepsis présentaient des valeurs de SUVmax plus élevées en ce qui concerne la rate (3,06±0,71 versus 2,15±0,46 ; p =0,001), la moelle osseuse (3,73±1,14 versus 2,25±0,57 ; p <0,001) et les surrénales (2,64±1,00 versus 1,77±0,35 ; p =0,016). À l’inverse, les valeurs de SUVmax myocardiques étaient plus faibles dans le groupe patients que dans le groupe témoins (3,44±1,20 versus 8,00±3,61 ; p =0,001). La différence la plus importante concernait la moelle osseuse. Une valeur seuil de 2,6 pour la moelle osseuse permettait d’obtenir une sensibilité de 85 % et une spécificité de 92 % pour différencier les patients infectés des témoins sains. Conclusion Il existe plusieurs signes indirects de sepsis sévère sur les examens TEP en 18F-FDG avec en particulier des hypermétabolismes des tissus splénique et médullaire, ce qui est classique dans les processus infectieux et un hypométabolisme myocardique, ce qui pourrait traduire l’atteinte cardiaque classique associée aux chocs septiques. Introduction 18F-fluorodeoxy-fluoroglucose (FDG) is generally actively trapped by infectious foci and thereby, the positron emission tomography (PET) imaging of FDG is increasingly used for detecting and localizing infectious foci. Indirect signs of infection were also described at FDG-PET but up to now, they were poorly analyzed and assessed. This study aimed to identify in...
      PubDate: 2015-03-13T21:10:54Z
       
  • Adénome parathyroïdien cervical mimant un nodule isthmique de la
           thyroïde : intérêt de la TEMP/TDM dans la localisation
           des ectopies parathyroïdiennes. À propos d’un cas
    • Abstract: Publication date: Available online 5 March 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): M. Chafaï El Alaoui , H. Aschawa , W. Bellaoui , R. Aaouini , A. Bssis , N. Ben Rais
      La scintigraphie des parathyroïdes a vu ses indications s’élargir ces dernières années grâce à sa spécificité et sa valeur localisatrice élevées. En effet, elle est de plus en plus indiquée avant une première chirurgie parathyroïdienne, permettant ainsi de raccourcir le temps d’intervention et de se diriger vers une chirurgie mini-invasive. L’avènement de l’imagerie hybride (TEMP/TDM), réunissant à la fois l’information fonctionnelle et anatomique, a permis une localisation plus précise des ectopies cervico-médiastinales. Nous rapportons le cas d’un patient suivi pour hyperparathyroïdie primaire et dont la scintigraphie des parathyroïdes a objectivé un foyer hyperfixant se projetant en regard de l’isthme thyroïdien, mimant un nodule suspect de malignité sur les images planaires. Une acquisition TEMP/TDM réalisée chez ce patient a permis de redresser le diagnostic et de mettre en évidence un adénome parathyroïdien prévertébral et rétro-trachéal à hauteur de la septième vertèbre cervicale. Parathyroid scintigraphy has seen its indications widen in recent years due to its high specificity and localizing value. Indeed, it is increasingly indicated before first parathyroid surgery, thereby shortening the response time and achieve a minimally invasive surgery. With the advent of hybrid imaging (SPECT/CT), bringing together both functional and anatomical information, the parathyroid scintigraphy has allowed a more accurate location of head and neck ectopic adenomas. We report the case of a patient with primary hyperparathyroidism and whose parathyroid scintigraphy has objectified a focal uptake projecting opposite the thyroid isthmus, mimicking a suspect nodule on planar images. The performed SPECT/CT permitted to rectify the diagnosis and to highlight a prevertebral adenoma located in retro-tracheal to the tune of the seventh cervical vertebra.


      PubDate: 2015-03-09T21:10:22Z
       
  • Intérêt de la scintigraphie pulmonaire dans le diagnostic non
           invasif de l’embolie pulmonaire septique chez l’enfant
    • Abstract: Publication date: Available online 5 March 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): M. Chafaï El Alaoui , H. Aschawa , R. Aaouini , A. Mouaden , A. Bssis , N. Ben Rais
      L’embolie pulmonaire d’origine septique chez l’enfant est un événement assez rare et représente l’une des principales complications de l’endocardite infectieuse du cœur droit. Elle doit être suspectée devant l’apparition d’une douleur thoracique en présence de végétations de la valve tricuspide et/ou de l’artère pulmonaire à l’échocardiographie. Dans cette indication, la scintigraphie pulmonaire a un double intérêt ; d’une part, elle permet le diagnostic non invasif de l’embolie pulmonaire et, d’autre part, la confirmation d’une telle complication a une forte implication thérapeutique et pronostique dans la prise en charge du patient. Nous rapportons le cas d’une fillette âgée de 6 ans qui nous a été adressée pour suspicion d’embolie pulmonaire dans un contexte d’endocardite infectieuse avec présence de végétations sur le versant pulmonaire de la bifurcation de l’artère pulmonaire. La scintigraphie pulmonaire de perfusion réalisée chez cette enfant a confirmé le diagnostic en mettant en évidence des défauts de captation systématisés, ce qui a fait discuter une éventuelle prise en charge chirurgicale de ces végétations. La conduite à tenir a été l’intensification de l’antibiothérapie dans un premier temps et l’évolution clinique a été favorable avec disparition des végétations sur l’échocardiographie de contrôle. Children's septic pulmonary embolism in a rare event and is one of the main complications of infective endocarditis involving the right heart. It must be suspected in a chest pain and presence of vegetation on tricuspid valve and/or pulmonary artery by echocardiography. In this indication, lung scintigraphy has a double interest; it allows the non-invasive diagnosis of pulmonary embolism and confirmation of a such complication has strong prognostic and therapeutic implications in the patient management. We report the case of a 6-year-old girl who was referred for suspected pulmonary embolism in the context of infective endocarditis with vegetations of pulmonary artery bifurcation side. Lung perfusion scintigraphy performed in this child confirmed the diagnosis by showing defects wedge-shaped what made discuss a possible surgical management of these vegetations. Management was the intensification of antibiotherapy initially and clinical outcomes were favorable with vegetations disappearance on echocardiography control.


      PubDate: 2015-03-09T21:10:22Z
       
  • Diaschisis au décours des accidents vasculaires bulbaires ou
           pontiques
    • Abstract: Publication date: Available online 5 March 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): D. Morland , V. Noblet , S. Marchlewski , V. Wolff , C. Marescaux , I.J. Namer
      Introduction Peu d’études portent sur les diaschisis qu’entraînent les accidents vasculaires (AVC) du tronc cérébral. Pourtant, cette structure concentre un important réseau de fibres et de noyaux susceptibles d’engendrer des phénomènes de dysconnexion. Des troubles émotionnels sont notamment rapportés des suites d’AVC du tronc et pourraient être expliqués par un tel mécanisme. L’objectif de ce travail est d’authentifier les dysconnexions à distance consécutives aux lésions du tronc et d’étudier leur topographie. Patients et méthodes Les patients adressés entre janvier 2005 et août 2011 pour une scintigraphie cérébrale de perfusion au 99m-Tc ECD des suites d’un AVC unifocal du pont ou du bulbe ont été rétrospectivement inclus dans cette étude. Les examens ont été comparés à une base de volontaires sains via une analyse voxel à voxel avec le logiciel SPM. Un seuil de p non corrigé à 0,001 a été retenu pour conclure à la significativité. Résultats Vingt et un patients présentant un AVC pontique et 10 patients présentant un AVC bulbaire ont été inclus dans l’étude. Pour les lésions pontiques, les diaschisis intéressent le cervelet, le thalamus homolatéral et le pôle temporal controlatéral. Aucune dysconnexion à distance significative n’est mise en évidence pour les AVC bulbaires. Conclusion Les AVC du pont engendrent des dysconnexions à distance dont la topographie semble suivre les boucles temporo-ponto-cérébelleuses. Ces localisations pourraient expliquer en partie les troubles neuropsychiatriques décrits dans la littérature. Aucun diaschisis significatif n’est mis en évidence des suites des AVC bulbaires sous réserve du très faible nombre de patients. Introduction Diaschisis have been little studied in brainstem strokes. However, this structure gathers a large network of white matters fibers and nuclei which may cause disconnection phenomena. Emotional troubles are frequently reported following brainstem strokes and might be explained by such a mechanism. The objective of the study is to assess the presence of diaschisis phenomenon following brainstem strokes and study its topography. Material and methods Patients referred between January 2005 and August 2011 for a 99m-Tc ECD brain scan in our department following an unifocal pontine or bulbar stroke were retrospectively included in this study. Brain SPECT were compared with a normal volunteer database using SPM. A value of uncorrected P of 0.001 was considered significant. Results Twenty-one pontine stroke patients and 10 bulbar stroke patients were included. Diaschisis following pontine strokes were identified in cerebellum, ipsilateral thalamus and contralateral temporal poles. No significant diaschisis were found following bulbar strokes.
      PubDate: 2015-03-09T21:10:22Z
       
  • Relation entre la calcémie, la phosphorémie et
           l’ostéodensitométrie chez les femmes ménopausées
           séropositives à Abidjan
    • Abstract: Publication date: Available online 5 March 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): A.A. Mondé , A. Horo , A. Kouamé-Koutouan , A.F. Touré-Ecra , Y.F. Djohan , E. Zunon-Kipré , K.L. Attoungbré , M. Koné , E.D. Sess
      But Les auteurs ont étudié la relation entre les variations des paramètres phosphocalciques et l’ostéodensitométrie chez les femmes ménopausées séropositives à Abidjan. Patients et méthodes Il s’agit d’une étude ayant porté sur une population de 138 patientes ménopausées infectées au virus de l’immunodéficience humaine (VIH), chez qui les dosages sanguins de calcium et phosphore et l’ostéodensitométrie par absorptiométrie biphotonique à rayon X ont été réalisés. Résultats L’âge des patientes variait entre 44 et 78ans avec un âge moyen de 55,5±6ans. L’hypocalcémie était retrouvée dans 54,3 % des cas, soit chez plus de la moitié des patientes et 45,7 % des patientes avaient une calcémie normale. Quant à la phosphorémie, elle était normale dans la grande majorité des cas (93,5 %). L’hypocalcémie était significativement associée à la survenue d’anomalies de la densité minérale osseuse (DMO), tandis que ces anomalies de la DMO n’était pas significativement associées aux variations de la phosphorémie. La calcémie et l’âge de la ménopause étaient associés à la survenue de la diminution de la DMO et le risque de retrouver ces anomalies de la DMO apparaissait lorsque la ménopause durait depuis au moins 10ans. L’infection au VIH était significativement associée à la survenue d’anomalies de la DMO et un taux de prévalence des anomalies de la DMO de 29,7 % avec prédominance des ostéopénies et des ostéoporoses. Associée aux paramètres biochimiques phosphocalciques, la DMO s’avère très utile dans le suivi des patientes ménopausées, surtout celles atteintes du VIH, véritable problème de santé publique dans nos régions endémiques. Purpose The authors investigated the relationship between changes in calcium, phosphate and dual-energy X-ray absorptiometry scan (bone densitometry) parameters in HIV-positive postmenopausal women in Abidjan. Patients and methods This study examined 138 postmenopausal women with HIV, in whom blood levels of calcium and phosphorus, and bone densitometry by dual energy X-ray absorptiometry were performed. Results The age of patients ranged from 44 years to 78 years with a mean age of 55.5±6 years. Hypocalcemia was found in 54.3%, more than half of the patients and 45.7% of patients had normal baseline levels. Concerning phosphorus, it was normal in the majority of cases (93.5%). Hypocalcemia was significantly associated with the occurrence of abnormalities in bone densitometry while these abnormalities in bone densitometry were not significantly associated with variations in serum phosphorus. Serum calcium and age of menopause were associated with the occurrence of reduced bone densitometry and risk of finding these abnormalities in bone densitometry appeared when menopause had lasted at least 10 years. HIV infection was significantly associated with the occurrence of abnormalities in bone densitometry and prevalence of abnormal bone densitometry with 29.7% prevalence of osteopenia and os...
      PubDate: 2015-03-09T21:10:22Z
       
  • Fixations colorectales focales en TEP/TDM 18FDG : importance de la
           coloscopie et apport du SUVmax pour orienter sur la gravité
           anatomopathologique des lésions
    • Abstract: Publication date: Available online 5 March 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): T. Cassou-Mounat , M. Terroir , F. Adam-Tariel , R. Perdrisot , I. Biancheri-Mounicq
      Introduction Le cancer colorectal est le 3e cancer le plus fréquent en France tout âge et sexe confondus. L’adénocarcinome colorectal se développe dans 60 à 80 % des cas à partir de lésions précancéreuses, le plus souvent adénomateuses. Le dépistage permet d’agir précocement afin de limiter les risques de survenue de lésions cancéreuses métastatiques. L’objectif principal de notre étude est de conforter l’importance de réaliser une coloscopie devant une fixation focale colorectale en TEP/TDM. Nous essayerons aussi de mettre en évidence une corrélation entre l’histologie et la valeur du SUVmax des fixations colorectales fortuites. Patients et méthode C’est une étude rétrospective de janvier 2010 à novembre 2012, bicentrique, portant sur 123 patients. Tous les patients ont eu une TEP/TDM et une coloscopie en suivant. Durant cette période, sur 6756 TEP/TDM réalisées, seulement 388 patients ont eu une TEP/TDM et une coloscopie. N’ont été inclus que les patients ayant eu l’examen TEP/TDM avant la coloscopie et qui n’avaient pas de cancer colorectal connu. Résultats Sur 123 patients, nous avons observé 136 fixations focales suspectes, dont 119 (87,5 %) correspondaient à 85 « polypes » (51 adénomes de bas grade, 16 polypes hyperplasiques, 8 adénomes de haut grade et 10 adénocarcinomes), 28 histologies inflammatoires, 5 métastases, 1 lymphome et 17 faux positifs. Il a été trouvé une différence statistiquement significative (p <0,001) entre les valeurs de SUVmax du groupe adénocarcinome et des adénomes de bas grade. Elle restait également significative entre les groupes recomposés, adénocarcinomes plus adénomes de haut grade vs adénomes de bas grade plus polypes hyperplasiques (p <0,001). On note que 97,7 % des lésions avec un SUVmax supérieur à 10 étaient soit des adénocarcinomes, soit des adénomes de haut grade. Conclusion Notre étude confirme l’importance de réaliser une coloscopie devant la présence d’une fixation colorectale. Elle met également en évidence des résultats prometteurs qui tendraient à prouver que la valeur du SUVmax pourrait nous orienter sur la gravité histologique d’une lésion et donc l’urgence à faire une coloscopie. Purpose Colorectal cancer is the third most common cancer in France while any age or sex. In 60 to 80% of cases, colorectal adenocarcinoma was developed from precancerous lesions, usually adenomatous. Screening allows early action limit the risk of metastatic cancer lesions. The aim of this study was to consolidate the importance to realize a colonoscopy in front of a colorectal focal uptake PET-CT. We would also try to show a correlation between the histology and SUVmax value. Materials and methods This is a retrospective study from January 2010 to November 2012, bi-centric, involving 123 patients. All patients underwent PET-CT and colonoscopy next. During this period, about 6756 PET-CT realized, only 388 patients had PET-CT and colonoscopy. Patients have been included w...
      PubDate: 2015-03-09T21:10:22Z
       
  • Évaluation du statut ganglionnaire et prostatique à la phase
           dynamique précoce de la TEP à la 18F-choline dans le cancer de
           prostate
    • Abstract: Publication date: Available online 5 March 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): C. Mathieu , L. Ferrer , T. Carlier , M. Colombié , D. Rusu , F. Kraeber-Bodéré , L. Campion , C. Rousseau
      Objectif Évaluer l’apport de la cinétique précoce de l’imagerie TEP à la 18F-choline (FCH) pour définir le statut ganglionnaire et prostatique dans le cancer de la prostate. Patients et méthodes Les résultats de 39 patients ont été analysés rétrospectivement. Des acquisitions pelviennes dynamiques de 10minutes ont été réalisées immédiatement après l’injection de 3–4 MBq/kg de FCH sur les caméras TEP GE Discovery LS (GE-LS) ou Siemens Biograph mCT (mCT), suivies d’acquisitions corps entier tardives. La SUVmax des lésions ganglionnaires et prostatiques a été mesurée à chaque minute de l’acquisition dynamique et pour l’acquisition tardive. Le statut des lésions a été basé sur l’analyse histologique ou le suivi clinique du patient. Résultats Les TEP étaient réalisées pour récidive biochimique (53,8 %) ou bilan d’extension initial (46,2 %). Le PSA médian était à 8,46ng/mL et le Gleason médian à 3+4. Quatre-vingt-douze lésions (43 ganglionnaires et 49 prostatiques) ont été analysées, incluant 63 lésions malignes. La SUVmax sur les acquisitions dynamiques précoces était significativement plus élevée pour les ganglions malins que bénins respectivement sur la mCT et la GE-LS (p <0,001, p =0,007) ainsi que pour les lésions prostatiques (p =0,001, p =0,02). Les courbes ROC ont montré, pour les lésions ganglionnaires acquises sur la mCT, une tendance à de meilleurs chiffres de sensibilité et de spécificité pour les acquisitions précoces, en comparaison avec les acquisitions tardives. Conclusion Les courbes dynamiques précoces semblent un outil diagnostique performant dans la définition du statut ganglionnaire ou prostatique, dans une pathologie où les preuves de malignité peuvent être difficiles à obtenir. Aim Analyse early dynamic 18F-Choline (FCH) PET/CT acquisitions to define lymph nodes and prostate pathological status. Patients and methods Retrospective analysis was performed on 39 patients for initial staging (n =18) or after initial treatment (n =21). Patients underwent 10minutes dynamic acquisitions centered on pelvis, after injection of 3–4 MBq/kg of FCH. Whole body images were performed about 1hour after injection and were acquired on PET/CT GE Discovery LS (GE-LS) or Siemens Biograph mCT (mCT). Maximum SUV according to time was measured on lymph nodes and prostate lesions. The status of each lesion was based on histological results or patient follow-up (>6months).
      PubDate: 2015-03-09T21:10:22Z
       
  • Évaluation des reproductibilités inter- et intra-observateurs de
           la mesure du futur foie restant par tomoscintigraphie hépato-biliaire
           à la 99mTc-mébrofénine avant hépatectomie majeure
    • Abstract: Publication date: Available online 6 March 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): G. Nivaggioni , C. Baillet , A. Béron , S. Truant , A. Duhamel , F.R. Pruvot , D. Huglo
      Introduction La scintigraphie hépato-biliaire à la mébrofénine avant hépatectomie majeure est actuellement étudiée pour la détection des patients à risque d’insuffisance hépatique, généralement sur de petits effectifs et le plus souvent en modalité planaire. Le but de cette étude est d’évaluer ses reproductibilités intra- et inter-observateurs en modalités planaire et tomographique dans la détermination préopératoire du futur foie restant (FFR), l’influence de l’excrétion biliaire et du choix du seuil d’isocontour. Patients et méthode Chaque examen était traité deux fois par trois observateurs pour définir des ROI foie total (FT) et FFR en modalités planaire et tomoscintigraphique, après recalage avec le scanner injecté, en utilisant un isocontour par seuillage. La part du FFR était ensuite calculée, exprimée en pourcentage. Les reproductibilités intra- et inter-observateurs étaient calculées. Lorsque l’excrétion biliaire était visible, elle était corrigée et les résultats comparés avec les résultats initiaux. La variation du seuil d’isocontour (−4 %, −2 %, +2 % et +4 % par rapport au seuil initial) a aussi été étudiée. Résultats Trente patients ont été inclus. La reproductibilité intra-observateur était bonne (R2 =0,847, 0,830 et 0,966) en acquisition planaire et meilleure en tomoscintigraphie (R2 =0,957, 0,962 et 0,984). Il n’était mis en évidence aucune différence significative après correction des voies biliaires, quel que soit l’observateur (p =0,29, p =0,99 et p =0,61). Le changement de seuil entraînait des différences significatives mais minimes (1 % en moyenne) pour les seuils évalués. Conclusion La détermination du FFR par scintigraphie hépato-biliaire (planaire et tomoscintigraphique) est un examen reproductible, permettant d’envisager son évaluation sur des études multicentriques. Purpose Performances of 99mTc-mebrofenin hepatobiliary scintigraphy (HBS) are currently evaluated before major hepatic resection for early detection of liver failure in high risk patients. Published studies included small numbers of patients with planar scintigraphy, and more recently SPECT data. Our aim was to evaluate intra- and interobserver reproducibility of HBS in planar and SPECT modalities for functional assessment of the future remnant liver (FRL) before major hepatic resection. We also evaluated the impact of potential variability factors such as biliary excretion and isocontour threshold choice. Methods All the scans were processed twice by three observers. Two regions of interest were drawn around total liver (TL) and FRL, on the planar dataset and with a threshold based algorithm on SPECT after registration with contrast-enhanced CT. Intra- and interobserver reproducibility of the FRL/TL ratio were calculated. When biliary excretion was already visible on SPECT acquisition, it was corrected and the ratio compared before and after correction. Th...
      PubDate: 2015-03-09T21:10:22Z
       
  • 68Ga somatostatin analog radiolabelling: The radiopharmacist's point of
           view
    • Abstract: Publication date: Available online 16 February 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): C. Lamesa , A. Rauscher , F. Lacoeuille , M.-D. Desruet , B. Guillet , A. Faivre-Chauvet
      68Ga-labelled peptides imaging has emerged during the last decade. This was possible thanks to innovative development in 68Ge/68Ga generator or bifunctional chelates (BFC) able to complex 68Ga and to be linked to various peptides and thus optimize radiolabelling procedures. This present review focuses on radiolabelling of somatostatine (SMS) analogs with 68Ga for clinical applications. In that sense, is discussed the key parameters influencing the radiolabelling, from the elution of 68Ge/68Ga generator to purification of final product, and through the quality control of 68Ga-SMS analog radiopharmaceuticals, as well as the full automation of the radiolabelling process.


      PubDate: 2015-02-19T21:05:49Z
       
  • How is the standard uptake value (SUV) linked to the influx constant in
           Sokoloff's model for 18F-FDG'
    • Abstract: Publication date: Available online 16 February 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): E. Durand , F. Besson
      The standard uptake value (SUV) has been used for decades to quantify positron emission tomography (PET) tracer uptake (mostly 18F-FDG) in a simple way. It is shown here how this semi-quantitative index relates to the influx constant in the more comprehensive model as proposed by Sokoloff. The limitations of the two techniques are discussed.


      PubDate: 2015-02-19T21:05:49Z
       
  • Syndrome de Cushing paranéoplasique : intérêt de la
           scintigraphie des récepteurs de la somatostatine
    • Abstract: Publication date: Available online 27 January 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): A. Matrane , G. El mghari Tabib , M.A. Bsiss , N. El Ansari , N. Ben Raïs Aouad
      Introduction Le syndrome de Cushing regroupe l’ensemble des manifestations cliniques induites par une exposition chronique à un excès endogène de glucocorticoïdes. Une sécrétion ectopique d’adrénocorticotrophine (ACTH) est responsable de 12 % des syndromes de Cushing. La tumeur responsable est bronchique (50 %), thymique (10 %), pancréatique (10 %) ou de siège divers. Le but de notre travail est d’élucider l’apport de la TEMP/TDM en complément de la scintigraphie des récepteurs de la somatostatine dans l’exploration du syndrome de Cushing paranéoplasique, à propos d’un cas clinique. Observation Patient âgé de 41ans, suivi pour syndrome de Cushing-ACTH dépendant. Les taux du cortisol libre urinaire des 24h et de l’ACTH sont élevés. La radiographie du thorax, le scanner thoraco-abdominal et l’IRM hypophysaire ne montraient pas d’anomalie. Résultat La scintigraphie des récepteurs de la somatostatine a montré une hyperfixation de la base pulmonaire droite. La TDM thoracique de contrôle a retrouvé une tumeur pulmonaire de 15mm. L’exérèse complète de la tumeur a révélé un carcinome pulmonaire à petites cellules. Discussion La scintigraphie des récepteurs de la somatostatine est un examen de référence pour la recherche de la tumeur primitive en cas de syndrome de Cushing paranéoplasique. Elle aide à la localisation de la tumeur endocrine primitive non visualisée par l’imagerie conventionnelle, à la caractérisation des lésions et au bilan d’extension locorégionale et à distance. Conclusion L’imagerie hybride TEMP/TDM permet une meilleure localisation anatomique et améliore la valeur diagnostique de l’examen dans le bilan du syndrome de Cushing paranéoplasique. Introduction Cushing's syndrome includes all the clinical manifestations induced by chronic exposure to endogenous glucocorticoid excess. Ectopic ACTH is responsible for 12% of Cushing's syndrome. The responsible tumor is lung (50%), thymus (10%) or pancreatic (10%). The aim of our work is to elucidate the contribution of SPECT/CT in addition to somatostatin receptor scintigraphy in the exploration of Cushing paraneoplasic syndrome about a clinical case. Case report A 41-years-old patient, having an ACTH-dependent Cushing syndrome. The rate of urinary free cortisol of 24h and ACTH are high. Chest radiography, thoraco-abdominal CT and MRI pituitary showed no abnormality. Result Somatostatin receptor scintigraphy showed uptake in the rig...
      PubDate: 2015-02-02T21:02:38Z
       
  • Place de la scintigraphie myocardique dans le bilan des pathologies
           cardiaques au centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo
           (CHU-YO) : à propos de 73 cas colligés d’avril
           2012 à décembre 2013
    • Abstract: Publication date: Available online 28 January 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): T.L. Tapsoba , L. Lougué , T.F. Ouattara , S.J. Ouédraogo , H. Sanon , V. Gansonré , A. Konfé , T. Bambara , A. Sangaré , S. Ouédraogo
      Les applications de la médecine nucléaire en cardiologie ont débuté en avril 2012 au CHU-YO par la scintigraphie myocardique. Elles concernent les épreuves d’effort couplées à l’étude de la perfusion et de la fonction du myocarde. Après quelques mois de fonctionnement, nous nous proposons de déterminer la contribution de la scintigraphie myocardique dans le bilan des pathologies cardiaques au centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo. Il s’agit d’une étude rétrospective à visée descriptive qui s’est déroulée d’avril 2012 à décembre 2013. Soixante-treize patients ont été inclus dans l’étude, tous présentant une pathologie cardiaque et ayant bénéficié d’une scintigraphie myocardique. Les hommes étaient les plus représentés (60,27 %) et l’âge moyen était de 49ans. La majorité des patients (73,97 %) avait au moins un facteur de risque cardiovasculaire (FRCV). La recherche d’une insuffisance coronarienne était l’indication de la scintigraphie myocardique la plus importante (58,90 %). Parmi les 73 patients, 60 patients (82,19 %) ont bénéficié d’une épreuve d’effort physique selon le protocole Bruce modifié, suivie d’une scintigraphie myocardique puis d’un examen au repos. Chez 9 de ces patients (15 %), une ischémie avait été diagnostiquée. L’intégration de la scintigraphie myocardique dans le bilan des pathologies cardiaques pourrait contribuer à une meilleure prise en charge des malades et à un diagnostic précoce de l’ischémie chez les patients asymptomatiques. The applications of nuclear medicine in cardiology started in April 2012 at the CHU-YO by myocardial scintigraphy. They concern the stress tests coupled with the study of perfusion and myocardial function. After a few months of operation, we propose to determine the contribution of myocardial scintigraphy in the assessment of heart disease at the University Hospital Yalgado Ouedraogo. It came from a retrospective descriptive study under which ran from April 2012 to December 2013, 73 patients were included in the study, all with heart disease and who underwent myocardial scintigraphy. Men were the most represented (60.27%) and the average age was 49years. The majority of patients (73.97%) had at least one cardiovascular risk factors. Search coronary insufficiency was the indication of the most important myocardial scintigraphy representing 58.90% of cases. Of 73 patients, 60 patients or 82.19% of cases received a physical stress test according to the modified Bruce protocol followed by myocardial scintigraphy and examined at rest. Among these patients, in 9 is 15% of cases, ischemia was diagnosed. The integration of myocardial scintigraphy in the assessment of heart disease could contribute to a better management of patients and early diagnosis of ischemia in asymptomatic patients.


      PubDate: 2015-02-02T21:02:38Z
       
  • Acquisition précoce en TEP/TDM au 18FDG dans le suivi
           thérapeutique des patients traités par radiofréquence pour
           des métastases pulmonaires
    • Abstract: Publication date: Available online 28 January 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): E. Zunon-Kipré , C.M. Ungureanu , A. Kouame-Koutouan , N. Aboukoua-Kouassi , N.K. Ndrin , O.B. Achy
      Des études récentes ont montré l’intérêt de l’examen TEP/TDM au 18FDG dans le suivi de l’efficacité du traitement par radiofréquence (RF). Nous avons évalué l’intérêt d’un examen très précoce de morpho-TEP chez des patients ayant bénéficié d’un traitement par RF pour des métastases pulmonaires. Des examens de morpho-TEP ont été réalisés avant et immédiatement après des gestes de RF chez six patients. L’efficacité a été considérée complète devant l’absence d’hyperfixation focalisée sur l’examen morpho-TEP réalisé après le geste de RF et incomplète devant la persistance d’hyperfixation focalisée. L’efficacité a été estimée sur des examens morpho-TEP réalisés à trois mois après le geste thérapeutique et des contrôles TEP, TDM, IRM et anatomopathologiques, jusqu’à un an. Le morpho-TEP a montré chez trois patients une absence totale de fixation du radiotraceur à l’examen précoce, avec une repositivation à 3 mois pour deux d’entre eux, montrant qu’on pouvait s’affranchir de la réaction inflammatoire dans les premières heures. Il a aussi montré que les examens positifs précocement le restaient et l’échec thérapeutique était confirmé à l’anatomopathologie. Cette étude préliminaire a montré l’intérêt de l’acquisition précoce dans les quatre heures suivant le geste thérapeutique, qui permet de diagnostiquer précocement les ablations incomplètes. Elle tend aussi à confirmer la fiabilité de l’examen à trois mois, qui reste plus précoce que les techniques d’imagerie morphologique. Recent studies have shown the value of the 18FDG-PET-CT examination in monitoring the effectiveness of the radiofrequency treatment (RF). We evaluated the benefits of an early PET-CT examination in patients who underwent RF treatment for pulmonary metastases. PET-CT examinations were performed before and immediately after acts of RF in six patients. Efficiency was considered complete with the absence of uptake focused on the PET-CT and performed after the gesture of RF and incomplete at the persistence of increased focused uptake. Efficiency was assessed on the PET-CT scans performed three months after the act of therapeutic and PET, CT, MRI and anatomopathological controls, up to one year. The PET-CT showed in 3 patients, a total absence of the radiotracer during early exam, with “repositivation” at 3 months for 2 of them, showing that they could get rid of the inflammatory reaction in early hours. He also showed that the positive early examinations remained the same, and the therapeutic treatment failure was confirmed with the anatomopathological tests. This preliminary study showed the benefits of early acquisition within four hours of treatment procedure that allows early diagnosis of incomplete ablations. It also tends to confirm the reliability of the examination at three months, which is still earlier than the morphological imaging techniques.


      PubDate: 2015-02-02T21:02:38Z
       
  • L’association cancer du sein et cancer de la thyroïde :
           quelle relation '
    • Abstract: Publication date: Available online 28 January 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): S. El Issami , F. Sarroukh , N. Ben Raïs Aouad
      Objectifs Évaluer la prévalence du cancer du sein chez les patients suivis pour cancer différencié de la thyroïde dans le service de médecine nucléaire du CHU Ibn Sina de Rabat et la comparer aux données de la littérature et à la prévalence du cancer du sein dans la population générale. Déterminer le groupe de patients ayant un risque élevé de développer un syndrome de cancers primitifs multiples associant les deux cancers à travers les données de la littérature et à travers l’étude des différents aspects épidémiologiques, histologiques et thérapeutiques de nos patients. Patientes et méthodes Dans ce travail, nous rapportons les cas de patientes ayant présenté un cancer différencié de la thyroïde après un cancer du sein. L’étude des dossiers a porté sur les antécédents des malades, le type histologique et les traitements reçus pour le cancer du sein, l’intervalle libre entre le diagnostic du cancer du sein et celui du cancer thyroïdien, le type histologique du cancer thyroïdien. Résultat Dix femmes dont l’âge variait entre 35ans et 68ans avaient toutes eu une radiothérapie externe et une chimiothérapie pour le traitement du cancer du sein. Le délai d’apparition du cancer thyroïdien variait entre 4 mois et 22ans avec une moyenne de 5,6ans, 60 % avaient des éléments en faveur d’une prédisposition génétique aux cancers. Discussion Les patients ayant un risque potentiel d’avoir un cancer thyroïdien et un cancer du sein en association, selon nos résultats et ceux de plusieurs études, sont les patients de sexe féminin ayant eu le premier cancer à un âge jeune (moins de 45ans) et présentant des caractéristiques épidémiologiques évoquant un caractère héréditaire de cancer. Conclusion Dans l’attente d’une confirmation de ces résultats encore préliminaires, plusieurs auteurs recommandent une plus grande vigilance quant au dépistage précoce de cancer de la thyroïde chez les patientes suivies pour un cancer du sein et vice versa. Objectives To assess the prevalence of breast cancer in patients followed for differentiated thyroid cancer in the nuclear medicine department of Ibn Sina university hospital and compare with data from the literature and the prevalence breast cancer in the general population. Identify the group of patients with a high risk of developing multiple primary cancers syndrome involving both cancers through the data in the literature and through the study of different epidemiological, histological and therapeutic aspects of our patients. Materials and methods In this work, we report the case of patients who experienced a differentiated thyroid cancer after breast cancer. The file review examined the history of the patients, histological type and treatment history for breast cancer, free interval between t...
      PubDate: 2015-02-02T21:02:38Z
       
  • Place de l’imagerie hybride TEMP/TDM dans l’ectopie
           rénale. À propos de deux cas
    • Abstract: Publication date: Available online 31 January 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): M.A. Bsiss , S. El Issami , A. Matrane , N. Ben Raîs Elaouad
      L’ectopie rénale est une malposition par anomalie de migration lors du développement embryonnaire. Elle peut être haute, basse ou encore croisée. L’association à une malformation obstructive est assez fréquente. L’objectif de ce travail est de mettre en relief l’intérêt de la scintigraphie au 99mTc-HMDP dans la découverte fortuite de ce type de malformation à travers l’observation de deux patients présentant une pathologie néoplasique, l’ectopie rénale est découverte après visualisation de l’excrétion du radiotraceur à travers l’arbre urinaire. Renal ectopia is malposition by abnormal migration during embryonic development. It can be high, low or cross. An association with obstructive malformation is quite common. The objective of this work is to highlight the interest of 99mTc-HMDP in the fortuitous discovery of this type of malformation through the observation of two patients with malignant disease; renal ectopia is discovered after visualization of radiotracer.


      PubDate: 2015-02-02T21:02:38Z
       
  • À propos des fixations pulmonaires focalisées de FDG sans
           anomalies structurales en TDM
    • Abstract: Publication date: Available online 31 January 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): A. Doudouh , H. Bouyaallaoui , A. Biyi



      PubDate: 2015-02-02T21:02:38Z
       
  • Aspects scintigraphiques de la pathologie thyroïdienne au centre
           hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) : à
           propos de 95 cas colligés de janvier 2012 à
           décembre 2013
    • Abstract: Publication date: Available online 31 January 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): T.L. Tapsoba , R. Koné , H. Sanon , T.F. Ouattara , S.J. Ouédraogo , V. Gansonré , T. Bambara , A. Konfé , S. Ouédraogo , A. Sangaré
      La scintigraphie thyroïdienne est une modalité d’imagerie qui a débuté en janvier 2012 à Ouagadougou. À travers cette étude, nous avons voulu décrire les aspects scintigraphiques de la pathologie thyroïdienne au centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO). Il s’agit d’une étude rétrospective à visée descriptive, qui s’est déroulée de janvier 2012 à décembre 2013. Quatre-vingt-quinze patients ont été inclus dans l’étude, tous présentant une pathologie de la thyroïde et ayant bénéficié d’une scintigraphie thyroïdienne. Les femmes étaient les plus représentées (81,05 %) et l’âge moyen des patients était de 43ans. Le goitre était la principale indication avec 43 % des cas, suivi de l’hyperthyroïdie chez 24 % des patients. À la scintigraphie, 81 % des thyroïdes étaient en position cervicale normale, 13 % étaient plongeantes. Cinquante-deux pour cent des nodules étaient hyperfixants, 12 % isofixants et 36 % hypofixants ; 46,66 des nodules hypofixants étaient froids. À la captation thyroïdienne, on a noté une hypoavidité chez 38 % des patients et une absence de captation dans 5 % des cas. La fixation thyroïdienne était homogène chez 36 % des patients et la thyroïde avait un aspect hétérogène associé à des nodules dans 25 % des cas. Il y avait une concordance entre les nodules visualisés à la scintigraphie et à l’échographie. La scintigraphie thyroïdienne garde une place importante dans le bilan de la pathologie thyroïdienne, à côté des autres techniques d’imagerie. Elle contribue à une meilleure prise en charge des patients à travers les informations fonctionnelles qu’elle fournit sur la thyroïde. Thyroid scintigraphy is an imaging method, which was introduced in January 2012 in Ouagadougou. Through this study, we wanted to describe some scintigraphic aspects of the thyroid pathology at the University hospital Yalgado Ouédraogo. The study is a retrospective one with a descriptive aim. It took place from January 2012 to December 2013. Ninety-five (95) patients were included in the study. They were all presenting a thyroid pathology and had benefited from a thyroid scintigraphy. Women were the most represented group and accounted for 81.05%. The average age of patients was 43 years. Goiter was the principal indication with 43% of the cases, followed by hyperthyroid representing 24% of the patients. Eighty-one percent of thyroids were in normal cervical position and 13% were plunging. Fifty-two percent of nodules were increased uptake, and 36% decreased uptake; 46.66% of the decreased uptake nodules were cold. At the thyroid uptake, a hypoavidity was noted for 38% of the patients and an absence of uptake in 5% of the cases. Thyroid fixing was homogeneous at 36% of the patients and the thyroid had a heterogeneous aspect associated with nodules in 25% of the cases. There was an agreement between the nodules with the scintigraphy and those found with ultrasound. Thyroid scintigraphy keeps an important place in the assessment of the thyroid pathology, beside the other techniques of imagery. It contributes to a better care provision to the patients through functional data that it provides on the thyroid.


      PubDate: 2015-02-02T21:02:38Z
       
  • Approches de la médecine nucléaire au Liban dans les tumeurs
           neuroendocrines
    • Abstract: Publication date: Available online 23 January 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): F. Chehade , M. Ghosn , N. Hammoud , G. Mouharram , F. Farhat , J. Daher , M. Jreige , M. Haidar
      Les modalités d’imagerie des tumeurs neuroendocrines ont évolué au cours des dernières années et de nouveaux radiopharmaceutiques à visée diagnostique et thérapeutique sont disponibles au Liban depuis plusieurs années. Après un rappel historique et de certaines caractéristiques cliniques de ces tumeurs, nous explicitons la place des différents traceurs disponibles et illustrons leur évolution par des scintigraphies, des tomographies par émissions positroniques couplées à la tomodensitométrie et d’actes de radiothérapie métabolique réalisés au sein de nos départements de médecine nucléaire. Imaging modalities of neuroendocrine tumors have evolved in recent years, and new radiopharmaceuticals for diagnostic and therapeutic purpose are available in Lebanon since several years. After a historical and clinical review, we recall the role of the different radiopharmaceuticals and illustrate their developments through scintigraphic procedures, PET/CT facilities and radiometabolic therapy performed in our nuclear medicine departments.


      PubDate: 2015-01-27T21:01:28Z
       
  • Apport de la radiothérapie métabolique au samarium-153 dans
           le cancer de la prostate
    • Abstract: Publication date: Available online 23 January 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): A. Mhiri , W. Hannachi , I. Slim , R. Hassad , A. Bouzouita , I. Yeddes , I. El Bez , I. Meddeb , M. Hadded , M.F. Ben Slimène
      Introduction Le cancer de la prostate est le troisième cancer de l’homme en Tunisie, d’après les trois registres de cancer nationaux. Malgré les progrès réalisés dans le traitement de ce cancer, ostéophile par excellence, l’envahissement du squelette reste observé chez 30 à 70 % des patients. Dans ce cas, la douleur est le symptôme le plus fréquent et le plus difficile à gérer. Sa prise en charge a pour but d’améliorer la qualité de vie des patients. La radiothérapie métabolique au 153Sm-EDTMP, utilisée en Tunisie depuis 2001 dans le traitement antalgique des métastases osseuses douloureuses, est basée sur l’action radioactive ciblée des particules bêta moins (β−) émises au niveau des lésions osseuses métastatiques. Le but de notre travail est d’évaluer l’effet de cette thérapie dans le cancer de la prostate. Méthodes Il s’agit d’une étude rétrospective, descriptive et longitudinale avec un recul de 13ans, effectuée sur 67 dossiers de patients du service de médecine nucléaire de l’institut Salah Azaiez, atteints d’un adénocarcinome prostatique métastasé au niveau de l’os. Tous ces patients étaient traités par au moins une cure de 153Sm-EDTMP. L’évaluation des cures s’est portée essentiellement sur l’appréciation de l’efficacité du 153Sm-EDTMP, évaluée à partir de l’évolution de trois éléments : les paramètres de suivi de la qualité de vie, les scores de la douleur et la consommation d’antalgiques. La toxicité du 153Sm-EDTMP a aussi été recherchée. Résultats La réponse a été positive dans 87,76 % des cas. Cette réponse positive était complète dans 34,02 % des cas et partielle dans les 54,74 % autres. L’administration de cures successives de 153Sm-EDTMP, avec un intervalle de 3mois entre deux cures, a montré des résultats comparables à ceux obtenus lors de la première cure. L’état général des patients avant la cure et les thérapeutiques déjà reçues n’avaient aucune influence sur la réponse à cette radiothérapie métabolique. L’efficacité thérapeutique est au moins équivalente à celle des autres moyens thérapeutiques, avec des effets secondaires quasi inexistants. La seule toxicité observée était d’ordre hématologique, le plus souvent modérée et réversible dans les mois qui suivaient le traitement. Conclusion Devant son efficacité et sa faible toxicité, le 153Sm-EDTMP ne devrait plus constituer une solution de dernier recours. Son introduction précoce dans la prise en charge des patients atteints de cancer de la prostate avec des métastases osseuses douloureuses pourrait améliorer énormément leur qualité de vie. Introduction Prostate cancer is the third most common cancer of men in Tunisia, according to the three national cancer registers. Despite progress in the treatment of this osteophilic cancer, bone metastases remain found in 30–70% of patients. In this case, the pain is the most common symptom and the most difficult to support. Its treatment aims to improve the quality of life of patients. Metabolic radiotherapy with 153Sm-EDTMP is used in Tunisia since 2001 as an analgesic t...
      PubDate: 2015-01-27T21:01:28Z
       
  • Rôle de la 18F-FDG-TEP/TDM dans l’évaluation des cancers
           épidermoïdes de la tête et du cou : expérience
           libanaise et revue de la littérature
    • Abstract: Publication date: Available online 27 January 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): M. Jreige , F. Chehade , J. Chokr , M.M. Haddad , J.A. Ghosn , A. Mohanna , M. Haidar
      Depuis son application dans l’évaluation et le suivi des cancers épidermoïdes de la tête et du cou, la TEP/TDM est devenue la modalité d’imagerie de choix pour cette catégorie fournissant des informations anatomiques et métaboliques à la fois. La 18F-FDG-TEP/TDM est utile dans l’identification d’un primitif non déjà connu, la délimitation de l’extension de la tumeur primitive, la détection d’une atteinte ganglionnaire régionale même avec des ganglions de petite taille, la détection d’une atteinte métastatique à distance et parfois dans la détection d’un second primitif synchrone. Elle assure un rôle primordial dans l’évaluation de la réponse au traitement, dans le suivi de la récurrence à long terme et récemment dans la planification de la radiothérapie. Since its implementation in the evaluation and monitoring of squamous cell carcinoma of the head and neck, PET/CT has become the imaging modality of choice for this category providing anatomical and metabolic information at once. 18F-FDG-PET/CT is useful in identifying a cancer of unknown primary, extension of the primary tumor, detection of regional lymph node involvement even with infracentimetric lymph node, detecting a metastatic lesion and in few instances identifying a synchronous primitive tumor. It provides a vital role in assessing the response to treatment, monitoring the long-term recurrence and recently in planning radiotherapy.


      PubDate: 2015-01-27T21:01:28Z
       
  • Évaluation de la faisabilité de l’analyse quantitative
           combinée de la TEP 18F-FDG et de l’IRM dans la maladie
           d’Alzheimer avec FreeSurfer. Exemple de l’hippocampe
    • Abstract: Publication date: Available online 27 January 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): M. Bailly , C. Destrieux , C. Hommet , K. Mondon , É. Beaufils , J.P. Cottier , V. Camus , D. Guilloteau , M.J. Santiago Ribeiro
      Objectif L’objectif de l’étude est d’évaluer l’utilisation du logiciel FreeSurfer pour l’analyse de la volumétrie IRM et de l’hypométabolisme glucidique en TEP temporale interne dans les troubles cognitifs légers (MCI) et la maladie d’Alzheimer (MA). Patients Vingt et un sujets (7 MA, 6 MCI, 8 témoins) ont été inclus. Une IRM et une TEP au 18F-FDG cérébrales (activité moyenne : 185 MBq) ont été réalisées. Les images IRM pondérées en T1 ont été segmentées automatiquement à l’aide du logiciel gratuit FreeSurfer (http://surfer.nmr.mgh.harvard.edu/). Les images TEP ont été recalées à l’IRM. Pour chaque région d’intérêt (hippocampe et amygdale), le volume cérébral normalisé par rapport au volume cérébral total, ainsi que l’intensité maximale de fixation du 18F-FDG normalisée par rapport à la fixation cérébelleuse ont été analysés. Résultats Le volume hippocampique normalisé moyen (±déviation standard [DS]) est statistiquement différent dans les trois groupes : 0,60±0,07 %, 0,64±0,11 % et 0,74±0,07 %, respectivement, pour les sujets MA, MCI et témoins (p <0,05). De même, il existe un hypométabolisme glucidique significatif chez les sujets MCI et MA, avec des ratios d’intensité de fixation du 18F-FDG normalisés (±DS) de 0,83±0,10, 0,72±0,11 et 0,69±0,06 pour les groupes témoins, MCI et MA, respectivement (p <0,05). Conclusion Cette étude, utilisant FreeSurfer, vérifie la réduction significative du volume hippocampique chez les MCI et les MA, associée à un hypométabolisme glucidique, et suggère son utilisation pour des études de volumétrie et de quantification TEP automatiques à grande échelle. Objective FreeSurfer is an automated structural MRI image processing software used in Alzheimer's disease (AD). The objective of our study was to assess the feasibility and utility of FreeSurfer to study both glucose metabolism by 18F-FDG and atrophy by MRI in patients with AD and mild cognitive impairment (MCI). Methods Twenty-one subjects (7 patients with AD, 6 patients with amnestic MCI, and 8 healthy controls [HC]) were included. MRI and PET images using 18F-FDG (mean injected dose: 185 MBq) were acquired. MRI images were analyzed using FreeSurfer to generate regional volumes, normalized by total brain volume without ventricles. PET images were registered to the T1-weighted MRI images and medial temporal uptake normalized by cerebellum uptake was measured.
      PubDate: 2015-01-27T21:01:28Z
       
  • Apport de la tomoscintigraphie couplée à la
           tomodensitométrie dans la caractérisation des lésions
           rachidiennes uniques en oncologie
    • Abstract: Publication date: Available online 27 January 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): M. Erradi , H. Chorfi , N. Ismaili Alaoui
      Introduction Le but de notre travail est d’évaluer l’apport de la tomographie d’émission monophotonique couplée à la tomodensitométrie (TEMP/TDM) en cancérologie et d’apprécier sa capacité à caractériser les foyers rachidiens uniques sur la scintigraphie osseuse planaire. Patients et méthodes Entre août 2012 et décembre 2013, tous les patients porteurs d’une néoplasie prouvée, dont la scintigraphie osseuse, a mis en évidence un foyer rachidien unique, ont bénéficié d’une acquisition TEMP/TDM complémentaire. L’étude a porté sur 54 patients (14 hommes, 41 femmes), d’âge moyen 53,91ans (extrêmes : 28–75ans). Les patients avec lésions osseuses évidentes, douleurs importantes ou qui n’avaient pas bénéficié d’un complément par une TEMP/TDM ont été exclus de l’étude. Les lésions ont été classées comme : bénignes, malignes et indéterminées. Résultats Le sein et le cavum représentaient près de 72,21 % de tous les cancers, avec une prédominance du cancer du sein. La scintigraphie osseuse planaire a permis d’objectiver des foyers rachidiens uniques chez tous nos patients avec une forte prédominance de ces lésions au niveau du rachis dorsolombaire dans 49 cas (90 %). Le complément d’examen par la TEMP/TDM a permis de classer les lésions en bénignes dans 35 cas, en malignes dans 16 cas et indéterminées dans 3 cas. Conclusion L’acquisition TEMP/TDM améliore la précision du diagnostic chez les patients adressés pour bilan d’extension ou suivi en cancérologie et présentant à la scintigraphie osseuse planaire un foyer rachidien isolé. Elle devrait donc être réalisée en routine clinique dès que possible. Objective The purpose of our study was to investigate the contribution of the single photon emission computed tomography coupled to computed tomography (SPECT-CT) in cancer patients and to evaluate its ability to diagnose the solitary spinal lesions observed on planar bone scintigraphy (PBS). Subjects and methods From August 2012 to December 2013, all patients with confirmed malignancy, whose PBS showed a solitary spine “Hot spot”, underwent a SPECT-CT. The study included 54 patients (14 men, 41 women), with a mean age of 53.91 years (rang 28–75 years). The patients with apparent bone lesions, important pains or who had not benefited of a supplement by SPECT-CT were excluded from the study. The lesions were classified either as definitely benign, definitely malignant or indeterminate. Results Breast and nasopharyngeal carcinoma represented the approximately 72.21% of all cancers, with predominantly breast cancer. The PBS showed solitary spinal lesions in all our patients with a high prevalence of these lesions in the thoracolumbar spine (49 cases) 90%. The further consideration by SPECT-CT was used to classify lesions in beni...
      PubDate: 2015-01-27T21:01:28Z
       
  • Synchronisation interventriculaire chez le sujet sain noir africain :
           étude par échodoppler cardiaque
    • Abstract: Publication date: Available online 27 January 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): M.-P. N’cho-Mottoh , A. Kouame-Koutouan , J.-B. Anzouan-Kacou , F. Traoré , D. Bamba-Kamagaté , K.E. Soya , B.J. Koffi , A.K. Ekou , C. Iklo , A.R. N’guetta
      But et intérêt de l’étude Cette étude préliminaire avait pour but d’évaluer par échodoppler cardiaque la séquence physiologique de contraction et de relaxation interventriculaire. Elle a été réalisée en vue de la faisabilité d’une étude future pluridisciplinaire sur la scintigraphie cardiaque. Patients et méthode Cinquante sujets sains ont été enrôlés durant une période de 3 mois. En doppler pulsé, les délais des débuts et des pics des flux aortiques et pulmonaires ont été mesurés à partir du début du QRS. En doppler tissulaire, les délais des débuts et des pics des vélocités systoliques et diastoliques ont été mesurés à partir du début du QRS. Résultats L’éjection ventriculaire droite débutait plus précocement que l’éjection ventriculaire gauche. Cependant, le pic d’éjection ventriculaire gauche était atteint plus rapidement que le pic d’éjection ventriculaire droit. L’analyse des délais des vélocités tissulaires systoliques a montré que le ventricule gauche atteignait plus rapidement son pic maximal de vélocité systolique. La relaxation ventriculaire débutait plus précocement au niveau du ventricule droit sur l’analyse des vélocités tissulaires diastoliques. Conclusion La concordance entre les phénomènes d’activation électrique des deux ventricules et l’analyse des délais des flux et des vélocités tissulaires témoigne de la fiabilité de ces techniques échodoppler pour l’analyse de la synchronisation de contraction et de relaxation interventriculaire. Aim and interest of the study This preliminary study was designed to evaluate cardiac Doppler, the physiological sequence of contraction and ventricular relaxation. It was conducted for the feasibility of a future pluridisciplinary study on cardiac scintigraphy. Patients and method Fifty healthy subjects were recruited for a period of three months. From the onset of the QRS complex, time to the onset and time to the peak of aortic systolic velocity and pulmonary systolic velocity were measured by pulsed flow Doppler. From the onset of the QRS complex, time to the onset and time to the peak of mitral annulus systolic and early diastolic velocities were measured by Doppler tissue imaging. Same measurements were performed to the tricuspid annulus. Results The right ventricular ejection started earlier than left ventricular ejection. However, the peak left ventricular ejection was reached faster than the peak right ventricular ejection. Ventricular relaxation began earlier in the right ventricle on the analysis of diastolic tissue velocity.
      PubDate: 2015-01-27T21:01:28Z
       
  • Intérêt de la scintigraphie rénale dynamique au
           MAG3 dans l’exploration des hydronéphroses du nourrisson.
           À propos de 70 cas
    • Abstract: Publication date: Available online 27 January 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): F. M’hamdi , H. Aschawa , M. El Amrani , N. Ben Rais Aouad
      Introduction La scintigraphie rénale au MAG3 avec épreuve d’hyperdiurèse occupe une place importante dans l’exploration des hydronéphroses chez le nourrisson. Cette exploration non invasive et peu irradiante permet à la fois de préciser la qualité du drainage tout en évaluant la fonction rénale séparée. Patients et méthodes Nous rapportons, à travers ce travail, une étude rétrospective à visée descriptive incluant 70 patients adressés pour exploration scintigraphique de leur hydronéphrose ou urétéro-hydronéphrose entre janvier 2012 et mars 2014. Une scintigraphie rénale dynamique au 99mTc-MAG3 (SRD) avec épreuve d’hyperdiurèse au furosémide selon le protocole F+20 a été réalisée chez tous nos patients. L’examen est complété par des acquisitions statiques post-mictionnelles et post-verticalisations. L’interprétation tenait compte des paramètres qualitatifs du néphrogramme isotopique et semi-quantitatifs du rénogramme obtenus après traitement numérisé des images séquentielles dynamiques enregistrées. Résultats Sur les 70 cas étudiés (11 patients de sexe féminin et 59 de sexe masculin), la moyenne d’âge était de 5,44mois avec des extrêmes allant de 2 à 24mois. Les données de la SRD ont permis de classer nos patients en trois groupes : groupe I : absence d’altération du drainage, avec conservation fonctionnelle (sous-groupe Ia : 30 % des patients) et sans conservation fonctionnelle (sous-groupe Ib : 4,3 % des patients) ; groupe II : présence d’une altération du drainage, avec conservation fonctionnelle (sous-groupe IIa : 38,6 % des patients) et sans conservation fonctionnelle (sous-groupe IIb : 11,4 % des patients) ; le groupe III est représenté par une réponse équivoque comprenant 15,7 % des cas. Discussion La SRD au MAG3 (radiotraceur de choix, particulièrement chez le nouveau-né et le nourrisson), avec épreuve au furosémide F+20 (protocole permettant une hyperdiurèse suffisante) a permis, à travers notre étude, de juger la qualité de la perméabilité pyélo-urétérale tout en précisant la contribution relative de chaque rein à la fonction globale. De telles informations restent décisives pour orienter le chirurgien vers un traitement chirurgical ou endoscopique, voire une abstention thérapeutique et une surveillance étroite et bien codifiée. Conclusion Actuellement, il est admis qu’un traitement chirurgical ne doit être envisagé devant une restriction à l’excrétion urinaire que si elle entraîne un dommage rénal, c’est-à-dire une altération de la fonction rénale relative du rein pathologique. C’est pourquoi, la SRD occupe une place bien précise dans l’arbre décisionnel de la prise en charge des hydronéphroses du nourrisson. Introduction Renal scintigraphy using 99mTc-MAG3 with diuresis test plays an important role in the exploration of hydronephrosis in infants. This non-i...
      PubDate: 2015-01-27T21:01:28Z
       
  • Connaissances et perception de la médecine nucléaire par les
           médecins togolais
    • Abstract: Publication date: Available online 22 January 2015
      Source:Médecine Nucléaire
      Author(s): K. Adambounou , K.V. Adjenou , O.B. Achy , K.E. Mossi , P. Gbande , A.M.Y. Adigo , K.L. Agoda-Koussema , K. N’dakena
      Objectif Faire le point sur le niveau de connaissance et la perception de la médecine nucléaire par les médecins togolais. Matériel et méthodes Étude transversale réalisée du 1er août au 30 septembre 2013 incluant 197 médecins togolais, aussi bien généralistes que spécialistes exerçant dans les structures sanitaires de Lomé, la capitale du Togo. Le niveau de connaissance des médecins sur les techniques d’imagerie médicale utilisées en médecine nucléaire, de même que leur perception de la médecine nucléaire, a été analysé. Résultats Seuls 11,7 % des médecins avaient effectué un stage en dehors du Togo. Plus des trois quarts d’entre eux (83,8 %) savaient que la médecine nucléaire utilise des rayonnements ionisants. Plus de la moitié (51,3 %) méconnaissait que la médecine nucléaire est une imagerie fonctionnelle et 61,4 % pensaient qu’elle est plus irradiante que tous les autres examens de radiologie. Moins de la moitié des médecins (47,2 %) pensait que le radiologue a les compétences requises pour interpréter un examen de médecine nucléaire. Seuls 22,8 % et 3 % des médecins avaient, respectivement, vu et prescrit un examen de médecine nucléaire. Ils étaient 78,7 % à estimer que l’absence d’un service de médecine nucléaire au Togo constitue un frein à la prise en charge des patients, 68,5 % à juger nécessaire sa création au Togo et 54,3 % à préférer qu’un service de radiothérapie soit créé avant un service de médecine nucléaire. Conclusion Le niveau de connaissance des médecins togolais sur la médecine nucléaire est relativement acceptable et leur perception de la médecine nucléaire globalement encourageante. Objective To review the level of knowledge and perception of the nuclear medicine by Togolese physicians. Materials and methods Cross-sectional study conducted from 1st August to 30th September 2013 including 197 Togolese general practitioners and specialists practicing in health facilities in Lomé, the capital of Togo. The level of physicians’ knowledge on the medical imaging technics used in nuclear medicine as well as their perception of nuclear medicine were analyzed. Results Only 11.7% had completed an internship in apart from Togo. More than three quarters of physicians (83.8%) knew that nuclear medicine uses ionizing radiations. More than half (51.3%) disregarded that nuclear medicine is functional imaging and 61.4% thought it was more radiant than any other radiology examinations. Less than half of the physicians (47.2%) thought that the radiologist skills required to interpret a nuclear medicine examination. Only 22.8% and 3% physicians had respectively seen and prescribed nuclear medicine examination. They were 78.7% to estimate that the lack of nuclear medicine ...
      PubDate: 2015-01-23T21:00:10Z
       
 
 
JournalTOCs
School of Mathematical and Computer Sciences
Heriot-Watt University
Edinburgh, EH14 4AS, UK
Email: journaltocs@hw.ac.uk
Tel: +00 44 (0)131 4513762
Fax: +00 44 (0)131 4513327
 
About JournalTOCs
API
Help
News (blog, publications)
JournalTOCs on Twitter   JournalTOCs on Facebook

JournalTOCs © 2009-2015