for Journals by Title or ISSN
for Articles by Keywords
help

Publisher: Elsevier   (Total: 3039 journals)

 A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

  First | 7 8 9 10 11 12 13 14 | Last   [Sort by number of followers]   [Restore default list]

Showing 2001 - 2200 of 3039 Journals sorted alphabetically
Life Sciences     Hybrid Journal   (Followers: 6, SJR: 1.056, h-index: 132)
Life Sciences in Space Research     Hybrid Journal   (SJR: 0.626, h-index: 5)
Limnologica - Ecology and Management of Inland Waters     Hybrid Journal   (Followers: 6, SJR: 0.668, h-index: 32)
Linear Algebra and its Applications     Full-text available via subscription   (Followers: 4, SJR: 0.837, h-index: 65)
Lingua     Hybrid Journal   (Followers: 14, SJR: 0.768, h-index: 37)
Linguistics and Education     Hybrid Journal   (Followers: 12, SJR: 0.669, h-index: 28)
Literatura Mexicana     Open Access  
Lithos     Hybrid Journal   (Followers: 12, SJR: 2.92, h-index: 110)
Livestock Science     Hybrid Journal   (Followers: 6, SJR: 0.837, h-index: 81)
Long Range Planning     Hybrid Journal   (Followers: 11, SJR: 1.958, h-index: 69)
Lung Cancer     Hybrid Journal   (Followers: 8, SJR: 1.923, h-index: 98)
LWT - Food Science and Technology     Hybrid Journal   (Followers: 5, SJR: 1.3, h-index: 84)
Machine Intelligence and Pattern Recognition     Full-text available via subscription   (Followers: 12)
Magister : Revista de Investigación Educativa     Full-text available via subscription  
Magnetic Resonance Imaging     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 1.139, h-index: 87)
Magnetic Resonance Imaging Clinics of North America     Full-text available via subscription   (Followers: 4, SJR: 0.746, h-index: 40)
Mammalian Biology - Zeitschrift für Säugetierkunde     Hybrid Journal   (Followers: 4, SJR: 0.863, h-index: 29)
Management Accounting Research     Hybrid Journal   (Followers: 9, SJR: 1.913, h-index: 56)
Manual Therapy     Hybrid Journal   (Followers: 21, SJR: 0.863, h-index: 64)
Manufacturing Letters     Full-text available via subscription   (SJR: 0.608, h-index: 5)
Manufacturing Research and Technology     Full-text available via subscription   (Followers: 3)
Marine and Petroleum Geology     Hybrid Journal   (Followers: 21, SJR: 1.372, h-index: 75)
Marine Chemistry     Hybrid Journal   (Followers: 6, SJR: 1.389, h-index: 99)
Marine Environmental Research     Hybrid Journal   (Followers: 27, SJR: 1.113, h-index: 69)
Marine Genomics     Hybrid Journal   (Followers: 1, SJR: 0.984, h-index: 17)
Marine Geology     Hybrid Journal   (Followers: 36, SJR: 1.489, h-index: 98)
Marine Micropaleontology     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 1.1, h-index: 68)
Marine Policy     Hybrid Journal   (Followers: 58, SJR: 1.567, h-index: 60)
Marine Pollution Bulletin     Hybrid Journal   (Followers: 24, SJR: 1.264, h-index: 113)
Marine Structures     Hybrid Journal   (Followers: 5, SJR: 1.746, h-index: 41)
Materials & Design     Hybrid Journal   (Followers: 39)
Materials Characterization     Hybrid Journal   (Followers: 30, SJR: 1.267, h-index: 61)
Materials Chemistry and Physics     Full-text available via subscription   (Followers: 14, SJR: 0.733, h-index: 104)
Materials Discovery     Full-text available via subscription  
Materials Letters     Hybrid Journal   (Followers: 12, SJR: 0.807, h-index: 99)
Materials Research Bulletin     Hybrid Journal   (Followers: 22, SJR: 0.753, h-index: 79)
Materials Science and Engineering: A     Hybrid Journal   (Followers: 41, SJR: 1.803, h-index: 162)
Materials Science and Engineering: B     Hybrid Journal   (Followers: 19, SJR: 0.723, h-index: 87)
Materials Science and Engineering: C     Hybrid Journal   (Followers: 19, SJR: 1.332, h-index: 80)
Materials Science and Engineering: R: Reports     Hybrid Journal   (Followers: 16, SJR: 7.616, h-index: 107)
Materials Science in Semiconductor Processing     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 0.577, h-index: 38)
Materials Science Monographs     Full-text available via subscription   (Followers: 1)
Materials Today     Open Access   (Followers: 13, SJR: 6.876, h-index: 98)
Materials Today : Proceedings     Hybrid Journal   (SJR: 0.529, h-index: 2)
Materials Today Communications     Full-text available via subscription   (Followers: 1, SJR: 0.138, h-index: 2)
Mathematical Biosciences     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 0.719, h-index: 65)
Mathematical Social Sciences     Hybrid Journal   (Followers: 1, SJR: 0.493, h-index: 27)
Mathematics and Computers in Simulation     Hybrid Journal   (Followers: 4, SJR: 0.677, h-index: 54)
Mathematics in Science and Engineering     Full-text available via subscription  
Matrix Biology     Hybrid Journal   (Followers: 1, SJR: 1.902, h-index: 93)
Matter and Radiation at Extremes     Open Access  
Maturitas     Hybrid Journal   (Followers: 11, SJR: 1.107, h-index: 78)
Measurement     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 0.721, h-index: 47)
Meat Science     Hybrid Journal   (Followers: 5, SJR: 1.963, h-index: 113)
Mechanical Systems and Signal Processing     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 1.887, h-index: 100)
Mechanics of Materials     Hybrid Journal   (Followers: 19, SJR: 1.311, h-index: 74)
Mechanics Research Communications     Hybrid Journal   (Followers: 2, SJR: 0.937, h-index: 43)
Mechanism and Machine Theory     Hybrid Journal   (Followers: 7, SJR: 1.264, h-index: 72)
Mechanisms of Ageing and Development     Hybrid Journal   (Followers: 2, SJR: 1.737, h-index: 91)
Mechanisms of Development     Hybrid Journal   (Followers: 5, SJR: 1.368, h-index: 124)
Mechatronics     Hybrid Journal   (Followers: 4, SJR: 1.019, h-index: 62)
Médecine & Droit     Full-text available via subscription   (SJR: 0.115, h-index: 5)
Médecine & Longévité     Full-text available via subscription   (Followers: 1, SJR: 0.103, h-index: 3)
Médecine des Maladies Métaboliques     Full-text available via subscription   (Followers: 2, SJR: 0.111, h-index: 6)
Médecine du Sommeil     Full-text available via subscription   (SJR: 0.107, h-index: 4)
Médecine et Maladies Infectieuses     Full-text available via subscription   (SJR: 0.605, h-index: 23)
Médecine Nucléaire     Full-text available via subscription   (SJR: 0.119, h-index: 7)
Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique     Full-text available via subscription   (Followers: 2, SJR: 0.155, h-index: 8)
Medical Clinics of North America     Full-text available via subscription   (Followers: 3, SJR: 0.796, h-index: 67)
Medical Dosimetry     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 0.532, h-index: 30)
Medical Engineering & Physics     Hybrid Journal   (Followers: 9, SJR: 0.784, h-index: 76)
Medical Hypotheses     Hybrid Journal   (Followers: 6, SJR: 0.464, h-index: 65)
Medical Image Analysis     Hybrid Journal   (Followers: 7, SJR: 2.048, h-index: 89)
Medical J. Armed Forces India     Full-text available via subscription  
Medical Mycology Case Reports     Open Access   (Followers: 1, SJR: 0.37, h-index: 5)
Medical Photonics     Hybrid Journal   (Followers: 2)
Medicina     Open Access   (SJR: 0.252, h-index: 24)
Medicina Clínica     Full-text available via subscription   (Followers: 7, SJR: 0.221, h-index: 55)
Medicina Clínica (English Edition)     Hybrid Journal   (Followers: 1)
Medicina General y de Familia     Open Access  
Medicina Intensiva     Open Access   (Followers: 3, SJR: 0.334, h-index: 18)
Medicina Intensiva (English Edition)     Hybrid Journal  
Medicine     Full-text available via subscription   (Followers: 9, SJR: 0.147, h-index: 22)
Medicine - Programa de Formación Médica Continuada Acreditado     Full-text available via subscription   (SJR: 0.108, h-index: 3)
Membrane Protein Transport     Full-text available via subscription   (Followers: 2)
Membrane Science and Technology     Full-text available via subscription   (Followers: 4)
Membrane Technology     Full-text available via subscription   (Followers: 5, SJR: 0.135, h-index: 15)
Mendeleev Communications     Full-text available via subscription   (SJR: 0.436, h-index: 29)
Mental Health & Prevention     Hybrid Journal   (SJR: 0.262, h-index: 3)
Mental Health and Physical Activity     Hybrid Journal   (Followers: 13, SJR: 0.772, h-index: 19)
Meta Gene     Open Access   (SJR: 0.339, h-index: 4)
Metabolic Engineering     Hybrid Journal   (Followers: 13, SJR: 3.655, h-index: 75)
Metabolic Engineering Communications     Open Access   (Followers: 3, SJR: 1.215, h-index: 3)
Metabolism     Hybrid Journal   (Followers: 16, SJR: 1.978, h-index: 105)
Metal Finishing     Full-text available via subscription   (Followers: 16, SJR: 0.148, h-index: 20)
Metal Powder Report     Full-text available via subscription   (Followers: 20, SJR: 0.113, h-index: 14)
Metamaterials     Hybrid Journal   (Followers: 2, SJR: 0.344, h-index: 21)
Methods     Hybrid Journal   (Followers: 12, SJR: 2.377, h-index: 108)
Methods in Cell Biology     Full-text available via subscription   (Followers: 6, SJR: 1.15, h-index: 59)
Methods in Enzymology     Full-text available via subscription   (Followers: 11, SJR: 1.501, h-index: 141)
Methods in Geochemistry and Geophysics     Full-text available via subscription   (SJR: 0.102, h-index: 3)
Methods in Microbiology     Full-text available via subscription   (Followers: 5, SJR: 0.544, h-index: 23)
Methods in Molecular Genetics     Full-text available via subscription   (Followers: 7)
Methods in Neurosciences     Full-text available via subscription   (Followers: 5)
Methods in Oceanography : An Intl. J.     Hybrid Journal   (Followers: 5, SJR: 0.95, h-index: 7)
MethodsX     Open Access   (Followers: 2, SJR: 0.249, h-index: 2)
Mexican Law Review     Open Access  
Microbes and Infection     Full-text available via subscription   (Followers: 4, SJR: 1.328, h-index: 114)
Microbial Pathogenesis     Hybrid Journal   (Followers: 6, SJR: 0.932, h-index: 58)
Microbial Risk Analysis     Full-text available via subscription  
Microbiological Research     Hybrid Journal   (Followers: 6, SJR: 0.939, h-index: 48)
Microchemical J.     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 0.93, h-index: 61)
Microelectronic Engineering     Hybrid Journal   (Followers: 6, SJR: 0.551, h-index: 76)
Microelectronics J.     Hybrid Journal   (Followers: 9, SJR: 0.362, h-index: 49)
Microelectronics Reliability     Hybrid Journal   (Followers: 15, SJR: 0.675, h-index: 66)
Micron     Hybrid Journal   (SJR: 0.868, h-index: 63)
Microporous and Mesoporous Materials     Hybrid Journal   (Followers: 6, SJR: 1.243, h-index: 116)
Microprocessors and Microsystems     Hybrid Journal   (Followers: 9, SJR: 0.333, h-index: 29)
Microvascular Research     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 1.03, h-index: 75)
Middle East Fertility Society J.     Open Access   (Followers: 2, SJR: 0.202, h-index: 10)
Midwifery     Hybrid Journal   (Followers: 43, SJR: 0.902, h-index: 44)
Minerals Engineering     Hybrid Journal   (Followers: 13, SJR: 1.164, h-index: 67)
Mitochondrion     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 1.797, h-index: 60)
Modelling of Mechanical Systems     Full-text available via subscription   (Followers: 1)
Modern Cartography Series     Full-text available via subscription   (Followers: 3, SJR: 0.101, h-index: 4)
Modern Electronic Materials     Open Access  
Molecular and Biochemical Parasitology     Hybrid Journal   (Followers: 2, SJR: 1.273, h-index: 93)
Molecular and Cellular Endocrinology     Hybrid Journal   (Followers: 10, SJR: 2.116, h-index: 113)
Molecular and Cellular Neuroscience     Hybrid Journal   (Followers: 5, SJR: 2.342, h-index: 113)
Molecular and Cellular Probes     Hybrid Journal   (SJR: 0.61, h-index: 57)
Molecular Aspects of Medicine     Hybrid Journal   (Followers: 5, SJR: 6.371, h-index: 95)
Molecular Astrophysics     Full-text available via subscription  
Molecular Cell     Full-text available via subscription   (Followers: 45, SJR: 13.658, h-index: 316)
Molecular Genetics and Metabolism     Hybrid Journal   (Followers: 5, SJR: 1.52, h-index: 86)
Molecular Genetics and Metabolism Reports     Open Access   (Followers: 1, SJR: 0.344, h-index: 3)
Molecular Immunology     Hybrid Journal   (Followers: 11, SJR: 1.524, h-index: 95)
Molecular Metabolism     Open Access   (Followers: 2, SJR: 4.107, h-index: 18)
Molecular Oncology     Hybrid Journal   (Followers: 2, SJR: 2.857, h-index: 48)
Molecular Phylogenetics and Evolution     Hybrid Journal   (Followers: 22, SJR: 2.287, h-index: 124)
Molecular Plant     Hybrid Journal   (Followers: 8, SJR: 3.14, h-index: 58)
Mondo Ortodontico     Full-text available via subscription   (SJR: 0.101, h-index: 4)
Monograph Series on Nonlinear Science and Complexity     Full-text available via subscription  
Morphologie     Full-text available via subscription   (Followers: 1, SJR: 0.162, h-index: 11)
Motricité Cérébrale : Réadaptation, Neurologie du Développement     Full-text available via subscription   (SJR: 0.188, h-index: 5)
Multiple Sclerosis and Related Disorders     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 0.616, h-index: 9)
Mutation Research/Fundamental and Molecular Mechanisms of Mutagenesis     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 0.703, h-index: 12)
Mutation Research/Genetic Toxicology and Environmental Mutagenesis     Hybrid Journal   (Followers: 9, SJR: 1.052, h-index: 88)
Mutation Research/Reviews in Mutation Research     Hybrid Journal   (Followers: 6, SJR: 2.494, h-index: 99)
Nano Communication Networks     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 0.618, h-index: 19)
Nano Energy     Open Access   (Followers: 11, SJR: 4.169, h-index: 44)
Nano Today     Hybrid Journal   (Followers: 17, SJR: 6.475, h-index: 86)
Nano-Structures & Nano-Objects     Full-text available via subscription  
Nanomedicine: Nanotechnology, Biology and Medicine     Hybrid Journal   (Followers: 8, SJR: 1.886, h-index: 76)
Natural Gas Industry B     Open Access  
Natureza & Conservação : Brazilian J. of Nature Conservation     Open Access   (SJR: 0.726, h-index: 12)
NDT & E Intl.     Hybrid Journal   (Followers: 47, SJR: 1.427, h-index: 59)
Nefrología (English Edition)     Open Access  
Neoplasia     Open Access   (SJR: 2.541, h-index: 101)
Néphrologie & Thérapeutique     Full-text available via subscription   (Followers: 1, SJR: 0.224, h-index: 21)
Network Security     Full-text available via subscription   (Followers: 14, SJR: 0.173, h-index: 12)
Neural Networks     Hybrid Journal   (Followers: 12, SJR: 1.629, h-index: 108)
Neurobiology of Aging     Hybrid Journal   (Followers: 7, SJR: 2.613, h-index: 142)
Neurobiology of Disease     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 2.875, h-index: 130)
Neurobiology of Learning and Memory     Hybrid Journal   (Followers: 9, SJR: 1.94, h-index: 92)
Neurobiology of Sleep and Circadian Rhythms     Open Access   (Followers: 1)
Neurobiology of Stress     Open Access   (Followers: 1)
Neurochemistry Intl.     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 1.345, h-index: 94)
Neurochirurgie     Full-text available via subscription   (Followers: 1, SJR: 0.223, h-index: 23)
Neurocomputing     Hybrid Journal   (Followers: 7, SJR: 1.202, h-index: 84)
Neuroepigenetics     Open Access   (Followers: 1)
NeuroImage     Hybrid Journal   (Followers: 51, SJR: 4.464, h-index: 265)
NeuroImage : Clinical     Open Access   (Followers: 8, SJR: 2.145, h-index: 19)
Neuroimaging Clinics of North America     Full-text available via subscription   (Followers: 2, SJR: 0.625, h-index: 45)
NeuroImmune Biology     Full-text available via subscription   (Followers: 1)
Neurología     Full-text available via subscription   (SJR: 0.385, h-index: 25)
Neurología (English Edition)     Full-text available via subscription  
Neurología Argentina     Full-text available via subscription   (SJR: 0.122, h-index: 3)
Neurologia i Neurochirurgia Polska     Full-text available via subscription   (SJR: 0.34, h-index: 15)
Neurologic Clinics     Full-text available via subscription   (Followers: 1, SJR: 0.626, h-index: 64)
Neurology, Psychiatry and Brain Research     Hybrid Journal  
Neuromuscular Disorders     Hybrid Journal   (Followers: 5, SJR: 1.447, h-index: 76)
Neuron     Full-text available via subscription   (Followers: 128, SJR: 11.464, h-index: 372)
Neuropeptides     Hybrid Journal   (Followers: 2, SJR: 1.165, h-index: 55)
Neuropharmacology     Hybrid Journal   (Followers: 2, SJR: 2.506, h-index: 133)
Neurophysiologie Clinique/Clinical Neurophysiology     Full-text available via subscription   (SJR: 0.931, h-index: 48)
Neuropsychiatrie de l'Enfance et de l'Adolescence     Full-text available via subscription   (SJR: 0.194, h-index: 13)
Neuropsychologia     Hybrid Journal   (Followers: 30, SJR: 2.072, h-index: 163)
Neuroscience     Hybrid Journal   (Followers: 31, SJR: 1.768, h-index: 179)
Neuroscience & Biobehavioral Reviews     Hybrid Journal   (Followers: 18, SJR: 5.29, h-index: 172)
Neuroscience Letters     Hybrid Journal   (Followers: 19, SJR: 1.035, h-index: 137)
Neuroscience Research     Hybrid Journal   (Followers: 9, SJR: 0.985, h-index: 80)
Neurosurgery Clinics of North America     Full-text available via subscription   (Followers: 5, SJR: 0.629, h-index: 47)
NeuroToxicology     Hybrid Journal   (Followers: 1, SJR: 1.245, h-index: 88)
Neurotoxicology and Teratology     Hybrid Journal   (Followers: 3, SJR: 1.093, h-index: 76)
New Astronomy     Hybrid Journal   (Followers: 32, SJR: 0.657, h-index: 58)
New Astronomy Reviews     Full-text available via subscription   (Followers: 16, SJR: 3.956, h-index: 46)
New Biotechnology     Hybrid Journal   (Followers: 4, SJR: 1.092, h-index: 63)
New Carbon Materials     Full-text available via subscription   (Followers: 18)
New Horizons in Translational Medicine     Hybrid Journal   (SJR: 0.356, h-index: 1)
New Ideas in Psychology     Hybrid Journal   (Followers: 5, SJR: 0.763, h-index: 28)

  First | 7 8 9 10 11 12 13 14 | Last   [Sort by number of followers]   [Restore default list]

Journal Cover Archives de Pédiatrie
  [SJR: 0.198]   [H-I: 32]   [0 followers]  Follow
    
   Full-text available via subscription Subscription journal
   ISSN (Print) 0929-693X
   Published by Elsevier Homepage  [3039 journals]
  • Accidents liés aux trampolines en France métropolitaine :
           2004–2014
    • Authors: G. Pedrono; L. Lasbeur; B. Thélot
      Pages: 1169 - 1170
      Abstract: Publication date: November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie, Volume 23, Issue 11
      Author(s): G. Pedrono, L. Lasbeur, B. Thélot
      Objectifs L’objectif était de décrire les accidents de la vie courante (AcVC) liés aux trampolines chez les enfants de 17ans et moins à partir de l’enquête permanente sur les accidents de la vie courante (EPAC) entre 2004 et 2014 en France métropolitaine. Patients et méthodes EPAC enregistre les recours aux urgences pour AcVC dans 11 hôpitaux, dont 10 accueillant des enfants. Ce recueil porte sur le tableau clinique, les produits et circonstances des AcVC. Résultats principaux Les accidents de trampoline ont représenté 7,1 ‰ AcVC entre 2004 et 2014 (n =4 154). Ce taux est passé de 2,8 ‰ en 2004 à 14,6 ‰ en 2014. Ces AcVC étaient les plus fréquents entre 6 et 9ans (11,4 ‰), le sex-ratio était de 0,84. Il s’agissait surtout de chute (71 %), au sein de l’habitat (46 %) ou sur des aires de jeux (41 %). Ils ont provoqué des contusions (31 %), des entorses (29 %) et des fractures (25 %) et ont touché les membres inférieurs (52 %), supérieurs (27 %) et la tête (9 %). Un suivi ultérieur a été nécessaire dans 39 % des cas et une hospitalisation dans 7 %. Conclusions Les accidents de trampoline sont en augmentation et sont plus graves que l’ensemble des AcVC. Des campagnes de prévention sur la dangerosité des trampolines devraient être menées afin de les éviter.

      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.019
       
  • Performance et stress lors de ponctions lombaires (PL) sur mannequin et
           nourrissons
    • Authors: M. Trigolet; A. Boureau-Voultoury; A. Ghazali; M. Auerbach; D. Kessler; D. Oriot
      First page: 1169
      Abstract: Publication date: November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie, Volume 23, Issue 11
      Author(s): M. Trigolet, A. Boureau-Voultoury, A. Ghazali, M. Auerbach, D. Kessler, D. Oriot
      Introduction Le taux de réussite d’une PL chez un nourrisson réalisée par un interne est faible (50 %), malgré un Mastery Training et un Just-In-Time-Training (JITT). Le stress altère la performance des gestes techniques. L’objectif était d’étudier la performance et le taux de réussite d’une PL sur mannequin et sur nourrissons de moins d’un an et le stress ressenti par les internes. Méthodes Une étude prospective a été menée aux urgences pédiatriques (CHU de Poitiers). Les internes ont été formés par Mastery Training et JITT avant chaque PL clinique. Ont été évalués : la performance (score/6), le taux de réussite (LCR avec<1 000hématies/mm3) et le stress ressenti (échelle 0–10). Résultats Les internes ont réalisé 42 PL. Le taux de réussite sur mannequin était de 95 % contre 55 % sur nourrissons (p =0,0002) et le score de performance de 5,21±1,0 vs 5,07±1,18 (NS). Lorsque la PL sur nourrissons échouait, le score de performance était significativement plus faible (p =0,001), le nombre d’essais significativement plus élevé (p =0,0046) et le niveau de stress plus élevé (3,8±1,25 vs 4,31±1,55). Conclusion Malgré un taux de réussite sur mannequin élevé, celui sur nourrissons reste faible. Le stress ressenti semble être un facteur d’échec de PL chez les nourrissons.

      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.018
       
  • Évolution de l’organisation des urgences pédiatriques
    • Authors: P. Wolf; B. Pellegrino
      First page: 1170
      Abstract: Publication date: November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie, Volume 23, Issue 11
      Author(s): P. Wolf, B. Pellegrino
      Objectifs Des offres de soins alternatives aux services d’urgences ont été créées comme les maisons médicales de garde. Aux urgences pédiatriques du CHIPS, environ 45 % des patients sont réorientés vers la MMG pédiatrique (MMGP) sur les horaires de la PDS. Nous avons évalué la satisfaction des parents ayant eu recours à ce dispositif innovant, par un questionnaire distribué à l’ensemble des patients pris en charge à la MMGP. Matériels et méthodes Après évaluation par l’infirmière d’organisation de l’accueil (IOA), l’enfant est adressé sur le site, à la consultation d’un médecin libéral participant au dispositif dans un partenariat ville-hôpital efficient. L’étude s’est déroulée du 15/09 au 31/10/2014 au CHIPS. Cent quarante-six questionnaires ont pu être analysés (27 %). Résultats principaux Il ressort que 92,9 % des parents sont satisfaits par l’organisation et 85,6 % déclarent être rassurés par l’évaluation de l’IOA. Dans 98,3 % des cas, la consultation répond à leurs attentes et 97,9 % consulteraient de nouveau à la MMGP si besoin. Conclusion La satisfaction importante des parents atteste de l’efficacité du dispositif de la MMGP apportant une réponse adaptée à la demande de consultations sans rendez-vous responsables de l’engorgement des urgences pédiatriques sur la PDS.

      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.022
       
  • Intérêt de l’utilisation précoce des canules à haut débit dans la
           prise en charge des bronchiolites des nourrissons de moins de 3 mois en
           hôpital général
    • Authors: O. Noel; R. Pouyau; P. Rebaud
      First page: 1170
      Abstract: Publication date: November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie, Volume 23, Issue 11
      Author(s): O. Noel, R. Pouyau, P. Rebaud
      Objectifs L’objectif est d’évaluer l’intérêt d’une utilisation précoce des canules haut débit (CHD) dans la bronchiolite. Patients et méthodes Nous avons mené une étude rétrospective incluant les nourrissons de moins de 3 mois hospitalisés pour une bronchiolite à VRS avant et après modification du protocole de prise en charge du service. En 2012–2013, en cas d’indication d’oxygénothérapie, les lunettes nasales étaient utilisées (groupe O2). En 2014–2015, les CHD étaient utilisées en première intention (groupe CHD). Le critère de jugement principal était le recours à une autre ventilation (CPAP ou VNI) sur des critères cliniques et/ou paracliniques d’échec du protocole de service. Résultats principaux Sur 68 enfants dans le groupe O2, 62 ont reçu de l’O2 à l’aide de lunettes (6 ont eu de la CPAP ou VNI d’emblée). Cinqante-cinq (89 %) ont eu besoin de CHD puis 6 (9,6 %) de VNI. Dans le groupe CHD, 1 patient a eu de l’O2 à l’aide de lunettes et 60 des CHD d’emblée. Aucun n’a nécessité de passage à une autre ventilation (p : 0,017). Conclusions Cette étude suggère que l’utilisation précoce des CHD dans la bronchiolite du nourrisson de moins de 3 mois pourrait limiter de recours à la CPAP ou VNI.

      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.021
       
  • Accidents de la vie courante des moins de 1 an
    • Authors: B. Lacarra; S. Guyet-Job; G. Pedrono; D. Dufour; B. Thelot; P. Le Roux
      First page: 1170
      Abstract: Publication date: November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie, Volume 23, Issue 11
      Author(s): B. Lacarra, S. Guyet-Job, G. Pedrono, D. Dufour, B. Thelot, P. Le Roux
      Objectifs Bien qu’à l’origine de 50 décès par an en France, les accidents de la vie courante (AcVC) des moins de 1 an sont méconnus. Patients et méthodes Une étude rétrospective a été réalisée à partir de l’enquête permanente sur les accidents de la vie courante (EPAC) chez les moins de 1 an. Les données ont été recueillies aux urgences pédiatriques de l’hôpital du Havre. L’analyse a été menée globalement et par tranches d’âge de 3 mois. Résultats principaux Entre 2004 et 2013, 3 708 enfants de moins de 1 an ont été victimes d’un AcVC, soit 1 cas par jour, sex-ratio de 1. Les AcVC ont eu lieu à 85 % au domicile. La cause principale était la chute (73 %), dont 7 % dans les escaliers. Les enfants souffraient souvent d’une contusion ou commotion (65 %) ; la tête était touchée à 73 %. Les lésions des membres augmentaient avec l’âge, les AcVC dus à un corps étranger étaient plus nombreux après 5 mois. Le taux d’hospitalisation diminuait avec l’âge : de 21 % avant 3 mois, à 7 % entre 9 et 11 mois. La chute de table à langer constituait une cause fréquente d’hospitalisation. Conclusions Ce travail a permis de décrire pour la première fois en France les circonstances des AcVC des moins de 1 an. Les résultats contribueront à en améliorer la prévention.

      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.020
       
  • Infections ostéo-articulaires chez les nourrissons de moins de
           3 mois
    • Authors: N. Mediamolle; S. Ntika; C. Doit; C. Mallet; R. Vialle; E. Grimprel; C. Glorion; Z. Pejin; C. Aupiais; A. Blachier; A. Serfaty; P. Taupin; S. Bonacorsi; B. Ilharreborde; M. Lorrot
      First page: 1171
      Abstract: Publication date: November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie, Volume 23, Issue 11
      Author(s): N. Mediamolle, S. Ntika, C. Doit, C. Mallet, R. Vialle, E. Grimprel, C. Glorion, Z. Pejin, C. Aupiais, A. Blachier, A. Serfaty, P. Taupin, S. Bonacorsi, B. Ilharreborde, M. Lorrot
      Objectif Décrire les infections ostéo-articulaires (IOA) des nourrissons de moins de 3 mois. Patients et méthodes Les données ont été collectées rétrospectivement chez tous les enfants âgés de moins de 3 mois hospitalisés pour une IOA sur une période de 11ans (2004–2015) dans les CHU Debré, Trousseau et Necker (Paris). Résultats Au total, 71 enfants ont été inclus avec un sex-ratio (M/F) de 1,4 et un âge médian de 25jours [0–90] ; 11 enfants (15,4 %) étaient prématurés, 11 avaient une IOA nosocomiale. Les atteintes les plus fréquentes étaient la hanche (32 % des enfants) et le genou (32 %). Les symptômes étaient la douleur (94 %), l’impotence fonctionnelle (87 %), la fièvre (52 %). Le délai diagnostique médian était de 2jours [0–15]. Un germe a été identifié chez 51 enfants (72 %) : Streptocoque du groupe B (45 % des germes), S. aureus (23,5 %), E. coli (17,6 %). La CRP médiane initiale était de 31mg/L [1–226]. Cinq patients (sur 34 avec suivi>1an) ont présenté des séquelles orthopédiques, dont : inégalité de longueur de membre (n =3), épiphysiodèse (n =2), ostéonécrose (n =1). Conclusion Le streptocoque du groupe B est le germe le plus fréquent dans les IOA communautaires du moins de 3 mois. Les séquelles orthopédiques peuvent être sévères justifiant un suivi orthopédique prolongé.

      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.025
       
  • Prophylaxie après exposition au VIH chez les mineurs victimes
           d’agression sexuelle
    • Authors: A.-C. Lhoumeau; C. Gorgiard; C. Rey-Salmon
      First page: 1171
      Abstract: Publication date: November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie, Volume 23, Issue 11
      Author(s): A.-C. Lhoumeau, C. Gorgiard, C. Rey-Salmon
      Objectif Une prophylaxie post-exposition (PPE) est parfois indiquée pour limiter le risque de transmission du VIH suite à une agression sexuelle. L’observance et la tolérance de la PPE chez le mineur sont mal connues. L’objectif principal de notre travail était de les étudier, ainsi que le suivi, dans cette indication. Patients et méthodes Il s’agissait d’une étude rétrospective, observationnelle, monocentrique, concernant les mineurs examinés à l’Hôtel-Dieu suite à une agression sexuelle et ayant bénéficié d’une PPE. Résultats Cent deux dossiers de mineurs examinés sur les 5 dernières années ont été analysés. L’âge moyen était de 15,7ans, le sex-ratio de 0,13. L’observance de la PPE était bonne ou mauvaise dans respectivement 51,4 % et 48,6 % des cas. La durée de la PPE était complète pour 51,1 % des cas et le taux d’effets indésirables bénins était de 54,1 %. Les consultations de suivi à 15 et 30jours, 6 semaines, 2, 3 et 4 mois étaient honorées dans respectivement 62,3 %, 50,7 %, 14,8 %, 92 %, 2 % et 15,1 % des cas. Conclusions L’observance était difficile à évaluer du fait de nombreuses données manquantes. La tolérance de la PPE était bonne. L’adhésion au suivi diminuait rapidement après l’arrêt du traitement. Néanmoins, une étude à plus grande échelle semble nécessaire.

      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.024
       
  • Évaluation par les résumés de passage aux urgences de l’efficacité
           du PCV13 sur les pneumonies de l’enfant
    • Authors: G. Noel; G. Viudes; R. Laporte; P. Minodier
      First page: 1172
      Abstract: Publication date: November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie, Volume 23, Issue 11
      Author(s): G. Noel, G. Viudes, R. Laporte, P. Minodier
      La vaccination conjuguée pneumococcique 13-valente (PCV13), recommandée en France depuis 2010, semble réduire l’incidence des pneumonies graves. Méthodes Les passages aux urgences des enfants ayant une pneumonie ont été décrits par les résumés de passage aux urgences (RPU), dans 7 services de la région Paca sur la période 2009–2014. Les proportions de passages pour pneumopathies communautaires (PC), bactériennes (PB), virales (PV) ou non spécifiques (PNSP) ont été analysées selon les périodes (avant PCV13, transitionnelle, après PCV13) par régression logistique. Sur les données agrégées journalières, un modèle linéaire a été constitué avec la proportion de PB comme variable dépendante, la période comme variable fixe et la proportion de grippe et de bronchiolite comme covariable. Résultats Sur 718 758 passages, 7 284 étaient codés PC. La proportion de PB était réduite de 52 % après PCV13 (2,49 vs 5,17/1000 passages), alors que celle des PV était inchangée et celle des PNSP augmentait. Cette baisse des passages pour PB restait significative après ajustement sur les grippes et bronchiolites. Conclusion Les RPU permettent une surveillance en temps réel des passages pour pneumopathie des enfants et leur analyse donne des arguments en faveur d’une efficacité du PCV13.

      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.028
       
  • Tétanos pédiatrique au CHRU de Tours
    • Authors: D. Nouar; T. Perez; M. Meot; Y. Marot; E. Saliba; Z. Maakaroun-Vermesse
      First page: 1172
      Abstract: Publication date: November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie, Volume 23, Issue 11
      Author(s): D. Nouar, T. Perez, M. Meot, Y. Marot, E. Saliba, Z. Maakaroun-Vermesse
      Objectif Nous rapportons le cas d’un enfant de 9ans amené aux urgences pédiatriques pour hyperthermie, trismus, raideur généralisée et altération de l’état général depuis plus de 72heures avec plaie de genou suturée 12jours auparavant. Sujet Les vaccinations obligatoires sont notées à jour dans le carnet de santé. Au déchoquage, il présente un opisthotonos avec bradycardie et désaturation profonde suivis d’une crise convulsive généralisée. Une oxygénothérapie au ballon est initiée en urgence et le diazépam fait céder la crise, la ceftriaxone est initiée après prélèvements biologiques. Résultats Le Quick-test tétanos est négatif. L’hypothèse d’un tétanos est retenue. En soins intensifs, une sérothérapie et une vaccination antitétanique ainsi que la pénicilline G et métronidazole sont débutés après avis infectieux. Les sérologies vaccinales antitétaniques, poliomyélites et diphtériques avant traitement sont négatives. Aucun déficit immunitaire n’est retrouvé. Le pronostic vital est engagé. Il est intubé et curarisé pour ventilation invasive. L’évolution sera lentement favorable après prise en charge spécialisée de 2 mois. Conclusion Le cas de tétanos a été déclaré ; une enquête judiciaire a été ouverte. En France, le tétanos est devenu très rare mais n’a malheureusement pas complètement disparu.

      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.027
       
  • Dépistage immunitaire lors d’infections sévères en réanimation
           pédiatrique
    • Authors: F. Eysseric-Degrugillier; J. Baleine; C. Milesi; J. Crozier; M.G. Vigue; M. Delcourt; G. Guyon; G. Cambonie; E. Jeziorski
      First page: 1172
      Abstract: Publication date: November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie, Volume 23, Issue 11
      Author(s): F. Eysseric-Degrugillier, J. Baleine, C. Milesi, J. Crozier, M.G. Vigue, M. Delcourt, G. Guyon, G. Cambonie, E. Jeziorski
      Objectif La recherche de déficit immunitaire est conseillée en systématique devant une infection sévère mais peu réalisée en pratique. Nous avons analysé les hospitalisations pour infection sévère en réanimation pédiatrique au CHU de Montpellier afin de déterminer la proportion d’enfants présentant une anomalie immunitaire. Patients et méthodes Furent inclus tous les patients âgés de 1 mois à 16ans, hospitalisés pour infection prouvée de juin 2013 à juin 2015. Étaient relevés : l’existence de comorbidité, la réalisation d’un dépistage immunitaire, la présence d’anomalies sur celui-ci. Résultats principaux Sur 876 hospitalisations, il y avait 19,7 % d’infections prouvées. Quatre-vingt-neuf enfants furent inclus dont 59 sans comorbidité. Les germes prédominants étaient les méningocoques (12 cas), les pneumocoques (9 cas) et les Rotavirus (7 cas). Trente-neuf pour cent des enfants sans comorbidité ont bénéficié d’un bilan immunitaire. Huit enfants (35 %) présentaient des anomalies sur leur bilan immunitaire. Les enfants porteurs de déficit immunitaire représentaient 27 % des inclus. Conclusion La proportion de déficit immunitaire est importante chez les enfants hospitalisés en réanimation pour infection ; la réalisation de bilans systématiques est nécessaire afin d’assurer un suivi adapté de ces enfants.

      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.026
       
  • Les troubles anxieux de l’enfant et l’adolescent
    • Authors: H. Denis; A. Baghdadli
      Abstract: Publication date: Available online 17 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): H. Denis, A. Baghdadli
      Les troubles anxieux représentent le diagnostic psychiatrique le plus fréquent chez l’enfant entre 6 et 18 ans avec des différences de prévalence et de facteurs de risque selon les formes cliniques. Ces formes cliniques sont détaillées dans cet article dans une approche séméiologique : anxiété de séparation, phobie spécifique, anxiété généralisée, anxiété sociale, trouble panique, syndrome de stress post-traumatique, trouble obsessionnel compulsif et mutisme sélectif. Les répercussions de l’anxiété sont souvent majeures sur le développement des dimensions psychologique, relationnel et scolaire. Le refus scolaire anxieux en est une des conséquences possibles et sévères, avec risque d’arrêt précoce et définitif de la scolarité. Les autres complications les plus fréquentes sont la dépression, l’abus de substances psycho-actives à l’adolescence et la chronicisation des troubles jusqu’à l’âge adulte. Il est donc primordial de diagnostiquer ces troubles au plus tôt afin de mettre en place une stratégie thérapeutique adaptée. Le traitement actuellement recommandé en première intention chez l’enfant est la thérapie cognitive et comportementale dont l’efficacité a été la plus démontrée. La pharmacothérapie peut être utilisée en complément dans les cas sévères ou résistants, avec le recours principalement aux inhibiteurs de la recapture de la sérotonine. Anxiety disorders were long underestimated in children by healthcare professionals, but they are now better diagnosed. They account for the most frequent psychiatric diagnosis between 6 and 18 years of age, with differences in prevalence or risk factors related to the clinical forms. Different clinical subtypes of anxiety disorders are detailed in this article: separation anxiety, specific phobia, generalized anxiety, social anxiety, panic disorder, post-traumatic stress syndrome, and obsessional-compulsive disorder. The repercussions of anxiety are often major on the psychological, relational, and developmental dimensions, as well as academics. Refusing school for reasons of anxiety is one of the possible and severe consequences of anxiety disorders, possibly resulting in total removal from school and the risk of early and permanent cessation of schooling. Other frequent complications are depression, and substance abuse during adolescence, as well as chronification of the disorders until adulthood. Indeed, adults affected by anxiety disorders frequently place the onset of their disorders at the beginning of adolescence. It is therefore essential to diagnose these disorders as soon as possible to set up an adapted therapeutic strategy. The main first-line treatment currently recommended in the pediatric population is cognitive and behavioral therapy, the efficacy of which has been the most clearly demonstrated. Psychoactive drugs can be used as a complement in severe or resistant cases, mainly serotonin recapture inhibitors.

      PubDate: 2016-11-24T01:02:08Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.10.006
       
  • Syndrome d’entérocolite induite par les protéines alimentaires
           (SEIPA) : à propos d’une observation de diarrhée avec choc
           hypovolémique et méthémoglobinémie
    • Authors: L. Genere; N. Pecciarini; N. Peretti; F. Villard; A. Lachaux
      Abstract: Publication date: Available online 18 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): L. Genere, N. Pecciarini, N. Peretti, F. Villard, A. Lachaux
      Nous rapportons l’observation d’un jeune nourrisson qui a présenté une diarrhée traînante qui s’est aggravée et compliquée d’un choc hypovolémique avec méthémoglobinémie (MHG). Cette observation permet de rappeler et de discuter les principales caractéristiques du syndrome d’entérocolite induite par les protéines alimentaires (SEIPA). Ce syndrome fait partie des allergies aux protéines de mécanisme non réaginique impliquant le tumor necrosis factor-α. Comme dans notre observation, il peut être observé avec des protéines issues du lait de vache, mais il a aussi été décrit avec d’autres allergènes. Son âge de début dépend du premier contact avec l’allergène. Il peut être très précoce ou plus tardif avec un âge de révélation moyen de 5 mois. La symptomatologie, faite de diarrhée pouvant être isolée ou de vomissements, est trompeuse ; la présence d’une MHG doit faire évoquer ce diagnostic. En cas d’incertitude, la seule façon de confirmer le diagnostic est de faire un test de provocation orale. Le traitement du SEIPA associe avant tout le traitement en urgence de la déshydratation aiguë et la prévention de la récidive par l’éviction de la protéine en cause. We report on the case of a young infant with chronic diarrhea that worsened and turned into hypovolemic shock with methemoglobinemia. We underline and discuss the main features of food protein-induced enterocolitis syndrome (FPIES). FPIES is a non-IgE-mediated food allergy involving tumor necrosis factor-alpha (TNF-α). Many triggering foods exist but cow's milk, as in the case reported herein, is one of the most frequent. It can start early or be delayed and start around the average age of 5 months. Symptoms are nonspecific with diarrhea and vomiting, but in the presence of methemoglobinemia, the diagnosis must be seriously considered. The oral food challenge remains the gold standard to confirm the diagnosis if there is still a doubt. Treatment of FPIES associates emergency treatment of acute dehydration with the prevention of relapses by avoiding the suspected protein.

      PubDate: 2016-11-24T01:02:08Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.10.013
       
  • Pourquoi un numéro spécial sur le syndrome d’apnée obstructive du
           sommeil ?
    • Authors: P. Franco; T. Seailles; M.F. Vecchierini
      Abstract: Publication date: Available online 21 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): P. Franco, T. Seailles, M.F. Vecchierini


      PubDate: 2016-11-24T01:02:08Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.10.007
       
  • Approche développementale des fonctions exécutives : du bébé à
           l’adolescence
    • Authors: P. Fourneret; V. des Portes
      Abstract: Publication date: Available online 21 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): P. Fourneret, V. des Portes
      Compte tenu de l’importance des relations entre les fonctions du développement de l’enfant – incluant le développement du raisonnement, la gestion des émotions et des performances scolaires et plus largement l’autorégulation de soi – les recherches sur le développement des FE de la prime enfance jusqu’à la fin de l’adolescence sont devenues une priorité scientifique de ces dix dernières années. L’amélioration de nos connaissances sur la trajectoire de maturation des FE et sur le poids fonctionnel des différents facteurs – internes et environnementaux – sensés optimiser leur efficience, ne peut que favoriser une meilleure compréhension des FE et de leur rôle dans le développement de l’enfant normal, ou de celui des enfants à risque d’évolution péjorative en raison de troubles du neuro-développement ou de troubles psychopathologiques. Cet article se propose de faire une mise au point de la littérature récente dans ce domaine. Il en ressort que les capacités exécutives mûrissent très progressivement et évoluent d’un fonctionnement relativement simple et unitaire chez le jeune enfant vers un mode de fonctionnement plus complexe – différencié, tripartite et intégré – à l’adolescence. Given the importance of the relationship between executive function (EF) and many aspects of child development – including the development of reasoning, emotion regulation, school performance, and wider self-regulation itself – research on the development of EF from infancy to the end of adolescence has become one of the scientific priorities of the last decade. Improving our knowledge on the maturative trajectory of EF and the functional weight of different internal and environmental factors, supposed to optimize their efficiency, can only promote a better understanding of EF and its role in the normal development of the child as well as of those at risk of poor outcome either because of neurodevelopmental disorders or psychopathological disorders. This article aims to update the recent literature in this area. It appears that executive function grows very gradually and evolves from a relatively simple and unitary model in young children to a more complex one – differentiated, integrated, and tripartite – in adolescence.

      PubDate: 2016-11-24T01:02:08Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.10.003
       
  • Intérêt de la ventilation non invasive en réanimation pédiatrique :
           doit-on espérer un autre niveau de preuve ?
    • Authors: G. Mortamet; G. Emeriaud; P. Jouvet; B. Fauroux; S. Essouri
      Abstract: Publication date: Available online 23 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): G. Mortamet, G. Emeriaud, P. Jouvet, B. Fauroux, S. Essouri
      La ventilation non invasive (VNI) permet de s’affranchir de certains effets indésirables de la ventilation invasive, de diminuer la durée d’hospitalisation et améliore la survie de certains patients. L’importance de l’utilisation de la VNI en pratique courante contraste avec le manque d’études prospectives ou d’études randomisées contrôlées pédiatriques dans ce domaine. L’objectif de cette revue est de recenser les principales indications de VNI de courte durée en réanimation pédiatrique : bronchiolite, détresse respiratoire après extubation, syndrome de détresse respiratoire aiguë, pneumopathie aiguë, asthme aigu grave, syndrome thoracique aigu, décompensation cardiaque gauche, décompensation d’une insuffisance respiratoire chronique, obstruction des voies aériennes supérieures et soins de support. La plupart de ces indications reposent sur des données descriptives et des opinions d’experts, peu étant issues d’essais randomisés. Alors que le bénéfice de la VNI est évident dans certaines indications, comme la bronchiolite, il est plus discutable dans d’autres. La surveillance des patients et de marqueurs d’échec est donc capitale. Respiratory failure is the leading cause of hospital admissions in the pediatric intensive care unit (PICU) and is associated with significant morbidity and mortality. Mechanical ventilation, preferentially delivered by a non-invasive route (NIV), is currently the first-line treatment for respiratory failure since it is associated with a reduction in the intubation rate. This ventilatory support is increasingly used in the PICU, but its wider use contrasts with the paucity of studies in this field. This review aims to describe the main indications of NIV in acute settings: (i) bronchiolitis; (ii) postextubation respiratory failure; (iii) acute respiratory distress syndrome; (iv) pneumonia; (v) status asthmaticus; (vi) acute chest syndrome; (vii) left heart failure; (viii) exacerbation of chronic respiratory failure; (ix) upper airway obstruction and (x) end-of-life care. Most of these data are based on descriptive studies and expert opinions, and few are from randomized trials. While the benefit of NIV is significant in some indications, such as bronchiolitis, it is more questionable in others. Monitoring these patients for the occurrence of NIV failure markers is crucial.

      PubDate: 2016-11-24T01:02:08Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.10.012
       
  • Détresse respiratoire du nourrisson révélant un syndrome de
           Jeune
    • Authors: J. Page; E. Bodart; J.-L. Hennecker
      Abstract: Publication date: Available online 23 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): J. Page, E. Bodart, J.-L. Hennecker
      Le syndrome de Jeune ou dysplasie thoracique asphyxiante est une ostéochondrodysplasie autosomique récessive avec un degré variable de sévérité associant un thorax étroit à un nanisme des membres. Cette affection est très rare, sa prévalence étant de 1 à 5 pour 500 000 naissances. La majorité des patients développe des problèmes respiratoires sévères dans les deux premières années de vie avec une mortalité initiale importante. Les survivants peuvent présenter des complications rénales, hépatiques ou pancréatiques. Le diagnostic est essentiellement radiologique. Le pronostic dépend de la sévérité de l’atteinte respiratoire puis du développement d’une atteinte rénale ou hépatique. La prise en charge de ces patients peut nécessiter une chirurgie thoracique afin d’augmenter le volume de la cage thoracique pour permettre une croissance pulmonaire plus harmonieuse. Cette présentation confirme l’intérêt de la bonne lecture de radiographies (thoraciques et osseuses) permettant de retenir un diagnostic rare face à une symptomatologie courante. Jeune syndrome (asphyxiating thoracic dystrophy) is a rare autosomal recessive osteochondrodysplasia with a variable degree of severity, clinically characterized by respiratory distress with a narrow chest and limb shortness. The reported incidence is one to five in 500,000 live births. Most patients develop severe respiratory failure during the first 2 years of life, leading to death in 60–80 % of cases. Survivors may suffer from renal, hepatic, or pancreatic complications. Expanding thoracic surgery can be used for severe cases. We describe the case of an 18-month-old boy who developed mild respiratory distress. The patient showed typical radiological features of Jeune syndrome: narrow thorax with short ribs and trident appearance of the pelvis. This case underscores the value of the right interpretation of the chest radiograph of the infant with a respiratory distress syndrome.

      PubDate: 2016-11-24T01:02:08Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.10.020
       
  • Syndrome néphrotique compliqué d’ascite chyleuse chez une fillette de
           2 ans et 8 mois
    • Authors: J.R. Mabiala Babela; L.C. Ollandzobo Ikobo; R. Loumingou; E.R. Nika; A. Mouko
      Abstract: Publication date: Available online 21 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): J.R. Mabiala Babela, L.C. Ollandzobo Ikobo, R. Loumingou, E.R. Nika, A. Mouko
      Un cas de syndrome néphrotique à hyalinose segmentaire et focale compliqué d’une ascite chyleuse a été observé chez une fillette âgée de 2 ans et 8 mois. Il s’agissait d’un syndrome néphrotique pur au début, traité initialement par une corticothérapie (2mg/kg/j per os pendant 2 mois) suivie de bolus de méthylprednisolone. La persistance de la protéinurie signait une corticorésistance. La ponction biopsie rénale a objectivé une hyalinose segmentaire et focale. Le syndrome œdémato-ascitique est réapparu, avec une hématurie macroscopique. La tension artérielle et la créatininémie demeuraient normales. La protidémie était effondrée (28g/L) avec une hypo-albuminémie sévère (7g/L). La ponction d’ascite a ramené 1 L de liquide lactescent aseptique, contenant 0,22g/L de protides, 20 UI/L d’amylase et 331g/L de lipides totaux. Le protocole thérapeutique a alors associé un régime hyperprotidique, de la prednisone (0,5mg/kg/j) et du cyclophosphamide (2,5mg/kg/j) pendant un mois, puis un jour sur deux pendant trois mois et des ponctions d’ascite itératives. Après 12 ponctions d’ascite effectuées à 15jours d’intervalle, une crise polyurique est survenue avec disparition de l’ascite. La protéinurie a persisté à des valeurs néphrotiques jusqu’au 14e mois, sans perturbation de la fonction rénale de filtration, pour disparaître totalement au 20e mois. Avec cinq ans de recul, la protéinurie est indétectable et l’examen clinique normal. La survenue d’une ascite chyleuse au cours d’un syndrome néphrotique est rare. La formation de lymphangiectasies intestinales, conséquence du ralentissement du retour veineux du fait de l’importance de l’ascite, est probablement le mécanisme prédominant. We report on a case of nephrotic syndrome with focal and segmental hyalinosis complicated by chylous ascites in a girl of 2 years and 8 months old. This pure nephrotic syndrome in its early stage was initially treated with intensive steroid treatment at 2mg/kg/day orally for 2 months, followed by a bolus of methylprednisolone. The persistence of proteinuria meant corticosteroid resistance. Renal biopsy then revealed focal and segmental hyalinosis. A recurrence of the edema-ascites syndrome was associated with macroscopic hematuria. Blood pressure and serum creatinine remained normal. Protidemia decreased to 28g/L, with severe hypoalbuminemia at 7g/L. The ascites puncture brought 1 L of aseptic and milky fluid, containing 0.22g/L of proteins, 20 IU/L of amylase, and 331g/L of total lipids. The treatment protocol included a hyperprotein diet, prednisone at 0.5mg/kg/day, cyclophosphamide at 2.5mg/kg/day for 1 month, then once every 2 days for 3 months, and repeated ascites punctures. After 12 ascites punctures performed every 15 days, a polyuric episode occurred and the ascites disappeared. Proteinuria persisted at a nephrotic rate up to the 14th month, without impairment in kidney filtration function, and completely disappeared at the 20th month. After 5 years of follow-up, proteinuria remains undetectable and the physical exam is normal. The occurrence of chylous ascites during the nephrotic syndrome is a rare event. The formation of bowel lymphangiectasia, caused by a slowdown in venous return due to the pressure exerted by ascites, is probably the predominant mechanism.

      PubDate: 2016-11-24T01:02:08Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.10.010
       
  • Radiographie de thorax et bronchiolite aiguë : des indications
           en diminution ?
    • Authors: V. Arnoux; A. Carsin; E. Bosdure; K. Retornaz; B. Chabrol; G. Gorincour; J. Mancini; A. Dabadie; J.-C. Dubus
      Abstract: Publication date: Available online 21 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): V. Arnoux, A. Carsin, E. Bosdure, K. Retornaz, B. Chabrol, G. Gorincour, J. Mancini, A. Dabadie, J.-C. Dubus
      Objectifs Un protocole local de prise en charge des enfants hospitalisés pour bronchiolite aiguë, établi dans les suites d’une étude réalisée en 2012, recommande la réalisation d’une radiographie thoracique en cas d’évolution inhabituelle ou de suspicion de diagnostic différentiel. L’objectif de notre étude était d’évaluer nos pratiques professionnelles après diffusion de ce protocole. Matériel et méthodes Étude rétrospective descriptive réalisée sur les 2 sites de pédiatrie générale du centre hospitalier universitaire (CHU) de Marseille entre octobre 2013 et mars 2015, incluant tout nourrisson hospitalisé pour un premier épisode de bronchiolite aiguë sans pathologie chronique sous-jacente. Résultats Sur 599 nourrissons inclus (âge médian de 3,7 mois, 54 % de garçons), 355 (59,3 %) avaient eu au moins une radiographie thoracique (soit une baisse de 38,5 % en 3 ans). Elle était anormale dans 96,3 % des cas : syndrome bronchique ou distension thoracique (56,7 %), foyer de condensation (23,5 %), trouble ventilatoire (19,5 %). Une prescription hors protocole a été notée dans 42,5 % des cas. Le résultat de cet examen avait modifié la prise en charge pour 52 nourrissons : antibiothérapie pour pneumonie (86,5 %), diagnostic d’une cardiopathie (0,2 %). L’utilisation de la radiographie et de l’antibiothérapie avait été statistiquement différente d’un centre à l’autre. Discussion Notre protocole a permis une réduction significative du nombre de radiographies thoraciques. Un grand nombre reste réalisé en dehors de nos recommandations, débouchant sur une prescription d’antibiotique pour pneumonie encore large. Conclusion La diminution du nombre de radiographies thoraciques dans le cadre d’une hospitalisation pour bronchiolite reste insuffisante. Objective A management protocol for infants hospitalized for acute bronchiolitis, established after the study conducted in our unit in 2012, recommends a chest X-ray when the clinical course is unusual or if a differential diagnosis is suspected. The goal of this study was to evaluate professional practices after the introduction of this new management protocol. Study design Retrospective descriptive study in two pediatric units from October 2013 to March 2015, including infants (0–23 months) hospitalized for their first episode of acute bronchiolitis without any underlying chronic condition. Result Overall, 599 infants were included (median age, 3.7 months, 54 % boys). Nearly six out of ten (n =355, 59.3 %) had at least one chest radiograph (38.5 % fewer than in 2012). It was abnormal in 96.3 % of cases, revealing distension and/or bronchial wall thickening (56.7 %), focal opacity (23.5 %), or atelectasis (19.5 %). An X-ray was performed out of the recommendations in 42.5 % of cases. The chest X-ray result led to management changes in 52 infants with prescription of antibiotics for pneumonia (86.5 %) and allowed the diagnosis of...
      PubDate: 2016-11-24T01:02:08Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.10.016
       
  • Atteintes ophtalmologiques de l’enfance dans le cadre du syndrome de
           Sturge-Weber-Krabbe
    • Authors: M. Wirth; M.-C. Bazard; E. Schmitt; M. Rouabah; J.-M. Hascoët
      Abstract: Publication date: Available online 22 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): M. Wirth, M.-C. Bazard, E. Schmitt, M. Rouabah, J.-M. Hascoët
      Les atteintes oculaires sont présentes dans 30 à 70 % des syndromes de Sturge-Weber-Krabbe (SSWK) et méritent d’être rappelées, compte tenu de leur impact sur le développement visuel de l’enfant. Nous rapportons l’observation d’une enfant hospitalisée dès la naissance pour SSWK, avec une atteinte oculaire. Elle présentait un angiome plan segmentaire hémicorporel droit associé à un glaucome congénital homolatéral et une suspicion d’angiome pial droit. Les atteintes ophtalmologiques du SSWK peuvent être d’origine non oculaire, iatrogènes liées aux traitements des complications associées, mais aussi centrales liées à l’atteinte leptoméningée. Les complications oculaires, pouvant apparaître tout au long de l’enfance, sont principalement le glaucome et l’hémangiome choroïdien diffus, puis l’hémangiome conjonctival, le décollement de rétine et l’hétérochromie irienne. Le SSWK nécessite une prise en charge multidisciplinaire avec un suivi ophtalmologique dès la suspicion diagnostique et poursuivi durant l’enfance. Ophthalmologic involvement in Sturge-Weber-Krabbe syndrome (SWKS) is present in 30–70% of cases and needs to be reviewed because of its impact on visual development. We report a case of a newborn for whom SSWK with ophthalmologic involvement was suspected. She had a right segmental plane angioma associated with right congenital glaucoma and suspected right pial angioma. Ophthalmic involvement in SWKS may be nonocular: iatrogenic by treatment-associated complications and central by leptomeningeal damage. Ophthalmologic involvement can occur throughout childhood and is mainly represented by glaucoma and diffuse choroidal hemangioma and then conjunctival hemangioma, retinal detachment, and iris heterochromia. SWKS requires multidisciplinary care with eye examination and prolonged follow-up as soon as clinical suspicion arises.

      PubDate: 2016-11-24T01:02:08Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.10.011
       
  • Abus et dépendance au cannabis à l’adolescence :
           diagnostic
    • Authors: O. Phan; I. Obradovic; A. Har
      Abstract: Publication date: Available online 23 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): O. Phan, I. Obradovic, A. Har
      En 2016 et depuis quelques années, le taux de consommation de cannabis chez les jeunes en France s’établit à un niveau élevé, parmi les plus importants d’Europe. Ainsi, la prise en charge des situations problématiques reste un problème majeur de santé publique. Les motivations, les mécanismes et les effets de la consommation du cannabis sont mieux connus. L’usage problématique par les adolescents ne relève pas simplement d’une volonté « récréative », mais surtout d’une tentative d’automédication afin de gérer des émotions devenues trop douloureuses. Cependant, même si le cannabis atténue la symptomatologie dans l’instant, il aggrave la plupart des pathologies psychiatriques. De plus, en raison de ses effets sur les fonctions cognitives, il altère le développement de l’adolescent, occasionnant une perte de chance pour son avenir. La consommation de cannabis chez l’adolescent pose donc un défi majeur au clinicien. L’adolescent n’est presque jamais à l’initiative de la demande. Pour lui, la consommation est une béquille essentielle qu’il n’est pas prêt de lâcher. De plus, admettre qu’il ne peut s’en passer est pour lui un aveu de faiblesse insupportable. Face à cette consommation, l’objectif n’est pas simplement de diagnostiquer mais surtout de partager ce point de vue avec l’ensemble des protagonistes (enfant et parents) afin d’entamer une démarche de soins. Over the past 10 years, the consumption of cannabis among adolescents has dramatically increased. Today, adolescent cannabis use is a major public health problem. Two forms of cannabis are commonly smoked: herb (marijuana) and resin. These forms have a high concentration of tetrahydrocannabinol, the active molecule of cannabis. Recent research has helped understand how the cannabinoid system works. This system combines specific receptors and specific molecules: the endocannabinoids. The effects of cannabis use are now well documented. Some adolescents report subjective positive effects. They use it not only on a recreational basis, but also to deal with their emotions. Over the long term, cannabis increases the risk of depression and schizophrenia for those adolescents who are at risk. Use, misuse, and dependence are frequently associated with heavy psychopathologic problems such as vulnerability and depression. Many cannabis dependence psychotherapies have shown their efficacy and efficiency. Motivational interviews, cognitive behavioral therapy, multidimensional family therapy (MDFT), and residential treatment have proved highly effective. MDFT seems very effective, especially in cases of heavy use.

      PubDate: 2016-11-24T01:02:08Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.10.015
       
  • Une lésion mésencéphalique avec rehaussement annulaire
    • Authors: N. Ben Achour; A. Nâas; N. Hammami; A. Rouissi; I. Kraoua; H. Benrhouma; H. Klaa; M. Ben Hammouda; I. Ben Youssef-Turki
      Abstract: Publication date: Available online 14 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): N. Ben Achour, A. Nâas, N. Hammami, A. Rouissi, I. Kraoua, H. Benrhouma, H. Klaa, M. Ben Hammouda, I. Ben Youssef-Turki


      PubDate: 2016-11-17T00:11:51Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.10.008
       
  • Morbidité et impact sur la participation sociale du craniopharyngiome
           de l’enfant
    • Authors: C. Olivari-Philiponnet; F. Roumenoff; M. Schneider; C. Chantran; M. Picot; P. Berlier; C. Mottolese; J.-C. Bernard; C. Vuillerot
      Abstract: Publication date: Available online 11 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): C. Olivari-Philiponnet, F. Roumenoff, M. Schneider, C. Chantran, M. Picot, P. Berlier, C. Mottolese, J.-C. Bernard, C. Vuillerot
      Le craniopharyngiome est une tumeur cérébrale bénigne rare, à l’origine d’une morbidité importante qui retentit sur la participation sociale des patients au sens de la Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé. L’objectif principal de cette étude était de mesurer avec le questionnaire MHAVIE (Mesure des habitudes de vie) la participation sociale d’enfants ayant présenté un craniopharyngiome. Nous avons également recherché les liens entre les caractéristiques de la tumeur, les complications et la participation sociale. Patients et méthodes Étude descriptive, incluant tous les patients ayant développé un craniopharyngiome avant 18 ans, pris en charge par le service de neurochirurgie pédiatrique du centre hospitalier universitaire (CHU) de Lyon puis suivis dans la région lyonnaise entre 2007 et 2013. Le critère de jugement principal était les résultats du questionnaire MHAVIE, rempli par le patient ou un aidant. Résultats Sur 21 patients inclus, 14 ont répondu au questionnaire, en moyenne 6,7±3,9 ans après le diagnostic du craniopharyngiome. Le score MHAVIE total moyen était de 8,4±1,03 (normale estimée à 10). Les scores les plus abaissés concernaient la nutrition, la vie communautaire et les loisirs. Les 21 patients inclus avaient un déficit endocrinien, 91 % une atteinte neurocognitive, les autres complications étant le syndrome hypothalamique, un trouble de la satiété, des troubles visuels et une atteinte neurologique. Une adaptation de la scolarité avait été nécessaire chez 67 % d’entre eux. Conclusion Ces patients souffraient de défauts de participation sociale principalement dans les domaines impliquant un rôle social. Ils bénéficieraient donc d’un dépistage systématique de ces problématiques afin de leur proposer une prise en charge pluridisciplinaire adaptée. Craniopharyngioma is a rare, benign central nervous system tumor, which may be a source of multiple complications, from endocrinology to vision, neurology and neurocognitive functions. This morbidity can lead to reduced participation in life activities, as described in the International Classification of Functioning, Disability, and Health. The primary objective of this study was to measure participation in life activities in a population of children and young adults affected by childhood craniopharyngioma, using the LIFE-H questionnaire (Assessment of Life Habits), validated as a social participation measurement tool in various pediatric disabilities. We also describe complications in our population and examined the potential links between tumor characteristics, complications, and participation in life activities. Patients and methods This was a descriptive study, including all patients having presented childhood craniopharyngioma (before 18 years of age), followed in the Lyon region between 2007 and 2013. The main criterion was the LIFE-H results, completed by the patient or the carer. Results Of 21 patients included in the study, 14 completed the questionnaire, a mean 6.7 years after the diagnosis (SD: 3.9 years). The mean total LIFE-H score was 8.4 (SD: 1.03) for a normal score estimated at 10 in the general population. The lowest scores affected the nutrition, community life, and recreation dimensions. No patient had a normal score on all dimensions; 57% of the patients had more than three dimensions affected. The variability of the results between patients wa...
      PubDate: 2016-11-17T00:11:51Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.09.005
       
  • Lésion mésencéphalique avec rehaussement annulaire : tuberculome ou
           toxoplasmose '
    • Authors: N. Ben Achour; A. Nâas; N. Hammami; A. Rouissi; I. Kraoua; H. Benrhouma; H. Klaa; M. Ben Hammouda; I. Ben Youssef-Turki
      Abstract: Publication date: Available online 14 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): N. Ben Achour, A. Nâas, N. Hammami, A. Rouissi, I. Kraoua, H. Benrhouma, H. Klaa, M. Ben Hammouda, I. Ben Youssef-Turki


      PubDate: 2016-11-17T00:11:51Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.10.014
       
  • Anaphylaxie de l’enfant : ce que le pédiatre doit savoir
    • Authors: G. Pouessel; A. Deschildre
      Abstract: Publication date: Available online 8 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): G. Pouessel, A. Deschildre
      L’anaphylaxie est une urgence allergique grave pouvant engager le pronostic vital. Elle est de plus en plus fréquente sur les vingt dernières années, notamment chez le jeune enfant. Les décès par anaphylaxie, rares voire exceptionnels chez l’enfant, sont stables dans le temps. Les aliments sont la première cause d’anaphylaxie de l’enfant : le lait de vache, l’arachide et les fruits à coque principalement. Chez le nourrisson, la reconnaissance de l’anaphylaxie est souvent difficile. Les vomissements, l’urticaire et l’angio-œdème laryngé sont plus fréquents à cet âge ; l’atteinte cardiovasculaire est rare, rencontrée le plus souvent à l’adolescence. Les antécédents d’asthme ou d’atopie, une allergie à certains aliments comme l’arachide, sont des facteurs de risque d’anaphylaxie et de réactions graves. Le traitement, chez l’enfant comme l’adulte, repose sur l’adrénaline injectée par voie intramusculaire rapidement ; les stylos auto-injectables d’adrénaline le permettent avant toute intervention médicale. Il n’existe pas contre-indication à l’utilisation d’adrénaline en cas d’anaphylaxie. Les indications des stylos auto-injectables d’adrénaline et les conditions d’établissement d’un projet d’accueil individualisé pour l’enfant allergique en milieu scolaire ont fait l’objet d’une actualisation récente des recommandations. Il reste nécessaire d’améliorer la reconnaissance de l’anaphylaxie et sa prise en charge en toute circonstance. Anaphylaxis is a severe potentially life-threatening allergic emergency that has been increasing over the last two decades, especially in young children. Anaphylaxis deaths remain rare, in particular in children, and their frequency is stable during this period. Food is the main anaphylaxis trigger in children, notably to cow's milk, peanuts, and tree nuts. In infants, the recognition of anaphylaxis may be difficult. Vomiting, urticaria, and laryngeal edema are more frequent at this age. Cardiovascular involvement is rare, most often encountered in adolescence. A history of asthma or atopy, allergy to particular foods such as peanuts and tree nuts, and adolescence are some risk factors for anaphylaxis and more severe reactions. First-line treatment is intramuscular adrenaline for all patients experiencing anaphylaxis. There are no absolute contra-indications. Guidelines for the prescription of the adrenaline auto-injector and for establishing a personalized care project in allergic children at school have recently been updated. Recognition of anaphylaxis and treatment should also be improved.

      PubDate: 2016-11-09T23:12:50Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.09.013
       
  • Création d’un réseau de recherche des services d’accueil des
           urgences pédiatriques
    • Authors: F. Angoulvant; I. Claudet; S. Dauger; F. Dubos; V. Gajdos; Y. Gillet; C. Gras-Le Guen; H. Haas; P. Minodier; A. Portefaix
      Abstract: Publication date: Available online 4 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): F. Angoulvant, I. Claudet, S. Dauger, F. Dubos, V. Gajdos, Y. Gillet, C. Gras-Le Guen, H. Haas, P. Minodier, A. Portefaix


      PubDate: 2016-11-09T23:12:50Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.06.023
       
  • Leucinose à révélation néonatale
    • Authors: L. Cardoen; M. Schiff; J. Lambron; A. Rega; A.-L. Virlouvet; V. Biran; S. Eleni Dit Trolli; M. Elmaleh-Bergès; M. Alison
      Abstract: Publication date: Available online 2 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): L. Cardoen, M. Schiff, J. Lambron, A. Rega, A.-L. Virlouvet, V. Biran, S. Eleni Dit Trolli, M. Elmaleh-Bergès, M. Alison


      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.09.011
       
  • Une perte de poids néonatale avec dégradation neurologique
    • Authors: L. Cardoen; M. Schiff; J. Lambron; A. Rega; A.-L. Virlouvet; V. Biran; S. Eleni Dit Trolli; M. Elmaleh-Bergès; M. Alison
      Abstract: Publication date: Available online 2 November 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): L. Cardoen, M. Schiff, J. Lambron, A. Rega, A.-L. Virlouvet, V. Biran, S. Eleni Dit Trolli, M. Elmaleh-Bergès, M. Alison


      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.09.012
       
  • Violences en milieu scolaire : étude prospective dans un centre
           d’accueil en urgence des victimes d’agression
    • Authors: O. Dubourg; J. Hiquet; P. Saint-Martin; E. Christin; J. Fougas; S. Gromb-Monnoyeur
      Abstract: Publication date: Available online 27 October 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): O. Dubourg, J. Hiquet, P. Saint-Martin, E. Christin, J. Fougas, S. Gromb-Monnoyeur
      Introduction Si la violence au sein des établissements scolaires est bien relayée sur le plan médiatique, les données françaises dans la littérature restent parcellaires et les chiffres dont nous disposons sont issus principalement d’enquêtes de victimation. L’objectif de ce travail était double : contribuer à enrichir les données épidémiologiques nationales sur ce phénomène et mener une réflexion sur les actions susceptibles d’être menées par les praticiens susceptibles d’y être confronté. Matériel et méthodes Il s’agit d’une étude prospective descriptive monocentrique réalisée au centre d’accueil d’urgence des victimes d’agression (CAUVA) du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bordeaux du 1er septembre 2014 au 30 juin 2015. Ont été incluses dans cette étude toutes personnes alléguant des faits de violence sur le trajet, en périphérie ou au sein d’un établissement d’enseignement et examinée au CAUVA dans le cadre d’une réquisition judiciaire. Résultats Quarante et un sujets ont été inclus sur dix mois, 29 garçons (70,7 %) et 12 filles (29,3 %) âgés en moyenne de 14 ans et 5 mois [7–49 ans]. Parmi eux ne figuraient qu’une très faible proportion de professionnels de l’enseignement (n =2), les victimes étant essentiellement des élèves (n =39). Le délai entre les faits et l’examen médico-légal au CAUVA avait été inférieur ou égal à 7jours (n =18), entre 7 et 15jours (n =14), entre 15 et 30jours (n =6) ou >30jours (n =3). Vingt-six agressions (63 %) avaient eu lieu dans l’établissement dont 21 dans des collèges, 8 à proximité et 7 sur le trajet entre le domicile et l’établissement. Dans l’établissement les faits avaient eu lieu lors d’une pause (n =15), en classe (n =9) ou lors de sorties culturelles (n =2). Pour 25 élèves, il s’agissait du premier épisode avec récit d’actes de violences physiques (n =37), psychologiques (n =20) et sexuelles (n =2). Dans 6 cas l’agresseur avait été un enseignant et dans 34 cas un autre élève, de la même classe (n =19), d’une autre classe (n =14), ou ancien élève (n =1). Vingt-neuf des 41 patients avaient eu recours à un médecin généraliste (MG). La répartition du temps d’incapacité totale de travail (ITT) attribué par le MG ou par le CAUVA était respectivement de 14 et 13 pour 0 jour, 12 et 23 entre 1 et 8jours (p <0,05) et 3 et 5 pour 8jours ou plus. Conclusion Cette étude a permis de dresser des tendances sur lesquelles le praticien peut s’aider lors de consultations de violences. Le dépistage, la description du retentissement physique et psychologique et l’orientation vers une unité médico-judiciaire (UMJ) pour les situations complexes ou les agressions sexuelles font du médecin généraliste, de l’urgentiste ou du pédiatre des acteurs essentiels dans la prise en charge.
      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.09.010
       
  • Management of cholestatic pruritus in children with Alagille syndrome:
           Case report and literature review
    • Authors: S. Ben Ameur; I. Chabchoub; J. Telmoudi; Y. Belfitouri; O. Rebah; F. Lacaille; H. Aloulou; A. Mehrzi; M. Hachicha
      Abstract: Publication date: Available online 27 October 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): S. Ben Ameur, I. Chabchoub, J. Telmoudi, Y. Belfitouri, O. Rebah, F. Lacaille, H. Aloulou, A. Mehrzi, M. Hachicha
      Alagille syndrome causes intractable pruritus and disfiguring xanthomas because of retained bile acids and cholesterol. Drug therapy in addition to surgical intervention may be effective in many patients in reducing serum bile acids, cholesterol levels, pruritus, and skin xanthomas. In this report, we describe a child with Alagille syndrome who presented with severe pruritus and xanthomas as a consequence of severe hypercholesterolemia and discuss the treatment modalities.

      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.09.004
       
  • Accidental intravenous administration of paracetamol syrup in a child
    • Authors: D. El Mazloum; A. Boner; A. Pietrobelli
      Abstract: Publication date: Available online 27 October 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): D. El Mazloum, A. Boner, A. Pietrobelli
      Objective and importance Medication administration errors occur frequently in clinical practice. Clinical presentation An 18-month-old child presented with vomiting and diarrhea. Due to a rise in temperature, paracetamol syrup was prescribed, but a nurse inadvertently administered the drug IV through the peripheral venous access. Intervention The child was referred to the pediatric intensive care unit where his clinical condition improved and the risk of peripheral venous and pulmonary embolism was excluded. Conclusion The use of specific oral syringes should become a standard of practice in every healthcare organization and more supervision of new nurse graduates is necessary. Also, attention to the relationship with parents should be guaranteed because the communication of medical errors is a highly challenging aspect of these errors.

      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.09.008
       
  • Troubles d’apprentissage dans le trouble de déficit de l’attention
           avec ou sans hyperactivité : quelle est la nature du lien '
    • Authors: P. Fourneret; H. Poissant
      Abstract: Publication date: Available online 27 October 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): P. Fourneret, H. Poissant
      Les difficultés scolaires en général, et les troubles d’apprentissage en particulier, sont une donnée quasi constante d’un trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H). En dépit d’un important effort de recherche, l’étendue et la diversité de ces manifestations comorbides soulèvent encore nombre d’interrogations quant à la nature exacte de leur statut étiopathogénique (simples conséquences du TDA/H ou troubles spécifiques associés '), et par conséquent, sur la meilleure façon de les prendre en charge. Cet article se propose de présenter une brève revue des principales données actuelles sur l’état de la question. Learning difficulties in general and learning disabilities in particular are almost constant in attention deficit disorder with or without hyperactivity (ADHD). Despite a major research effort, the extent and diversity of these comorbid events still raise many questions about the exact nature of their pathogenetic condition (simple consequences of ADHD or specific related disorders') and consequently the best way to support them. This article aims to present a brief review of the current data.

      PubDate: 2016-11-02T22:36:32Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.09.006
       
  • Une cause rare de calcifications surrénaliennes
    • Authors: L. Ben Hassine; L. Lahmar; H. Louati; W. Douira; I. Bellagha
      Abstract: Publication date: Available online 6 October 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): L. Ben Hassine, L. Lahmar, H. Louati, W. Douira, I. Bellagha


      PubDate: 2016-10-12T23:00:55Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.07.002
       
  • Maladie de Wolman
    • Authors: L. Ben Hassine; L. Lahmar; H. Louati; W. Douira; I. Bellagha
      Abstract: Publication date: Available online 6 October 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): L. Ben Hassine, L. Lahmar, H. Louati, W. Douira, I. Bellagha


      PubDate: 2016-10-12T23:00:55Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.07.003
       
  • Traitement et évolution des infections ostéoarticulaires aiguës
           communautaires chez l’enfant sain : étude rétrospective monocentrique
           de 64 cas
    • Authors: A. Lemoine; F. Baudin; R. Vialle; E. Grimprel
      Abstract: Publication date: Available online 10 October 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): A. Lemoine, F. Baudin, R. Vialle, E. Grimprel
      Introduction Le pronostic des infections ostéoarticulaires (IOA) s’est amélioré depuis 20ans mais peut encore être sévère. Le traitement s’est simplifié et raccourci. En 2008, le Groupe de pathologie infectieuse pédiatrique (GPIP) a établi de nouvelles propositions pour le standardiser en France. L’objectif de cette étude était d’analyser les pratiques dans un hôpital pédiatrique et l’efficacité de ce traitement à court et moyen termes. Matériels et méthodes Il s’est agi d’une étude rétrospective sur l’année 2012 concernant les patients de plus de 3 mois sans comorbidité, hospitalisés à l’hôpital Trousseau (Paris) pour une IOA aiguë, dont le suivi avait été d’au moins 4 semaines. Résultats Soixante-quatre enfants sur 156 ont été retenus pour l’analyse. Le diagnostic d’IOA aiguë avait été confirmé bactériologiquement (29/64) ou présumé sans preuve bactériologique (35/64). L’âge médian était de 22 mois et 78 % des patients étaient fébriles. Trente-cinq (54,7 %) enfants avaient eu une arthrite, 21 (32,8 %) une ostéomyélite aiguë (OMA), 7 (10,9 %) une ostéoarthrite, 1 une spondylodiscite. Les localisations préférentielles avaient été le genou et la hanche. Soixante et un pour cent des arthrites avaient été diagnostiquées grâce à l’échographie, 54 % des ostéomyélites par la scintigraphie. Les deux germes principaux identifiés avaient été Kingella kingae (62,1 %) et Staphylococcus aureus (24,1 %). Dans 98 % des cas, les enfants avaient reçu un traitement par céfamandole associé ou non à de la gentamicine pour une durée médiane de 3jours (1–10) par voie intraveineuse. Il y avait eu le plus souvent un relais oral par amoxicilline-acide clavulanique pendant 6 semaines, en association avec de la rifampicine sans justification dans 40 % des cas. La durée médiane du suivi avait été de 13 semaines, et le taux de succès du traitement avait été de 86 %. Conclusion L’étude de nos pratiques a montré que les propositions du GPIP n’étaient pas appliquées strictement, le traitement oral étant trop long et non conforme aux recommandations. La tendance actuelle va vers des traitements raccourcis de 10 à 20jours, avec une phase parentérale plus courte. Introduction The prognosis of osteoarticular infections has improved over the past 20 years but it still remains potentially severe. The treatment of these infections has been simplified and shortened. In 2008, the Pediatric Infectious Disease Group (GPIP) established new therapeutic guidelines in order to standardize treatment in France. The aim of this study is to analyze practices in a Parisian hospital and assess the efficacy of this treatment in short and medium terms. Materials and methods This retrospective study focused on patients older than 3 months, without comorbidities, who were hospitalized for an acute osteoarticular infection in 2012 at Trousseau Hospital (Paris), with a follow-up of at least 4 weeks. The patients were selected from the hospital register. Results The study included 64 patients of 156, who were admitted ...
      PubDate: 2016-10-12T23:00:55Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.006
       
  • Diagnostic et prise en charge de la maladie rénale chronique de
           l’enfant : recommandations de la Société de néphrologie pédiatrique
           (SNP)
    • Authors: C. Pietrement; E. Allain-Launay; J. Bacchetta; A. Bertholet-Thomas; L. Dubourg; J. Harambat; R. Vieux; G. Deschênes
      Abstract: Publication date: Available online 12 October 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): C. Pietrement, E. Allain-Launay, J. Bacchetta, A. Bertholet-Thomas, L. Dubourg, J. Harambat, R. Vieux, G. Deschênes
      Ces recommandations ont été élaborées dans le but de guider les médecins prenant en charge des enfants connus ou non pour avoir une maladie rénale chronique (MRC). Celle-ci est définie chez l’enfant, comme chez l’adulte, indépendamment de sa cause. Souvent longtemps silencieuse, la MRC peut évoluer vers l’insuffisance rénale chronique (IRC), voire terminale. Une prise en charge précoce permet de ralentir l’évolution et de traiter les complications de l’IRC dès leur apparition. Les différents aspects de la prise en charge sont abordés dans ces recommandations (dépistage, thérapeutiques, surveillances, diététique, qualité de vie) qui ont été élaborées par le groupe MRC de la Société de néphrologie pédiatrique. Les prises en charges très spécialisées relevant des néphrologues pédiatres en milieu hospitalier n’ont pas été détaillées. These guidelines are intended to assist physicians in the care of children with chronic kidney disease (CKD), defined in children as in adults, regardless of its cause. Often silent for a long time, CKD can evolve to chronic renal failure or end-stage renal disease. Its management aims at slowing disease progression and treating CKD complications as soon as they appear. The different aspects of pediatric CKD care are addressed in these guidelines (screening, treatment, monitoring, diet, quality of life) as proposed by the French Society of Pediatric Nephrology. Highly specialized care provided in the hospital setting by pediatric nephrologists is not detailed.

      PubDate: 2016-10-12T23:00:55Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.029
       
  • Épilepsie absence de l’enfant : actualités
           diagnostiques et thérapeutiques
    • Authors: P. Garzon; L. Lemelle; S. Auvin
      Abstract: Publication date: Available online 24 September 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): P. Garzon, L. Lemelle, S. Auvin
      L’épilepsie absence de l’enfant (EAE) fait partie des syndromes épileptiques les plus fréquents, représentant 10 % des épilepsies pédiatriques. Cette mise au point a pour objectif de rappeler les données les plus récentes et de fournir aux pédiatres les éléments pour la prise en charge initiale. Cette prise en charge initiale est parfaitement envisageable en cabinet. Les patients concernés ont un seul type de crises au moment du diagnostic : crises absences typiques. Les données de l’examen clinique associées à l’enregistrement électro-encéphalographique permettent le diagnostic. Les mécanismes conduisant à cette épilepsie ne sont pas encore identifiés. La majorité des patients entre en rémission, c’est pourquoi on parle d’épilepsie « auto-limitée ». Le terme d’épilepsie « bénigne » n’est plus utilisé car une faible proportion de patients (5–10 %) a une forme résistante et un trouble attentionnel est observé chez presque un tiers des patients. Les enfants atteints ont aussi un risque de difficultés scolaires, souvent en lien avec des troubles spécifiques des fonctions cognitives qui doivent être dépistés afin de prévenir l’échec scolaire et un moins bon devenir psychosocial. Sur le plan thérapeutique, un essai randomisé s’est avéré en faveur d’une utilisation de l’éthosuximide en première intention et du valproate en seconde intention. Les effets secondaires cognitifs doivent être pris en compte tant dans le choix du traitement que dans le suivi. Nous proposons enfin des critères justifiant l’orientation de l’enfant vers un spécialiste. Childhood absence epilepsy (CAE) is a common pediatric epilepsy syndrome accounting for 10% of all pediatric epilepsies. The aim of this review is to provide an updated overview of this epilepsy syndrome to pediatricians. Most of the patients can be initially managed in private practice or in general pediatric settings. Absence seizures are the only seizure type observed at the time of diagnosis in these patients. An electroencephalogram recording and a clinical evaluation lead to the diagnosis. The underlying mechanisms are not yet fully understood. CAE is considered a self-limited epilepsy syndrome since most of the patients will become seizure free. Only a few patients (5–10%) have resistant CAE. However, CAE, as well as any pediatric epilepsy syndrome, should not be considered a “benign” epilepsy. Attention deficit is observed in about one third of the patients. There is also an increased risk of academic difficulties related to specific cognitive disorders. Therefore, the early detection of children at risk of developing neuropsychological problems can be helpful for preventing school underachievement and poor psychosocial outcome. Recently, several studies including a large randomized controlled trial indicated that ethosuximide should be considered as a first-line treatment and valproate as a second-line treatment. Cognitive side effects should be an important factor in the selection of the antiepileptic drug and should be specifically assessed during the follow-up. This review concludes by discussing the criteria that might lead to referring the patient to a specialist.

      PubDate: 2016-09-30T20:21:57Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.005
       
  • Dyslexie et troubles associés, on s’en sort !, C. Billard. Éditions
           Tom Pousse (2016). 246 pp., ISBN : 9782353451555
    • Authors: Chaix
      Abstract: Publication date: Available online 28 September 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): Y. Chaix


      PubDate: 2016-09-30T20:21:57Z
       
  • Vécu psychosocial des mères d’enfants drépanocytaires
    • Authors: E.-R. Nika; J.-R. Mabiala Babela; E. Moyen; J. Kambourou; L. Lombet; P. Mouanga Mpolo; G. Moyen
      Abstract: Publication date: Available online 27 September 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): E.-R. Nika, J.-R. Mabiala Babela, E. Moyen, J. Kambourou, L. Lombet, P. Mouanga Mpolo, G. Moyen
      Objectifs Étudier les répercussions psychologiques de la drépanocytose sur les mères des enfants homozygotes et leurs stratégies d’adaptation et décrire leur qualité de vie. Patients et méthodes Étude transversale à partir d’entretiens avec les mères des enfants drépanocytaires suivis au centre hospitalier universitaire (CHU) de Brazzaville entre février et avril 2014. Les échelles de Hamilton et Beck, le Brief-COPE, et le Short Form Health Survey ont été utilisés pour évaluer respectivement l’anxiété, la dépression, l’adaptation psychologique et la qualité de vie (QdV). Résultats Parmi les 104 mères qui ont accepté de se prêter à l’entretien, 73 (70,2 %) présentaient une dépression et 85 (81,7 %) une anxiété alors que 19 (18,3 %) mères n’étaient ni anxieuses ni déprimées. La dépression était davantage survenue chez les mères dont les enfants totalisaient au moins trois crises vaso-occlusives (CVO) par an ayant occasionné une hospitalisation (OR=5,1 ; 1,8–13,9), au moins une transfusion sanguine (OR=6 ; 2,3–15,5) et ceux dont la maladie était connue depuis au moins 5ans (OR=3 ; 1,2–7,2). En revanche, l’anxiété des mères n’était influencée que par le nombre de transfusion et de CVO ayant occasionné une hospitalisation. Une réaction religieuse (65,4 %) occupait une place prépondérante suivie de l’acceptation (60 %). La QdV de ces mères était altérée dans 56,7 % des cas. Elle l’était d’autant plus que le nombre de CVO ayant conduit à une hospitalisation était égal ou supérieur à 3 par an (OR=6,5 ; 2,1–19,6 [p <0,01]), et que le nombre de transfusions sanguines était égal ou supérieur à 1 par an (OR=2,9 ; 1,2–7,3 [p <0,025]). Conclusion La drépanocytose a un important retentissement sur les mères des enfants atteints. Leur vécu se caractérise par les troubles psychiques, provoqués par l’annonce de la maladie et persistant dans la vie de tous les jours. Objectives To study and describe the psychological responses (depression and anxiety), the coping strategies, and the impact of sickle cell disease on the quality of life (QOL) of mothers. Patients and methods A cross-sectional study of mothers with affected children was conducted at the university hospital center of Brazzaville, between February and April 2014. Hamilton and Beck scales, the Brief-COPE, and the Short Form Health Survey were used to assess anxiety, depression, coping strategies, and QOL, respectively. Results In all, 104 mothers of children with sickle cell disease were surveyed. Of the subjects, 73 (70.2%) had depression and 85 (81.7%) anxiety, while 19 (18.3%) mothers were neither anxious nor depressed. The study shows that depression occurred more often among mothers whose children presented with at least three vaso-occlusive crises (CVO) requiring hospitalization per year (OR=5.1; range=1.8–13.9), at least one blood tran...
      PubDate: 2016-09-30T20:21:57Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.010
       
  • Tumeurs desmoïdes dans le cadre d’une polypose adénomateuse familiale
           chez une adolescente
    • Authors: M. Creuzé; P. Afchain; A. Munck; J. Viala; A. Bonnard; V. Bertrand
      Abstract: Publication date: Available online 28 September 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): M. Creuzé, P. Afchain, A. Munck, J. Viala, A. Bonnard, V. Bertrand
      Les tumeurs desmoïdes (TD) sont des tumeurs rares, infiltrant les tissus, dénuées de potentiel métastatique. Elles sont le plus souvent sporadiques et dans 5 à 10 % des cas associées aux polyposes adénomateuses familiales (PAF). Elles apparaissent habituellement chez l’adulte jeune, plus rarement chez l’enfant. Nous rapportons le cas d’une adolescente de 14ans qui avait subi une procto-colectomie totale en raison d’une PAF avec mutation de novo du gène APC, habituellement non associée aux TD. Trois ans plus tard, elle a présenté des douleurs à la défécation. Le scanner a mis en évidence 2 TD intra-abdominales. Une exérèse chirurgicale ayant été écartée en raison du risque de résection étendue du grêle, un traitement par anti-estrogène et anti-inflammatoire non stéroïdien a été instauré. Le scanner réalisé à 18 mois a montré une stabilisation des TD, mais l’adolescente gardait des douleurs chroniques difficiles à contrôler. Une surveillance radiologique régulière a été effectuée. Cette observation rappelle l’importance d’un dépistage régulier des TD chez les sujets atteints de PAF, notamment après une chirurgie, et ce quel que soit l’âge et le type de mutation. Des progrès restent à faire pour déterminer les facteurs de risque d’apparition d’une TD chez ces sujets et pour les traiter efficacement. La prise en charge thérapeutique actuelle reste difficile du fait du caractère infiltrant et récidivant de ces tumeurs et nécessite un avis pluridisciplinaire. Desmoid tumors (DT) are rare and nonmetastasizing fibroblastic neoplasms, characterized by local invasiveness. They occur sporadically or arise in the context of familial adenomatous polyposis (FAP; 5–10% of cases). Most cases develop sporadically in young adults, but some cases also occur in children. We report the case of an adolescent girl with FAP and DT, and we discuss the therapeutic strategies. An adolescent girl with FAP underwent surgery at the age of 14 years with total proctocolectomy. She had a neo-mutation in the APC gene at codon 1068, which is not usually associated with DT. Three years later, she had painful defecations. Imaging showed two abdominal DT. After a multidisciplinary team meeting, the patient was refused for surgery, and medical treatment with antihormonal agents and nonsteroidal anti-inflammatory drugs was started. Imaging 18 months later showed DT stabilization, but the patient had difficulties to control chronic pains, which required morphine treatment, hypnotic sessions, and transcutaneous electric nerve stimulation. This case highlights the importance of DT screening in patients with FAP, mainly after surgery, regardless of their age and genetic mutation. Progress remains to be made in determining DT risk factors and in developing treatment. DT are still difficult to cure because of their potential for local invasion and local recurrence, and need to be managed by a multidisciplinary team.

      PubDate: 2016-09-30T20:21:57Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.009
       
  • Aspects médicolégaux de la circoncision : à propos
           d’une observation
    • Authors: C. Gorgiard; C. Rey-Salmon
      Abstract: Publication date: Available online 28 September 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): C. Gorgiard, C. Rey-Salmon
      La circoncision se définit comme l’ablation partielle ou totale du prépuce. C’est l’intervention chirurgicale la plus pratiquée dans le monde et concerne principalement les mineurs. L’objectif de cette étude est de rappeler les aspects légaux relatifs à la circoncision rituelle en France. Nous rapportons les observations de deux frères âgés de 11 et 15ans examinés au service des urgences médicojudiciaires de l’Hôtel-Dieu de Paris après un dépôt de plainte de leur père auprès de la Brigade de protection des mineurs de Paris suite à la découverte de leur circoncision. L’examen a conclu à une circoncision récente pour les deux garçons. L’incapacité totale de travail sur le plan pénal a été évaluée à 5jours pour l’aîné et à 1 jour pour le cadet. La circoncision rituelle « médicalisée » est licite en France et ne tombe en pratique pas sous le coup de l’article 222-1 du Code pénal (tortures et actes de barbarie), ni de l’article 16-1 du Code civil (inviolabilité du corps humain). Elle a été assimilée à un « acte grave » par plusieurs jurisprudences, ce qui implique de recueillir impérativement le consentement des deux parents. Elle doit, par ailleurs, être réalisée dans un milieu hospitalier par un personnel formé et compétent. Circumcision is defined as the partial or total excision of the prepuce. It is one of the most frequently performed surgical procedures around the world. This practice primarily involves minors. The aim of this study was to review the legal aspects of ritual circumcision in France. We report the cases of an 11-year-old and a 15-year-old boy examined in the forensic unit at the Hôtel-Dieu hospital in Paris, after their father complained to the Minors Protection Brigade of Paris following the discovery of their circumcision. The examination conducted in the forensic unit found that the two boys had undergone recent circumcision. The total incapacity of work (ITT) was assessed as 5 days for the 15-year-old boy and 1 day for the 11-year-old boy. Ritual “medicalized” circumcision is legal in France, and does not fall under article 222-1 of the Criminal Code (torture and acts of barbarism) or article 16-1 of the Civil Code (inviolability of the human body). Circumcision is treated as a “serious act” by several areas of jurisprudence, which means it is imperative to obtain the consent of both parents. Moreover, it must be performed in a hospital by knowledgeable staff.

      PubDate: 2016-09-30T20:21:57Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.012
       
  • Lésion pseudo-tumorale révélatrice d’un diverticule
           de Meckel
    • Authors: J. Lemale; S. Boudjemaa; B. Parmentier; H. Ducou Le Pointe; A. Coulomb; L. Dainese
      Abstract: Publication date: Available online 28 September 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): J. Lemale, S. Boudjemaa, B. Parmentier, H. Ducou Le Pointe, A. Coulomb, L. Dainese
      Le diverticule de Meckel est une malformation fréquente chez l’enfant, le plus souvent asymptomatique, se compliquant dans 20 % des cas. De façon exceptionnelle, il peut être le siège de développement d’une tumeur, notamment un lymphome de Burkitt chez l’enfant. Plus rarement, comme chez l’adulte, des tumeurs stromales gastro-intestinales, des léiomyosarcomes ou des tumeurs neuro-endocrines de type carcinoïde peuvent être observées. Le diagnostic de pseudo-tumeur inflammatoire secondaire à une perforation est rare. Nous rapportons le cas d’une pseudo-tumeur inflammatoire développée sur la pointe d’un diverticule de Meckel avec une hétérotopie gastrique chez un nourrisson de 14 mois. Cette lésion avait fait évoquer une tumeur maligne. L’évolution a été favorable après exérèse chirurgicale. La perforation d’un diverticule de Meckel secondaire à une ulcération sur hétérotopie gastrique est un mode de révélation fréquent. La découverte secondaire d’une pseudo-tumeur inflammatoire réactionnelle à cette perforation doit faire avant tout discuter les diagnostics différentiels de tumeurs malignes. Introduction Meckel's diverticulum is a common malformation in children, usually asymptomatic, with complications in only 20% of cases. Exceptionally, a tumor can develop in Meckel's diverticulum in children, particularly Burkitt's lymphoma; in adults it can develop into a gastrointestinal stromal tumor, a leiomyosarcoma, or a neuroendocrine tumor such as a carcinoid tumor. The diagnosis of inflammatory pseudotumor following an insidious perforation is rare. Observation We report the case of a 14-month-old boy who presented with fever, asthenia, food refusal, and digestive complaints such as vomiting and tender abdomen suggesting appendicitis. Computed tomography showed an ileal mass of 3cm in diameter, which led to the suspicion of Burkitt's lymphoma. Laparoscopy showed Meckel's diverticulum with a mass of 3×2.8×2cm. Histological examination confirmed the diagnosis of Meckel's diverticulum with gastric heterotopia and showed a proliferation of spindle cells in a myxoid background, with an inflammatory infiltrate made of lymphocytes and plasmocytes. Immunostaining ruled out a malignant tumor. The diagnosis of an inflammatory pseudotumor developing on a Meckel diverticulum with gastric heterotopias was made. The outcome was favorable after surgical resection. Conclusion While perforation of a Meckel diverticulum with gastric heterotopia is a common finding, the discovery of an inflammatory pseudotumor following a perforation is rare; the differential diagnosis should include Burkitt's lymphoma.

      PubDate: 2016-09-30T20:21:57Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.002
       
  • Intoxication accidentelle au mercure chez l’enfant
    • Authors: F. Alby-Laurent; N. Honoré-Goldman; A. Cavau; N. Bellon; S. Allali; V. Abadie
      Abstract: Publication date: Available online 28 September 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): F. Alby-Laurent, N. Honoré-Goldman, A. Cavau, N. Bellon, S. Allali, V. Abadie
      Introduction L’exposition au mercure métallique peut causer des intoxications accidentelles sévères dont l’expression clinique varie selon la voie d’intoxication, la dose, le délai et la durée d’exposition. Elle est devenue rare en France, mais il faut savoir l’évoquer et orienter l’anamnèse devant un tableau multisystémique sans explication claire. Cas clinique Une enfant de 12ans a été hospitalisée pour toux, altération de l’état général, frissons, sueurs nocturnes, associées à un ralentissement psychomoteur et à des lésions cutanées évoluant depuis plusieurs semaines. L’examen clinique a révélé une tachycardie sinusale, une hypertension artérielle et une abolition des réflexes ostéotendineux. Les examens complémentaires se sont avérés normaux hormis une protéinurie glomérulaire sans insuffisance rénale. La mère a alors rapporté que l’enfant avait joué avec des billes de mercure trois mois auparavant. La suspicion d’intoxication a été confirmée par un dosage sanguin et urinaire et une ponction biopsie rénale retrouvant un aspect de glomérulonéphrite extramembraneuse avec dépôts d’IgG et de C3. L’intoxication par voie transdermique étant peu probable sur peau saine, l’enquête de l’Agence régionale de la santé a conclu à une intoxication chronique par inhalation du mercure renversé sur le sol au moment de l’exposition, aspiré puis rediffusé par l’aspirateur contaminé. L’évolution a été favorable en quelques semaines sous traitement chélateur par acide dimercaptosuccinique. Conclusion Le diagnostic d’intoxication au mercure doit être évoqué devant ce type d’atteinte multisystémique, afin d’intervenir rapidement et d’éviter des séquelles rénales et neurologiques irréversibles. Introduction Exposure to metallic mercury can cause severe accidental intoxications in children, whose clinical symptoms can vary depending on the route of administration, the dose, as well as the time and duration of the exposure. It has become unusual in France, yet it must be considered when taking a patient's medical history in cases of multisystemic involvement without a clear explanation. Clinical case We report the case of a 12-year-old patient hospitalized because of a cough, poor general condition, chills, night sweats, psychomotor retardation, and skin lesions that had been developing for several weeks. The initial clinical examination also revealed sinus tachycardia, arterial hypertension, and abolition of osteotendinous reflexes. Complementary examination results were normal apart from a glomerular proteinuria without renal failure. When interviewing the mother, she reported that the child had played with mercury balls 3 months earlier. The suspicion of poisoning was confirmed by blood and urine analysis as well as renal biopsy showing an aspect of membranous glomerulonephritis with IgG and C3 depositions. An intoxication via a transdermal route being unlikely on healthy skin, the Regional Health Agency's survey concluded that chronic intoxication had occurred by inhalation of the mercury spread on the floor at the time of the exposure, which was then vacuum cleaned and released again by the contaminated vacuum cleaner. The patient's outcome was favorable within a few weeks after initiating DMSA chelation therapy. Conclusion Mercury poisoning should be considered in cases of a multisystemic disorder without clear explanation, in order to intervene quickly and thus prevent irreversible renal and neurological consequences.

      PubDate: 2016-09-30T20:21:57Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.008
       
  • Info-médicaments
    • Authors: M.-S. Agier; Bejan-Angoulvant Beau-Salinas A.-P.
      Abstract: Publication date: Available online 22 September 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): M.-S. Agier, C. Lengellé, T. Bejan-Angoulvant, F. Beau-Salinas, A.-P. Jonville-Béra


      PubDate: 2016-09-24T19:39:36Z
       
  • Purple drank : un dangereux cocktail à connaître
    • Authors: L. Garcin; M. Le Roch; C.-A. Agbessi; J.-B. Lobut; A. Lecoeur; G. Benoist
      Abstract: Publication date: Available online 23 September 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): L. Garcin, M. Le Roch, C.-A. Agbessi, J.-B. Lobut, A. Lecoeur, G. Benoist
      Le purple drank est un dangereux cocktail hallucinogène qui connaît une large diffusion auprès des adolescents grâce aux rappeurs américains et aux réseaux sociaux. Il associe un sirop antitussif à base de codéine, des antihistaminiques et du soda. Méconnu des soignants, il peut être responsable de graves complications neuropsychologiques. Nous rapportons les effets de ce nouveau mode de mise en danger chez trois patients : une adolescente de 14ans ainsi que son ami, retrouvés dans un état de somnolence suivi d’hallucinations associées à un syndrome anticholinergique, et un autre adolescent dont la consommation chronique avait engendré une accoutumance avec augmentation des doses. Savoir identifier les signes de cette intoxication ainsi qu’informer des risques de dépression respiratoire, somnolence et délire liés au mésusage de ces substances sont les objectifs de cette publication. “Purple drank” is a dangerous hallucinogenic cocktail commonly used by teenagers, made popular by American rappers and social networks. It combines codeine-based cough syrup, antihistamines such as promethazine, and soda. Unknown by caregivers, it may be responsible for serious neuropsychological complications. We report the effects of this new risky behavior in three patients: a 14-year-old girl and her boyfriend, both found in an initial state of drowsiness, followed by hallucinations and anticholinergic toxidrome; and another teenager whose chronic use led to addiction with increasing doses. It is important to identify signs of such intoxication and to inform patients about the risks of respiratory depression, drowsiness, and delirium linked to acute medication misuse.

      PubDate: 2016-09-24T19:39:36Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.007
       
  • Mastocytose cutanée diffuse du nourrisson : à propos
           d’un cas
    • Authors: H. Zaouri; H. Amarouch; N. Elmakrini; N. Tazi; N. Ismaili; L. Benzekri; K. Senouci; B. Hassam
      Abstract: Publication date: Available online 23 September 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): H. Zaouri, H. Amarouch, N. Elmakrini, N. Tazi, N. Ismaili, L. Benzekri, K. Senouci, B. Hassam
      Les mastocytoses sont un groupe de maladies liées à l’accumulation et à la prolifération anormales de mastocytes dans un ou plusieurs organes. Elles seraient associées à une mutation ponctuelle acquise et activatrice du récepteur tyrosine-kinase c-KIT du principal facteur de croissance mastocytaire. Les manifestations cliniques sont variées et secondaires à la libération des médiateurs mastocytaires ou à l’infiltration des différents organes. On distingue les mastocytoses cutanées pures et les mastocytoses systémiques, quand plus de deux tissus sont atteints par l’infiltration mastocytaire (moelle osseuse, tube digestif, os, foie et rate, ganglions). Les mastocytoses touchent les enfants dans 2/3 des cas, sous une forme cutanée isolée le plus souvent. La forme clinique la plus fréquente est l’urticaire pigmentaire et le mastocytome solitaire, plus rarement une mastocytose bulleuse diffuse. Nous rapportons le cas d’un nourrisson de 8 mois ayant présenté une éruption bulleuse prurigineuse diffuse dont l’aspect histologique et immuno-histochimique était en faveur d’une mastocytose. Le dosage sérique de tryptase était positif. Le bilan paraclinique n’a pas objectivé d’atteinte systémique. L’enfant a reçu des antihistaminiques anti-H1 et des soins locaux. Des conseils concernant la maladie ont été donnés aux parents. L’évolution a été marquée par une diminution du nombre de bulles et une atténuation du prurit avec 6 mois de recul. Cette observation souligne l’intérêt de connaître cette entité rare qui doit être évoquée devant toute dermatose bulleuse de l’enfant, permettant ainsi une prise en charge précoce. Mastocytosis is a group of diseases related to abnormal accumulation and proliferation of mast cells in one or more organs. They may be associated with an acquired point mutation and the activation of the receptor tyrosine-kinase c-KIT of CFS (mast cell growth factor). The clinical manifestations are varied and secondary to the release of mast cell mediators and/or infiltration of various organs. There are two main types of mastocytosis: pure cutaneous mastocytosis and systemic mastocytosis when more than two organs are involved in mast cell infiltration (bone marrow, gastrointestinal tract, bone, liver and spleen, lymph nodes). Mastocytosis affects children in two thirds of cases, most frequently as an isolated cutaneous form. The most common clinical form in children is urticaria pigmentosa and solitary mastocytoma; bullous diffuse mastocytosis is rare. We report the case of an 8-month-old infant who presented with a diffuse pruritic bullous eruption. The histology and immunohistochemistry results were suggestive of mastocytosis. A serum tryptase test yielded positive results. Laboratory investigations did not identify systemic involvement. The patient was given antihistamine H1 medication and local care. Advice regarding the disease was offered to the parents. The course of the disease was marked by a decrease in the number of blisters and attenuation of the pruritus at the 6-month follow-up. This observation emphasizes the importance of awareness of this rare entity, which should be considered in all cases of bullous dermatosis in children, thereby allowing for early treatment.

      PubDate: 2016-09-24T19:39:36Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.003
       
  • Gastro-entérites nosocomiales à rotavirus : étude rétrospective dans
           un service de pédiatrie générale
    • Authors: A. Marinosci; C. Doit; B. Koehl; K. Belhacel; P. Mariani Kurkdjian; I. Melki; A. Renaud; C. Lemaitre; N. Ammar Khodja; A. Blachier; S. Bonacorsi; A. Faye; M. Lorrot
      Abstract: Publication date: Available online 15 September 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): A. Marinosci, C. Doit, B. Koehl, K. Belhacel, P. Mariani Kurkdjian, I. Melki, A. Renaud, C. Lemaitre, N. Ammar Khodja, A. Blachier, S. Bonacorsi, A. Faye, M. Lorrot
      Le rotavirus est la cause la plus fréquente de gastro-entérite (GEA) nécessitant une hospitalisation chez l’enfant. C’est un virus très résistant et contagieux à l’origine de nombreuses GEA nosocomiales (GEAN). En France, le vaccin contre le rotavirus est disponible depuis 2006, mais il n’est pas recommandé. Le but de cette étude rétrospective était de décrire les GEAN à rotavirus et d’évaluer leur incidence chez les enfants hospitalisés dans le service de pédiatrie générale de l’hôpital Robert-Debré (Paris) entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2013. Nous avons évalué si ces enfants auraient pu bénéficier de la vaccination contre le rotavirus. Résultats Au total, 136 enfants ont présenté une GEAN à rotavirus, soit une incidence de 2,5 cas pour 1000jours d’hospitalisation. Cette incidence est restée stable entre 2009 et 2013 malgré le renforcement des mesures d’hygiène. L’âge moyen des enfants était de 7 mois (entre 0,5 et 111 mois). Les GEAN à rotavirus étaient survenues chez des enfants hospitalisés le plus souvent pour une pathologie respiratoire aiguë (65 %) et nécessitant une hospitalisation prolongée (médiane=18jours). Un quart des enfants étaient nés prématurés (25 %). L’hydratation a été orale pour 80 enfants (59 %), par perfusion intraveineuse pour 18 (13 %) et par voie intra-osseuse pour 1 enfant. La moitié des patients était âgée de moins de 5 mois et aurait pu bénéficier de la protection fournie par la vaccination. Conclusion Les GEAN rotavirus sont fréquentes. La vaccination des nourrissons contre le rotavirus permettrait de diminuer les hospitalisations pour gastro-entérite communautaire à rotavirus et, indirectement, de protéger les enfants porteurs de pathologies sous-jacentes trop jeunes pour être vaccinés. Rotavirus is the most common cause of gastroenteritis in children requiring hospitalization. It is a very resistant and contagious virus causing nosocomial gastroenteritis. In France, the vaccine against rotavirus has been available since 2006, but the vaccine is not recommended for infant vaccination. The aim of this retrospective study was to describe nosocomial rotavirus gastroenteritis (NRGE) and to assess its impact on children hospitalized in the General Pediatrics Department of Robert-Debré Hospital (Paris) between 1 January 2009 and 31 December 2013. We analyzed the demographic characteristics of children (age, term birth, underlying diseases) and the severity of the NRGE (oral or intravenous hydration), and assessed whether these children could benefit from vaccination against rotavirus. Results One hundred thirty-six children presented nosocomial rotavirus infection, with an incidence of 2.5 NRGE per 1000 days of hospitalization. The incidence of NRGE was stable between 2009 and 2013 despite the introduction of specific hygiene measures. The average age of the children was 7 months (range: 0.5–111 months). Most often NRGE occurred in children hospitalized for respiratory diseases (65% of cases) and requiring prolonged hospitalization (median: 18 days). One-third of children were born premature (25%). Hydration was oral in 80 patients (59%), by intravenous infusion in 18 patients (13%), and intraosseous in one patient. Half of the patients were aged less than 5 months and could benefit from the protection afforded by vaccination. Conclusion NRGE are common. Rotavirus mass vaccination should have a positive impact on the incidence of...
      PubDate: 2016-09-20T19:01:38Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.07.006
       
  • Eikenella corrodens bone and hip joint infection. A case report and
           literature review
    • Authors: T. Tricard; L. Bund; A. Alhefzi; J.-P. Lemoine; L. Schneider; C. Karger; J.-M. Clavert; P. Gicquel
      Abstract: Publication date: Available online 20 September 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): T. Tricard, L. Bund, A. Alhefzi, J.-P. Lemoine, L. Schneider, C. Karger, J.-M. Clavert, P. Gicquel
      Eikenella corrodens (EC) is a human commensal microorganism of the mouth flora. This bacterium is rarely reported in bone and joint infections in children, but the consequences on the joint function can be devastating and irreversible. We report the case of septic arthritis of the hip following an oral wound in a 12-year-old boy. The progression of the condition was favorable with no complications or pain observed after antibiotic treatment. Clinical and radiological examinations showed a satisfactory outcome at 6 months with no sign of recurrence or complication (growth disorder). Children's osteomyelitis and arthritis caused by EC have been mostly reported after human bites or extremity pricks. This slow-growing organism is rarely diagnosed but should be considered as a potential pathogenetic agent and treated aggressively, especially since the antibiotic therapy is simple and achieves good results. Level of evidence Level IV.

      PubDate: 2016-09-20T19:01:38Z
      DOI: 10.1016/j.arcped.2016.08.011
       
  • Érythème polymorphe postinfectieux de l’enfant
    • Authors: Larquey
      Abstract: Publication date: Available online 20 September 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): M. Larquey, E. Mahé
      L’érythème polymorphe postinfectieux est une dermatose peu fréquente de l’enfant. Elle peut être grave, notamment chez le nourrisson en cas d’atteinte muqueuse. La lésion élémentaire est la cocarde (3 cercles concentriques avec bulle centrale) mais des formes atypiques très inflammatoires ou très bulleuses, à prédominance muqueuse, ou récurrentes doivent être connues. Son diagnostic est clinique et souvent posé par excès, notamment dans le cas de l’urticaire polymorphe. De même, la maladie de Kawasaki et la nécrolyse épidermique toxique qui peuvent se présenter sous la forme de « pseudo-cocardes » avec atteinte muqueuse doivent être discutées, afin d’adapter le traitement. Les deux principales causes infectieuses chez l’enfant sont Mycoplasma pneumoniae et l’herpès simplex. Plus récemment, certains vaccins ont été incriminés. Le pronostic est le plus souvent excellent avec cependant un risque de séquelles locales sévères en cas d’atteinte muqueuse. Le traitement est essentiellement symptomatique, associé au traitement de la cause. Postinfectious erythema multiforme is an uncommon skin disease in childhood that can have a strong impact, especially in infants if there is involvement of the mucous membranes. The lesion is targeted (central bullous lesions with three concentric circles). Its diagnosis is typically made clinically. Atypical forms are the highly inflammatory, mainly bullous type, with exclusive involvement of the mucous membrane, or recurrent erythema multiforme. The diagnosis of erythema multiforme is frequently suspected in children with urticaria multiforme. Kawasaki disease and toxic epidermal necrolysis may have a target-like skin aspect with mucosal involvement, and should be considered when planning treatment. The two major infectious etiologies in children are Mycoplasma pneumoniae and Herpes simplex. More recently, postvaccination erythema multiforme has been reported with the majority of vaccines used in pediatric practice. The prognosis is usually good but requires observation of the mucosal involvement because of the risk of serious complications. The treatment of erythema multiforme is essentially symptomatic, with etiology-related treatment.

      PubDate: 2016-09-20T19:01:38Z
       
  • L’éducation thérapeutique chez les enfants asthmatiques
    • Authors: Ricard
      Abstract: Publication date: Available online 13 September 2016
      Source:Archives de Pédiatrie
      Author(s): A. Vallée, L. Ricard


      PubDate: 2016-09-15T18:50:56Z
       
 
 
JournalTOCs
School of Mathematical and Computer Sciences
Heriot-Watt University
Edinburgh, EH14 4AS, UK
Email: journaltocs@hw.ac.uk
Tel: +00 44 (0)131 4513762
Fax: +00 44 (0)131 4513327
 
Home (Search)
Subjects A-Z
Publishers A-Z
Customise
APIs
Your IP address: 50.16.52.237
 
About JournalTOCs
API
Help
News (blog, publications)
JournalTOCs on Twitter   JournalTOCs on Facebook

JournalTOCs © 2009-2016